Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Lue 5 172 fois
  • 1 J'aime
  • 0 Commentaire

Nouvel an

Chapitre 1

Avec plusieurs femmes

Cette année là je passais le nouvel an avec trois amies. Je les appellerai Varda, Nessa et Nienna.

Varda était une de mes ex qui m’avait brisé le cour deux mois plus tôt, pourtant je n’arrivais pas à lui en vouloir et gardais une amitié sincère avec elle. Je crois qu’on peut dire que je continuais à l’aimer malgré tout, et que je n’imaginais pas rompre tout contact avec elle. Varda était une belle femme de 26 ans, mince avec un beau visage, des cheveux cuivrés délicieusement bouclés, je crois que je me souviendrai toute ma vie de l’odeur de ses cheveux. Elle était toujours douce et gentille avec tout le monde, et tout le monde l’aimait pour cela.

Nessa était une amie avec qui je n’avais plus parlé depuis un moment, depuis le jour où sans que j’en comprenne la raison elle m’avait dit qu’elle ne souhaitait plus me parler. Je nourrissais une certaines rancour à son égard, mais je m’efforçais de me montrer courtois, à vrai dire je ne lui en voulais plus vraiment, tout ça était derrière moi. Nessa avait 20 ans, un physique plutôt quelconque mais de jolies fesses je l’avoue volontiers, avec un visage atypique, allongé, avec un nez aquilin lui donnant un air de faucon, plutôt jolie dans l’ensemble. C’était une fille énergique et imprévisible, je la comparais souvent au vent, toujours en mouvement, passant de la passion au calme en quelques secondes, changeant sans cesse.

Nienna était une amie également, je ne lui parlais régulièrement que depuis peu mais je l’aimais déjà beaucoup. Une fille adorable et passionnée, qui avait toujours des histoires de cour improbable, assez lunatique, mais charmante et toujours attentionnée. Elle avait 18 ans, jolie brune avec quelques kilos en trop (ce qui la faisait assez souvent déprimé), mais de belles formes et on pouvait facilement la qualifier de belle. Elle avait aussi des yeux et des seins magnifiques, même si je reconnais que cette association dans une phrase est incongru. Toujours souriante et agréable, on ne pouvait pas ne pas l’aimer, même si elle ne parlait pas beaucoup et était facilement impressionnée.

Moi même, j’avais 23 ans, brun de taille moyenne, plutôt mince, pas vraiment un athlète voire même son exact opposé. Difficile de se juger soi-même, certaines filles me trouvent séduisant, je suis plutôt timide et réservé et n’ai jamais eu de chance avec la gente féminine.

C’était donc le soir du nouvel an, on était tous les trois sur le canapé en train de regarder un film, j’étais assis tout à gauche, à côté de moi il y avait Varda puis ensuite venait Nienna et Nessa.

Pendant toute la durée du film Varda était dos à moi, repliée sur le canapé, sa main dépassait brièvement de sous son coude et pendait vers moi et je ne pouvais m’empêcher de temps en temps de la serrer dans mes propres mains. Elle répondait alors par une pression amicale mais sans plus.

Puis tout à coup elle dégagea sa main droite et la posa sur ma cuisse, surpris je n’osais plus bouger je lui jetais un coup d’oil mais comme les deux autres elle continuait a fixer le film, imperturbable. Je me repris alors et m’enhardissais à poser une main sur sa cuisse à mon tour, mon cour battait a tout rompre je m’attendais d’un moment à un autre à me faire violemment rejeté.

Mais il n’en fut rien, au contraire la main de Varda remonta le long de ma cuisse, elle se tourna sa tête vers moi et me lança un sourire indéchiffrable, puis sa main se porta à mon entrejambe. Elle se retourna alors complètement, me déposa un rapide baiser sur la tempe avant de se baisser.

Elle était maintenant agenouillée sur le canapé, la tête au niveau de mon ventre, ses mains s’activaient baissant mon jean et sortant mon sexe en demi érection, ses mains froides sur mon pénis me firent frissonner. Puis affolé je regardais les deux autres jeunes filles, mais elles faisaient semblant de ne rien voir.

Pendant ce temps là Varda passa sa longue langue sur mon gland, puis elle engloutit du mieux qu’elle put mon sexe maintenant en parfaite érection lui donnant une taille respectable. Je ne pus retenir un gémissement, et je passais ma main dans ses cheveux que j’aimais tant, tout en accompagnant son mouvement de va et vient. De temps en temps elle le sortait de sa bouche pour le lécher de haut en bas ou pour suçoter le gland, avant de l’engloutir à nouveau.

Ce manège dura quelque temps, puis finalement alors que j’étais sur le point de jouir elle se retira, me laissant sur ma faim. Je lui jetais un regard mécontent mais elle me fit ce même sourire et s’écarta de moi.

Nienna vint s’assoire à sa place, elle mit sa main sur mon sexe puis commença a me branler doucement sans quitter le film des yeux. Puis finalement c’est dans la même position que Varda qu’elle se pencha pour engloutir à son tour mon pénis.

Malgré son jeune âge elle était plutôt douée, sa langue caressait divinement ma virilité. N’y tenant plus je passais une main sous son ventre et commençait a palper ses seins. Elle me sourit alors de son sourire magnifique, puis s’allongea sur le côté pour me permettre un meilleur accès. Je ne m’en privais pas et passais une main sous son débardeur, dégageait un de ses seins et commença à jouer avec, les malaxant, pinçant les bouts. Elle se déchaîna alors, et mit dans sa fellation tout son savoir faire, elle me malaxait les couilles tout en continuant ses va et vient rapide dans sa bouche si chaude et accueillante. Mais encore une fois alors que j’étais au bord de l’éjaculation elle se retira, me laissant hébété.

Elle laissa alors sa place à Nessa qui immédiatement vint se mettre encore toute habillée à califourchon sur moi. Elle m’embrassa à pleine bouche, sa langue jouant avec ma langue, son corps frottant contre le mien. Puis elle resta alors comme ça sans bouger, au bout d’un court moment sa main partit dans son dos se saisir de mon sexe. Je compris alors que ces petites pestes attendaient que je me calme pour commencer leur manège enchanté.

Ce qu’elle sentit dû la satisfaire, car elle eut un petit rire, puis se leva pour mieux venir s’agenouiller devant moi et prendre mon sexe en bouche. Pendant toute l’opération elle ne me quitta pas des yeux d’un vert pétillant, et même alors qu’elle commençait sa fellation qui n’avait rien a envier aux deux précédentes. Elle jouait de sa langue merveilleusement tout en ne me quittant pas des yeux. Relativement excité je ne fus pas long à venir, mais alors que je commençais a sentir la sève monter, elle se dégagea à son tour. J’essayais de la retenir mais elle me repoussa vivement, et retourna s’assoire.

J’étais là, le sexe à l’air, complètement frustré, devant trois filles qui regardaient le film comme si il ne s’était rien passé. Pendant toute la scène aucune parole n’avait été échangé.



La suite bientôt, si vous le souhaitez...

Diffuse en direct !
Regarder son live