Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Lue 48 098 fois
  • 51 J'aime
  • 0 Commentaire

Un noel innoubliable

Chapitre 1

Inceste

Un noël inoubliable


Cette histoire eu lieu très récemment,en ce noël 2007,une jeune femme du sud avait eu trois ans en arrière,un enfant avec un homme,tout se passait très bien jusqu’à la fin de l’été de la même année,car une histoire de fesse brisait ce ménage bien installé.

En septembre,la jeune mère de 27 ans se retrouvait seule avec sa fille de trois ans,elle acceptait l’aide du jeune frère de 25 ans,elle logeait chez lui durant deux mois jusqu’à ce qu’elle trouve un appartement décent.

Son frère l’aidait à son maximum,aux travaux,au déménagement etc..Vous auriez pu croire qu’ils formaient un beau couple ayant une petite fille magnifique car même le future voisinage de cette belle maman les prenait pour des jeunes mariés,alors soit l’un ou soit l’autre rectifiait leur jugement en plaisantant.

Puis arrivait noël que la petite fille attendait impatiemment espérant voir arriver le père noël et ses cadeaux,sa maman ne savait quoi faire mais son frère la sortait une nouvelle fois de l’embarras en proposant qu’il se déguise,elle sautait dans ses bras pour le remercier et comme il était au centre commercial,son frère lu disait bêtement qu’elle se calme car cela n’arrange pas le jugement des autres sur leur lien de famille et ils en riaient.

Le jour venu,il faisait très froid,elle avait tout préparé le sapin ,le repas ect.Elle s’était habillée pour l’occasion dans une robe fine mi longue noire et blanche en soie qui ressortait admirablement ses fesses et seins du fait qu’elle ne portait pas de soutif.

Lors du repas,la fille demandait sans cesse l’arrivée du père noël puis son oncle s’éclipsait avec la complicité de sa sour pour revenir dans le déguisement loué et la soirée finissait joyeusement.

Puis venait l’heure du dodo pour la fille,sa maman la prenait dans ses bras car elle s’assoupissait,le père noël les accompagnait jusqu’à sa chambre pour lui chanter une mélodie et avant qu’elle ne ferme les yeux pour dormir,elle regardait sa maman en disant

« J’espère que le père noël va te laisser dormir »Murmurait elle avant de sommeiller.

Elle regardait son frère en rougissant car ils savaient de quoi il s’agissait puis ils quittaient la chambre en silence.

Dans le salon ils n’osaient discuter du dernier souhait de la petite,bien évidement avant cette année de séparation ,chaque année elle s’envoyait en l’air toute la nuit avec son ex ami jouissant fortement , ses souvenirs qu’elle dissimulait,remontaient à la surface et forcement entre ses cuisses.Son frère comprenait son malaise et se couchait sur un matelas gonflable prévu pour passer la nuit puis elle allait se coucher seule dans son lit froid pleurnichant discrètement dans son oreiller durant une bonne heure et pour chasser ses anciens moments douloureux de son esprit,elle se remémorait l’attention de son frère,de sa présence,de son aide phénoménale et soudainement elle comprenait qu’il n’avait plus eu le temps de chercher une fiancée.

Elle tournait et se retournait dans son lit jusqu’à imaginer l’état de sa libido car la sienne était à son comble du fait qu’elle n’avait plus fait l’amour depuis cinq mois.

Soudain,ses seins durcissaient amenant une mouille entre ses cuisses paquées d’un shorty noir en dentelle,ses propres mains qu’elle essayait de retenir titillaient ses parties sensibles jusqu’à gémir en imaginant son frère qui dormait à coté pénétrer dans sa chambre pour lui faire l’amour puis elle jouissait du clitoris en mordant son oreiller et cela n’avait qu’accentuer sa libido.

Rougeâtre,elle s’assoyait au bord du lit chassant des pensées de plus en plus perverses mais elle voulait voir un sexe d’homme,toucher une queue molle ou dure,sucer une bite et se faire prendre la chatte.Malgré les raisonnements qu’elle se faisait,ses pas la menait vers le salon,elle trouvait son frère endormi sur son dos avec un drap allant jusqu’aux dessous de ses pectoraux nus et poilus ,cette vue la faisait frémir et mouiller,elle mordillait sa lèvre en attrapant un coin du drap pour le tirer vers le bas tout en espérant qu’il dorme totalement nu.

Elle priait pour qu’il ne se réveille pas et lorsqu’elle atteignait son poil pubien,la chaleur de son corps montait d’un cran,elle stoppait,se redressait et ôtait son shorty puis une main sur sa chatte et l’autre reprenant le drap,elle s’accroupissait devant le matelas sa main frottait son clitoris jusqu’à jouir en silence lorsqu’elle découvrait son pénis mou plongé entre ses jambes.

Elle n’en revenait pas de sa démarche,elle constatait son pénis circoncis et assez long en état de repos,délicatement elle marchait à quatre pattes pour se rapprocher de son sexe,l’odeur masculine narguait ses narines,son excitation montait,coûte que coûte elle voulait le voir bander mais si elle le touchait,il se réveillerait sûrement et quelle serait sa réaction,alors pour tenter le tout pour le tout,elle allait rapidement dans sa chambre enfiler un porte jartelle rouge en dentelle et des bas noir résille accompagnés de parfum pour faire comprendre à son frère qu’elle espérait réellement réveiller sans causer de tort afin qu’il comprenne son besoin de plaisir charnel.

En revenant doucement dans le salon ,une autre idée lui venait,elle allumait quelques bougies en les posant à proximité du matelas puis elle dirigeait le caméscope à peine utilisé pour filmer le réveillon vers le matelas ou reposait son frère encore immobile puis elle le mettait en route avant de se rendre compte qu’il restait quelques heures de vidéo.

Elle prenait un grand souffle, s’installait à quatre pattes et avançait comme une chatte vers son frère,avant de se rapprocher de son pénis elle regardait le caméscope en clignant de l’oil puis sans toucher le matelas elle tenait ses cheveux en brioche et se rapprochait de son pénis en soufflant délicatement sur le bout,il réagissait aussitôt,elle soufflait encore,son gland gonflait,elle soufflait encore ,son pénis s’allongeait en se raidissant puis elle jetait un coup d’oil vers son visage toujours immobile alors elle soufflait à nouveau donnant quelques coups de langue au petit trou de sa tête qui gonflait encore,elle voulait ouvrir sa bouche pour le sucer mais elle se contrôlait,son sexe était à moitié raide et courbé entre ses cuisse,la longueur et la largeur étaient déjà impressionnante quand tout à coup son frère gesticulait,elle eu une peur inconnue restant de marbre les yeux sur ses yeux qu’il n’ouvrait pas sauf qu’une de ses mains trouvait ses couilles qu’il caressait lui-même en gémissant doucement comme s’il faisait un rêve,elle regardait son corps langoureusement constatant aucune graisse sur lui,cela augmentait son excitation alors elle penchait à nouveau sa bouche pour donner à son gland des coups de langue plus humide qu’elle partageait avec le caméscope puis sans ne pouvoir résister une seconde de plus,elle gobait son bout,restait figée le regard sur son visage :rien.

Elle jetait un oil sur le caméscope puis aspirait et léchait son bout qui répondait en gonflant tellement que sa mâchoire s’ouvrait au maximum,sans prendre appui sur le matelas elle devenait inconfortable,elle posait délicatement sa main puis reprenait ses amusements,le pénis s’était bien raidi,ses yeux était loin de son abdomen,elle pensait être en haut de la tour Effel,elle voulait saisir son sexe dans sa poigne mais la main de son frère qui caressait ses couilles la devançait,elle croyait qu’il s’était réveillé mais elle remarquait ses yeux fermés,il rêvait de sexe en bafouillant des phrases et le prénom d’une fille inconnue.

Tout ceci menait à une branlette qui butait sur ses lèvres jointe autour de son gland,elle aspirait précieusement son pré sperme débordant et lorgnant tantôt le caméscope tantôt son visage qui au bout d’une longue minute intense se redressait avec de gros yeux estomaqués de trouvait sa propre sour à quatre pattes habillée comme une pute la bouche verrouillée autour de sa queue.

Elle ne l’avait pas remarquée se réveiller et continuait ses ébats les yeux rivés sur le tournage et il regardait dans sa direction pour comprendre ce qu’il se passait et cela lui faisait péter les plombs « Putain de salope !!!! »

Elle n’eu pas le temps de dire quelque chose qu’elle sentait les mains de son frère sur sa tête la forçant à sucer profondément,elle réagissait en accompagnant son désir soudain en essayant de prendre le maximum de sa bite dans sa gorge mais elle était trop longue,sans lâcher prise ils arrangeaient leurs positions,ils étaient rentrés dans un rythme sérieux ,elle gloussait et bavait bruyamment,leurs yeux ne faisaient qu’un et juste avant qu’il n’éjacule dans sa bouche n’attendant que cela,il tirait sa sour par les cheveux pour l’embrasser à pleine bouche en le menant sur lui,ils se caressèrent de partout,il frottait son pénis sur ses cuisses et sa chatte en roulant de gauche à droite les yeux mi clos leurs bouches scellées et baveuses.

Apres quelques minutes,elle se trouvait sur le dos pliée en deux les mollets sur ses épaules avec la queue de son frère cherchant sa chatte,elle la trouvait,la plaçait sur ses lèvres ans échanger un mot sauf quand elle priait « Fait moi la totale »

Dans un râle il pénétrait sa sour bouillante d’envie,est ce sa chatte qui était serrée ou son sexe trop gros mais cela les excitaient tellement qu’il la baisait si rudement en faisant des huit toniques qu’elle jouissait plusieurs fois d’affilés ,elle tenait elle-même ses grands seins pour qu’il cesse de valser dans tous les sens et à force de serrer son sexe autour de ses parois vaginales il n’allait pas tarder à éjaculer, dans un résonnement il lâchait ses jambes,elle s’accoudait vite fait affichant son visage la bouche grande ouverte pour recevoir de sa furieuse branlette audible,un karcher de sperme qui la coiffait et la beurrait copieusement..

Depuis ce jour,ils vivent ensemble.

Diffuse en direct !
Regarder son live