Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 4 907 fois
  • 70 J'aime
  • 0 Commentaire

nouvel an torride

Chapitre 2

Hétéro

Karima caressa très délicatement la joue de Lydie et déplaça la mèche qui cachait son expression de surprise, de peur et d’innocence en même temps. Elle approcha son visage du sien et caressa ses lèvres très tendrement avec les siennes. Un baiser très tendre et très sensuel qui fit rougir ma femme.


Karima : « alors comment c’était ? Ta première sensation »

Lydie : « j’ai trouvé ça très agréable, j’ai eu une drôle de sensation qui a parcouru mon corps »


Elle disait ça avec un ton que je ne connaissais pas d’elle, d’une voix agréable et rassurante, presqu’amoureuse. Je trouvais cette situation très excitante.


Karima : « Tu es jolie, cool, marante et en plus tu es pleine de sensualité »


Karima regarda ma femme droit dans les yeux et approcha à nouveau sa bouche de celle de ma femme et redonna un baiser, ma femme ferma les yeux comme pour mieux apprécier. Karima appuya un peu plus sur les lèvres de Lydie et commençait à les entrouvrir. Elle bloqua la tête avec sa main gauche et pencha sa tête à droite pour pouvoir offrir un vrai baiser. La langue de Karima pénétrait fougueusement dans la bouche de ma femme c’était en même temps un coup d’effroi et une excitation que je n’ai jamais connue. Je vis alors leurs langues s’entremêler, jouer ensemble, Lydie passait sa langue ses les lèvres de Karima et vice et versa. C’était un spectacle d’une beauté et d’un érotisme incroyable. Karima m’acheva lorsque je vis ses mains qui commençaient maintenant à monter et à descendre tout le long du corps de Lydie. Puis elle stoppa sur le sein de ma femme et entama une caresse à travers le tissu. Elle enroba de sa main le sein et le caressa de tout son contour, puis passa à l’autre, ma femme se laissa faire totalement enivrée par ce baiser et l’alcool certainement. Christophe et moi-même regardions cette scène avec délectation et envie.


Karima fit lever ma femme, elle se leva à son tour et ouvrit le zip de la robe de Lydie, celle-ci tomba sur le sol. Lydie était devant nous en sous-vêtements, elle était superbe, ses jambes gainées de noir soutenues par son porte-jarretelle, son string et son soutien-gorge mettaient vraiment son corps en valeur. Karima fit à nouveau s’asseoir ma femme à côté d’elle, elles reprirent toutes les deux leur langoureux baiser, Karima reprit également ses caresses mammaires, je pus voir les tétons de ma femme commencer à pointer au travers de son soutif. Karima libéra alors la poitrine de ma femme de sa prison de dentelle, puis elle recommença à les caresser. Elle saisit un sein et le contourna de sa main, puis fit rouler un téton de Lydie entre ses doigts. Il était évident que cette femme savait s’y prendre et qu’elle n’en était pas à sa première expérience, contrairement à ma femme. Puis Karima saisit un sein pour en mettre la pointe dans sa bouche, le sucer et le mordiller. Des sentiments de culpabilité, d’envie et d’excitation se bousculaient en moi, ce qui décuplait encore plus mon plaisir et mon excitation que je ne voulais plus contrôler. Tout en maintenant de sa main gauche le sein de ma femme en bouche, je vis sa main droite descendre lentement sur le string de Lydie. Elle entama alors une caresse par-dessus le string. Ma femme avait toujours les yeux fermés et se laissait bercer par ces moments de plaisir, de douceur et de chaleur.


Karima se releva et fit à son tour tomber sa robe. Là ce fut le choc pour moi, elle était debout devant moi de dos, elle avait les jambes gainées de noir par des DIM up, ses cuissardes et une absence totale de sous-vêtement, ses fesses étaient bien rondes et appelaient au désir. Elle se retourna et me sourit, sa poitrine plus grosse que celle de ma femme était impressionnante, son sexe totalement épilé me faisait baver, son corps mat était juste un appel au désir un vrai délice d’orient. Elle se mit à genoux, et retira le string de ma femme qui se laissait toujours faire. Apparut alors le sexe de ma femme qui lui était légèrement poilu, mais bien entretenu comme à son habitude. Karima écarta les cuisses de ma femme et y glissa sa tête. Je vis alors Karima prendre possession du sexe de ma femme, elle offrit sa langue à l’intimité de ma femme, qui, elle, écarta encore plus pour que Karima sache qu’elle avait le feu vert. Je vis sa langue jouer avec le clito de Lydie, puis se fut au tour de ses doigts qui masturbaient le clito. Puis lentement je vis un doigt, puis deux disparaitre à l’intérieur du sexe de Lydie. Lydie commençait à marmonner et à gémir lentement sous les assauts de sa partenaire du soir.


Après un long moment de ce spectacle juste hallucinant et digne d’un film X, Karima s’installa à nouveau sur le canapé et saisit la main de ma femme pour la poser sur sa poitrine. Lydie prit vite la chose en main afin de rendre la pareille à Karima et lui prodiguer à son tour un moment de plaisir. On avait l’impression que ce n’était pas sa première expérience et pourtant ça l’était, mais elle apprenait très vite. Nos deux femmes se donnaient du plaisir devant nous. Jamais je n’aurais pu un jour penser assister à un tel spectacle. Je n’en perdais pas une miette, ignorant totalement la présence de Christophe, j’étais juste obnubilé par ce que je pouvais observer devant mes yeux. Mon sexe me faisait mal, tellement je bandais. Voir deux femmes se donner du plaisir, avoir ma femme et surtout Karima, avec ce corps de rêve, devant moi offertes. Je voyais le désir monter en elles, leurs sexes humides, leurs corps onduler de plaisir. Lorsque je me retourne pour observer mon comparse de ce soir, je fus surpris, Christophe était dans le fauteuil et s’était mis nu, il se branlait devant le spectacle. Son sexe était aussi raide et dur que le mien, moins long, mais bien plus gros. Il me sourit et me fit un clin d’œil.


Christophe : « alors je t’avais pas dit qu’elle savait y faire, on va passer une bonne fin de soirée et tu verras ça va être ton plus beau réveillon »

Moi : « je ne pensais pas en arriver là, mais le spectacle et superbe et je ne l’oublierais jamais »

Christophe : « Ta femme est vraiment très bonne, et tu verras la mienne est une vraie cochonne, elles sont bien chaudes, mon pote »


Karima et Lydie nous sourirent, Karima pointa du doigt son mari et lui indiqua de venir. Christophe se leva et se dirigea vers sa femme, le sexe droit et dressé. Karima le saisit entre ses doigts et commença à le masturber. Christophe étant debout face à elle, elle avait son sexe juste face à son visage. Je vis alors le gland disparaitre dans sa bouche, elle commença à le sucer, elle était vraiment une gourmande. Lydie et moi-même ne rations rien de cette scène, Lydie se masturba tout en les observant, ses yeux ne quittaient pas ce sexe aller et venir dans la bouche de Karima. Au bout de quelques minutes, tout en le masturbant, Karima saisit la main de ma femme et la posa sur le sexe de Christophe, elle dirigeait la main de ma femme pour lui donner le rythme. Ma femme le branlait, alors que Karima le prenait en bouche. Lydie me regarda et d’un regard me demanda que faire, je lui donnai mon accord d’un geste de la tête et je vis la bouche de ma femme prendre la place de celle de Karima. Pour la première fois je vis un autre sexe que le mien pénétrer la bouche de ma femme. Christophe en profita pour caresser la poitrine de ma femme. Je n’en pouvais plus, mon sexe me faisait de plus en plus mal. Karima se leva et s’approcha de moi, elle s’agenouilla entre mes jambes. Elle ouvrit ma ceinture et lentement ouvrit les boutons de mon pantalon un à un. Je ne quittais pas la bouche de ma femme qui allait et venait sur ce sexe. Sa joue enflait à chaque mouvement, je voyais la forme du gland se dessiner sur la joue. Karima m’ôta mon pantalon et fit glisser mon boxer, qui libérèrent enfin mon sexe, qui se dressa droit comme un barreau. Elle le prit en main et commença à me masturber. Lentement elle décalotta mon gland, et passa sa langue dessus. Elle descendit sa bouche sur mes couilles et me les lécha. Sa main glissait le long de mon sexe, puis elle remonta lentement le long de mon sexe de sa langue. De mon gland perlait quelques gouttes de plaisir, puis elle engloutit mon manche dans sa bouche. Bouche qui était accueillante et chaude. Sa langue tournait autour de mon gland et elle prit mon sexe le plus possible en bouche. Mon regard alternait entre ma femme entrain de sucer, et le regard perçant de Karima qui ne me quittait pas des yeux. Son regard m’envoutait, elle cracha sur mon sexe et reprit sa fellation. C’est sûr c’était une experte en la matière. Elle se redressa, elle saisit un verre de champagne et en renversa sur mon sexe, et coinça mon sexe long entre ses seins et commença une merveilleuse branlette espagnole, à chaque remontée de mon sexe, sa langue jouait avec mon gland, le champagne et le goût de mon sexe décuplaient son et mon plaisir. Je ne mis pas longtemps avant de jouir entre ses seins. Sa poitrine était recouverte de mon sperme chaud, elle me branla jusqu’à la dernière goutte. Me retournant vers ma femme, je la vis branler Christophe de plus en plus rapidement, je compris grâce à ses râles qui augmentaient crescendo que lui aussi allait venir. De longs jets de sperme finirent sur le visage et les cheveux de Lydie, du sperme coulait sur le long de sa joue et sur le borde se ses lèvres.


Karima se leva, prit ma femme par la main et lui roula une pelle, elle lécha les lèvres et la joue de ma femme afin de recueillir le sperme de son mari. Lorsque leurs langues se mélangeaient, je voyais des filets de sperme sur la langue de Karima et de Lydie. Karima nous regarda et dit :


Karima : « et si on allait dans la chambre pour continuer, moi et Lydie on en veut encore, hein ma chérie »

Lydie : « ho oui, vous m’avez excitée »

Karima : « nous sommes deux chattes en chaleur, on veut du sexe, on va dans la chambre, on vous attend »


Karima roula une pelle à Christophe, puis vient vers moi pour me rouler également une pelle, Lydie en fit de même. Elles se dirigèrent vers la chambre main dans la main, leurs fesses roulaient, ondulaient sous leurs talons. Comment résister à cette demande ………………………………………………….

Diffuse en direct !
Regarder son live