Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 3 334 fois
  • 38 J'aime
  • 3 Commentaires

Nos meilleurs amis

Chapitre 1

Erotique

Chapitre 1 : Une soirée mémorable

    Nous avons la chance, ma femme et moi, d’avoir des meilleurs amis dont nous sommes très proches. Nous sommes des couples de trentenaires qui avons fait leurs études dans la même université. Sophie et Pierre s’étaient déjà rencontrés au lycée alors que j’ai abordé Delphine lors d’une soirée étudiante. Depuis, nous nous voyons très régulièrement, partons en vacances ensemble et nous nous disons tous.

C’est un soir que nous étions invités chez Sophie et Pierre que notre relation a bousculé. Le diner était achevé et nous faisions un jeu de cartes dans le salon tout en discutant. A un moment, Pierre et moi nous moquions des filles car elles ne savaient pas ce qu’étaient le foutre. Elles commencèrent à se vexer car nous les considérions comme prudes. Ma femme s’est levée, à murmurer quelques mots à l’oreille de Sophie. C’est alors qu’elles se sont mises face à nous et qu’elles se sont embrassées pendant quelques instants. Ce baiser n’avait rien de chaste car si elles se sont effleurées les lèvres au début, nous avons pu voir leurs langues se mêlées. Elles se rassirent alors, satisfaites de leur effet. Pierre et moi étions abasourdis. Je proposai alors un « action ou vérité » pour tester davantage leur pudeur.

Un nouveau verre à la main, nous nous installons tous les quatre autour du canapé. La règle est simple, il faut alterner une action ou une vérité. Au début, les questions et les actions sont simples : raconter votre premier baiser, votre première nuit ensemble, masser le cuir chevelu ou les pieds d’une personne… L’alcool aidant, les propositions se firent plus indécentes. Cela commença par enlever nos vêtements un à un, parfois en dansant, mimer nos positions favorites, raconter un de nos fantasmes.

Nous nous retrouvâmes alors tous en sous-vêtements ; les caleçons ne cachant que très peu notre excitation à nous garçons. En effet, ma compagne portait un ensemble rouge qui met en valeur son 85 C alors que Sophie exposait un magnifique string blanc qui nous dévoilait des fesses magnifiques. Ce qui était étrange, c’est que nous n’étions pas gênés de cette situation mais plutôt excités par la suite des évènements. Nous décidâmes d’abandonner les vérités pour nous concentrer sur les actions.

Pierre lança alors à Sophie son action : « Les yeux fermés, tu dois caresser nos fesses et retrouver celle qui appartient à Vincent et la mienne ». Je baissai alors mon caleçon et sentit la main de Sophie contre mes fesses. Le choix n’était pas difficile car Pierre étant plus fluet, il avait de un plus petit postérieur. En tout cas, c’était la première fois qu’une autre femme me touchait les fesses. Sophie me lança le même défi. Les deux filles enlevèrent leur string. Je fermai les yeux et touchai alors deux paires de fesses. La sensation était sublime, je m’attardai faisant semblant d’hésiter. Leurs fesses logeaient dans ma même, et je pris le temps de les caresser, les tripotés avant de réussir ce test. Par la suite, les filles durent enlever leur soutien-gorge à l’aide d’une seule main. Pierre et moi eurent le sexe mesuré à l’aide d’une règle (17 et 16.5 cm respectivement). Nous étions alors tous complètement nu.

Delphine demanda à Sophie de retrouver nos pénis respectifs rien qu’en utilisant sa langue. Je vis alors Sophie, les yeux fermées, s’approcher de son homme. Pierre guida alors son sexe dans la bouche de sa compagne qui referma ses lèvres dessus. Elle se mit à faire quelques allers-retours. Delphine me fit un clin d’œil car elle savait que c’était bientôt mon tour. J’étais vraiment surpris de son comportement. Je m’approche alors de la bouche de Sophie qui prend délicatement mon sexe en bouche. Je ferme les yeux également pour savourer cette agréable sensation. Je sens ses lèvres glisser le long de ma verge puis sa langue vient titiller mon gland rougis par la plaisir. C’est alors que je sentis une seconde langue venant lécher ma verge par la longueur. Je rouvre les yeux et découvre alors Sophie et Delphine nue, me fixant le visage et souriant. Elles se mirent alors à deux à s’occuper de mon pénis. Cette sensation était paradisiaque. Je les voyais remonter de chaque côté de ma verge avec leur langue, chacune ayant posé une main sur mes fesses. Elles finirent trop rapidement par s’arrêter car « il faut en laisser pour les autres » me dit ma femme. Elles se dirigèrent alors vers Pierre qui attendait le pénis dressé. Je le vis frissonner au contact de ces deux langues. C’était perturbant de voir sa compagne prendre en bouche un autre homme mais également très excitant. Je ne pouvais m’empêcher de me masturber doucement en les regardant.

Puis, Delphine se retira et vint m’embrasser. J’en profitai pour laisser mes mains se balader sur ses fesses. Elle ne fut pas en reste car elle prit mon pénis qu’elle fit glisser délicatement dans ses mains. Je pressai alors plus fermement son petit cul. Nous nous allongeâmes sur le tapis du salon. Je l’embrassai dans le coup en lui tenant les deux bras au-dessus de sa tête. Je descendis alors avec mes langues sur ses tétons, les bras et les mains toujours bloqués. Je m’attardai en jouant avec, faisant tourner ma langue autour puis en les aspirant. Je continuai alors ma route vers son mont de Vénus. Je glissai alors ma tête entre ses cuisses que j’embrassai. C’est alors qu’elle prit ma tête dans ses mains pour me la diriger vers sa chatte. Ma langue commença par de petits bisous puis ma langue poursuivant en la léchant. C’est alors que Sophie vint placer son sexe sur le visage de Delphine afin qu’elle réalise, elle aussi un cunnilingus. Du coin de l’œil, je la vis alors sortir sa langue puis caresser le clitoris de Sophie pendant que moi j’aspirais le sien. Je me retirai, au désespoir de Delphine. Celui-ci ne dura pas longtemps car Pierre prit ma place. Je regardai alors cette scène, que je n’avais imaginée que dans mes rêves, suite au visionnage d’un porno. Je dirigeai alors mon sexe vers la bouche de Sophie pour qu’elle continue la fellation. Elle était un peu maladroite mais la position était vraiment excitante.

Je pris alors Sophie et la dirigeai vers le canapé. Je m’assis et son sexe vint s’empaler contre le mien. Ses seins étaient au niveau de mon visage. Ils étaient un plus petit que ceux de ma compagne mais terriblement provocants. Je pris les deux dans ma main et plongea ma tête entre eux pour les embrasser, les caresser, les lécher. Mes doigts jouèrent alors avec ses tétons en les triturant, en les faisant rouler. Ces derniers devinrent de plus en plus durs. Pendant ce temps, je voyais que Pierre avait choisi la position du missionnaire pour faire l’amour avec ma femme. Je me concentrai alors sur Sophie. Je pris possession de sa bouche avec passion alors que nous étions immobiles, mon pénis entièrement en elle. Elle reprit son va et vient de plus en plus rapidement. Mes mains sur ses hanches accompagnèrent son mouvement. Je ressentis alors son vagin se contracter.

« C’est bon, souffla-t-elle.

— Oh mon Dieu », fut la seule réponse que je lui donnai.

Quelques instants plus tard, j’explosai en elle. Elle jouit dans un long soupir de plaisir. Mon sexe gicla plusieurs fois avant de se calmer. Elle vint alors se blottir contre moi. Par-dessus son épaule, j’aperçu que Pierre s’était allongé sur le dos et que ma femme le chevauchait. Ses seins se balancèrent de haut en bas. Elle poussait de petits cris de plaisir avant de s’effondrer : ils venaient de jouir eux aussi.


Nous sommes restés en silence, écoutant le seul fond sonore musical mis en début de soirée. C’est alors que Sophie s’exclama :

« Alors qui c’est les filles prudes ??? »

    Vincent

Diffuse en direct !
Regarder son live