Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 2 290 fois
  • 4 J'aime
  • 0 Commentaire

nous nous aimons

Chapitre 1

Lesbienne

Ce n’est pas parce que nous avons fait l’amour ensemble que je suis tombée amoureuse. D’accord je m’étais donnée à cette fille, une nuit, pendant un échange de partenaire. Si je lui donnait ma fleur, ce n’était que pour lui mon amour de l’époque

Nous étions chez des amis dans l’intention de faire l’amour, de baiser avec tous. J’en étais d’accord. J’aimais bien me faire mettre devant lui pendant qu’il honorait d’autre cul que le mien.

Je sais c’est banal et pourtant pour moi c’était extraordinaire. Ce n’étais pas la première fois avec une autre devant lui en particulier. C’était en tout cas ma meilleure fois avec une autre femme

Je venais pourtant connaître une orgasme fort avec la bite de mon amant qui me l’avais mise là où j’aime, juste entre mes fesses.

Bien plus tard nous sommes rencontrées dans un bar. Un baiser vite échangé nous remémorer les orgasme communs.

Ces évocations ne nous entremêlaient pas vers des étreintes particulières. Nous nous sommes revues plusieurs fois. A force de nous rencontrer autour d’un café nous devenions des amies, plus que des amantes. Nous avons immanquablement évoqués des souvenirs communs.

.Je la regardais en la trouvant très désirable. Ce fut réciproque puisque elle m’embrassait sur les joues presque au bord des lèvres.

De fil en aiguille elle posait sa bouche sur la mienne puis délicatement , amoureusement sur mes épaules puis mes bras où je la laissais faire selon son gré.

Elle le faisait exprès sans doute et je me laissais faire, connaissant la suite logique entre deux filles normalement constituées.

Je lâchais mes jambes quand elle venait poser une main sur le genoux. Je désirais une suite, mais elle ?

Elle aussi sans doute quand sa main montait vers le haut de mes cuisses. Je me sentais toute chose. Surtout quand elle m’a demandé si je voulais.Vouloir recommencer avec elle ce que nous avions déjà connu. Bien sur.

Je me demande encore si c’est elle ou moi qui avons poussé la galanterie.

Je sais que l’acceptais bien plus tard, chez elle, sa tête entre les jambes, que j’aimais me laisser faire avec elle surtout. Pourquoi c’était meilleur avec elle, je n’en sais rien. Je la laissais faire, je la laisser passer sa langue là où normalement je n’ en voulais aucune. Je me souviens avoir appuyé sa tête sur ma chatte à deux mains. Et l’orgasme qu’elle m’a donné....

Quand j’ai passé ma langue sur elle je sentais son goût, son humidité, surtout sa cyprine coulante .

Je faisais encore une fois l’amour avec mon type qui me baisait uniquement pour son plaisir. Je devenait un réceptacle à sperme.

Je n’ai plus jamais voulu d’autre plaisir avec aucune autre personne, tout juste avec moi, quand je me masturbais, qui ne rêvait que d’elle.

La fois où elle m’a dit, après une séance très houleuse entre nous qu’elle m’aimait c’était pour moi le plus grand jour de ma vie. C’est vrai que nous avons une foule de point communs hors de la baise Depuis j’adore sa langue sur mes partis intimes. Nous aimons particulièrement nous donner du plaisir commun.

Au début par des masturbations puis par les langues. Nous découvrons à chaque foie les délice des 69. Quoi de mieux de sentir le con de l’autre pendant qu’on le fait jouir ? Elle adore quand je lui met un gode dans le sexe. Et moi juste à coté, dans le cul. Imaginez les 69 particulièrement relevés.

Oh, nous ne faisons pas l’amour tous les jours. Mais les jours où nous nous aimons sont magnifiques depuis.

Quoi que de meilleur que de recevoir des caresses plus qu’intimes par celle que l’on aime, qui vous aime

Diffuse en direct !
Regarder son live