Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 55 037 fois
  • 202 J'aime
  • 4 Commentaires

noël avec ma mère et ma copine

Chapitre 1

Inceste

Bonjour

Je m’appelle Alex. J’ai 25 ans.

Je voudrais raconter une histoire qui m’est arrivé il y a quelques jours, à noël...

Ca faisait quelques mois que je sortais avec une fille, Anne, franchement très jolie, une grande blonde très appétissante, et je dois le dire très extravertie et libre...

Ce noël donc, nous sommes allés passer quelques jours avec Anne chez ma mère qui habite en banlieue lyonnaise .

Ma mère s’appelle Hélène, elle a 48 ans, et je pense que c’est vraiment encore une jolie femme.

Je n’avais jamais présenté Anne à ma mère, c’était la première fois.

Elles se sont tout de suite très bien entendues, même trop peut être...


Un jour, je les cherchais dans toute la maison et je les ai trouvées toutes les deux dans la salle de bain, ensemble sous la douche.

Vous imaginez ma surprise !

"Anne!?! Maman ?!? mais qu’est ce que vous faites ? "

"Hé bien quoi ? On prend une douche... Tu viens nous rejoindre ? Tu vas voir ça va te faire du bien n’est ce pas Hélène ?"

Ma mère eu un début de fou rire...

"vous êtes folles!"... Je savais plus où me mettre...


J’ai balbutié "heu... bon, à tout à l’heure...je vais grignoter quelque chose " et je me suis enfui dans la cuisine.

Je les ai entendu rigoler un peu, puis elle sont sorties. Elle s’était rhabillées.

"Bon, les enfants, je vous laisse, je vais faire des courses pour le réveillon " a dit ma mère

De suite, j’ai branché Anne :

"mais vous avez fait quoi ? "

" hé bien quoi ? on a pris une douche "

"Une douche, arrête ! tu avais la main sur ses fesses quand je suis rentré"

Anne sourit

"ça te gêne ? "

"non, c’est pas ça, mais enfin, c’est ma mère quand même ! "

"je sais. Elle est très attirante, tu sais"

"mais enfin... Et elle t’a laissé faire ?"

"bien sûr ! Je crois même qu’elle aime ça ! "

"non ?! ! ça alors !

"c’est même elle qui a commencé à me caresser..."

"ha bon? "

"oui... quand tu es rentré, 10 secondes avant, elle avait un doigt dans ma chatte...C’etait très agréable, elle sait bien y faire ! "

"Dans ta chatte ?? c’est pas vrai !?! ...

"ben...si... Tu sais en fait, tu sais, je l’ai senti tout de suite qu’elle allait aimer ça. Quand on est arrivé, je l’ai trouvée très excitante. Tu te rappelles avant hier quand on mettait les décorations de noël. Elle est montée sur la table pour accrocher une guirlande au lustre

"heu... oui...

"hé bien tu sais quoi ? elle n’avait pas de culotte sous sa jupe, ta petite maman chérie !!

"c’est pas vrai  !?

"ben oui, tu t’en es pas aperçu, bien sûr, mais visiblement elle l’a fait exprès, j’étais juste sous elle... Elle a une jolie chatte, ta maman, tu sais ! Lorsqu’elle est sortie du salon je lui ai fait le compliment, comme quoi c’était un joli spectacle... Tu aurais vu son sourire !!

"ha ?? et alors ?

"Bon, tu me connais, pour tout te dire j’ai pas pu m’empêcher, je suis allée lui caresser un peu les fesses...Tu sais que c’est une grosse cochonne, ta mère ? "

"Ca alors !! tu exagères quand même !

"ha ha! Si si ! je t’assure ! Ca t’étonne pas quand même, non ? Tu sais qu’elle est chaude !

"Anne ! C’est de ma mère dont tu parles !

"bon... ok... on arrête de parler de ça .... Par contre, mon chéri, dis moi, tu nous as interrompues un peu vite, toutes les deux, là dans la salle de bain...Du coup , je suis bien excitée, là... tu veux pas qu’on aille dans la chambre avant que ta mère revienne ?


Nous sommes donc passés dans la chambre. Anne m’a littéralement sautée dessus, et on a baisé comme des lapins. Elle était en effet super excitée, mais le plus étonnant, c’est que moi aussi.

"hé bien, me dit elle, ça va dit donc ! tu es en forme dit donc ! ça t’exciterais pas aussi un peu, cette situation ? "

"hein? ça va pas , non ? "

"Allez ! dis moi une chose... sincèrement, ne me mens pas. Et toi , tu as déjà eu envie de baiser ta mère ?"

"Anne, tu es folle ! faire l’amour avec ma mère ???!"

"ben oui. Elle est super bien foutue, tu sais. Tu as vu ses seins ? ils sont splendides ! Et son cul !je te dis, la première fois que je l’ai vu, je suis restée bête...Allez, avoue que tu t’es quand même bien rincé l’oeil dans la salle de bain !

"Anne, arrête... Ok, ma mère est bien foutue. Et alors ? je suis son fils. C’est pas le genre de pensées que les fils ont!

"mmh mmh ! arrête toi, plutôt ! fils ou pas fils, je suis sûre qu’elle en a envie, elle. Et toi, je te parie que si elle te cherche un peu, tu ne diras pas non ! Tu sais, je sais que c’est noël, mais c’est pas une sainte, ta mère ! "


Arriva le soir du réveillon. Il était 19h, j’étais allé au supermarché chercher des fruits de mer pour le repas.

Anne descendit dans le salon. La pièce était superbement décorée, d’un beau sapin illuminé, de guirlandes multicolores comme lors des Noëls de mon enfance.

Anne trouva ma mère assise sur le confortable sofa rouge, habillée pour la soirée. Elle portait une jolie robe noire, bien décolletée et assez moulante.


"Hélène, tu es très en beauté, ce soir ! "

"merci ! toi aussi! Tu bois quelque chose ?

"volontiers!

Anne s’assit sur le sofa juste à coté de ma mère:

"... dis moi, cette jolie robe te met bien en valeur, tu sais. Ca me laisse imaginer tout ce qu’il y a dessous..."

Ma mère sourit, de ce petit sourire coquin qu’Anne avait déjà observé

"des choses qui te tentent? ...

"mmmh c’est exactement ça !... Voyons voir, ma chère Hélène... Cette petite robe est très jolie, mais laisse moi donc la soulever un peu

Anne souleva délicatement un pan de sa robe

...mmh ... Tu as de jolies cuisses ! Tu sais que tu es vraiment belle, Hélène !

"Merci, Anne, tu es gentille !

"non, tu es splendide ! ...Attends... Tu permets ? ...

Anne remonta sa main sous la robe, toucha ses seins

"J’adore ! et tes seins ! ils sont formidables !

"tu me flattes !

"non, c’est vrai ! Tu veux pas t’enlever la robe s’il te plaît Hélène?

"Anne, Alex va rentrer ! ...

"Pas tout de suite... Il en a pour une bonne heure. Ca nous laisse un peu de temps...

Ma mère sourit à nouveau. Elle enleva sa robe.

Anne promena sa main sur son la peau du ventre , glissa une main dans la petite culotte de ma mère et commença à la caresser.

"tu aimes ça, Hélène ?

"mmh oui...

Anne fit glisser sa culotte sur ses chevilles. Ma mère était entièrement nue.

"Mmmh très bien, ça ...Tu es vraiment belle, Hélène ! J’aime ta peau ! ... Ecarte un peu les jambes... Voilà, mmmh Tu sais que tu as aussi une jolie chatte, dis donc !

"Merci Anne ... Caresse moi, oui... j’aime ça...... oui... vas y, rentre tes doigts.... ce que tu me fais est délicieux...


Ca faisait à peine quelques minutes qu’Anne avait commencé à caresser ma mère, que je rentrais de mes courses du supermarché. Je les ai entendues dans le salon.

C’est là que je les ai vu, toutes les deux, ma mère les jambes grandes écartées.


J’ai du faire un peu de bruit à ce moment, car ma mère se redressa brusquement en m’apercevant.

Elle attrapa sa robe et la mis sur les seins pour se cacher

"Alex ? tu es là ? je... je t’ai pas entendu !

Anne intervint : "Alex, viens t’asseoir ici... Hélène, tu lui fais une petite place entre nous? "

Ma mère etait un peu surprise, visiblement elle n’avait pas prévu ça, mais elle ne se fit pas prier. Elle s’écarta un peu pour me laisser la place entre elles.

Je m’assis donc, en faisant semblant d’être très détendu

Anne me glissa à l’oreille : " hum à mon avis ça va aller...attends un peu... Hélène! : ... Alex nous a dérangées encore une fois. Ca n’est pas très correct. Qu’en penses tu ? Mais bon, on lui pardonne? Surtout qu’il a de bon arguments..."

Anne commença à enlever ma chemise...

"Helène, tu sais que ton fils est très beau ! Il a un très joli torse ! ... mmmh J’aime le caresser ! c’est très doux... et il est musclé... Tu sais, ça m’excite .... Mais voyons voir la suite... les boutons de cette braguette de ce jean résisteront ils à mes doigts habiles ? bien sûr que non... voyons voir ce qu’il y a à l’intérieur....

Anne attrapa ma bite et la sortit du pantalon.

Je sentis ma mère tressaillir légèrement, surprise à la vue de mon sexe. Mais elle ne bougea pas.

Anne continua : "mmmh cette bite, Alex, elle est belle ! déjà dressée qui plus est ! ... Laisse moi la prendre dans ma bouche.


... Et Anne commença à me sucer. C’était aussi inattendu que délicieux. . Je jetais un coup d’oeil rapide à ma mère : elle était là, juste à coté de moi. Ne perdait rien de la scène. Elle semblait médusée, surprise, mais ça n’avait pas l’air de la choquer. Au contraire, j’aurais juré qu’elle appréciait.

Anne avait une façon très particulière de me sucer. J’adorais ça.

Mais là, même si elle se donnait beaucoup de mal, le fait d’avoir ma mère à coté de moi renforçait encore mon excitation. Elle était nue, et la robe qu’elle gardait contre elle ne cachait pas ses formes rondes et avantageuses.


Anne m’avait dit : "tu verras : le premier mouvement sera décisif, tu la touches juste, et tu verras si elle bouge!"

Je tentais alors le tout pour le tout. J’ai remonté la main et je l’ai posée sur sa cuisse nue ... Rien, pas un geste de sa part. Elle m’avait laissé faire sans opposer de résistance.

Je suis resté un moment comme ça, puis je me suis mis à la caresser, doucement, du genou jusqu’en haut de la cuisse...


Elle ne bougeait pas, se laissait faire.


C’était maintenant ou jamais. J’ai rapproché ma main de son entre jambe. Et là, ho surprise, ma mère écartait les jambes....

J’ai caressé son pubis, son sexe, puis j’ai introduit un doigt.

Pour la première fois de ma vie je rentrais mon index dans le vagin de ma chère maman...et c’était délicieux !

J’ai passé un moment comme ça, à explorer sa chatte avec tous mes doigts. Surtout qu’elle mouillait beaucoup...


Anne s’est arrêtée de me sucer et a murmuré quelque chose dans l’oreille de ma mère, je ne sais pas quoi, mais du coup, maman s’est penchée vers moi puis a mis mon sexe dans sa bouche.

Je m’attendais pas à ça ! c’etait génial !


Anne s’est mise à rire "Hélène, tu sais, tes décorations de noël sont super, mais tu veux que je te dise : c’est ton fils qui a les plus jolies boules !

Ma mère, surprise par la remarque s’est mise aussi à pouffer de rire. Puis elle a recommencé à me suçer, sans oublier mes boules, cette fois çi !

Je finissais par croire qu’Anne avait raison : ma mère était une vraie cochonne...


Anne avait les jambes grandes écartées et crevait d’envie de se faire lécher aussi : "Hélène, tu veux pas t’occuper de moi aussi ?"

Du coup, ma mère se retourna, se mit à genoux, me tournant le dos, et descendit pour aller titiller avec sa langue la chatte de ma copine.


Profitant de la position de ma mère, j’avais une vue splendide sur son cul. Je me suis retrouvé la bite bien droite, tendue à quelques centimètres de son cul.

Ses jambes étaient juste assez écartées pour que j’ai une belle vue sur sa chatte. Avec les doigts, j’écartais légèrement les lèvres, introduisais un doigt. C’était fantastique. Je bandais comme un cheval. Sa chatte, bien ouverte, n’attendait que moi...

J’hésitais quand même un peu. Quelques caresses, passe encore, mais là c’etait l’acte sexuel dont il s’agissait ! Et un fils avec sa mère !!!

J’ai regardé Anne : elle m’a fait un signe du doigt pour dire "allez! vas y mets la !"

Je suis alors rentré. J’ai introduit ma bite jusqu’au fond. C’était magnifique. J’ai entâmé des va et vient, d’abord doucement, puis plus rapidement. Puis très fort.


Anne rigolait :

"Tu te régales, avoues ! Quels coups tu lui mets, quand même! tu es déchainé! Tu sais que j’aimerais beaucoup te voir éjaculer en elle ?...

J’exauçais son voeux (c’était noël après tout) : je me lachais et déversais des litres de sperme dans le vagin de ma mère.

" Ho oui, Alex, mon fils chéri !! ho merçi , merci !"

Elle avait adoré ! Un beau cadeau pour ma mère !


C’est ainsi que cette soirée de noël fut la plus agréable depuis des années, un joli noël plein d’amour, c’est sûr.

Et on a recommencé... encore, et encore les jours d’après...

Nous devions passer le nouvel an chez des copains, mais du coup nous avons annulé : un des mes fantasmes était de passer les douze coups de minuit la bite dans la chatte de ma mère :


Je ne savais pas que c’etait aussi excitant de baiser sa mère ! Merçi Anne !

Diffuse en direct !
Regarder son live