Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 11 161 fois
  • 45 J'aime
  • 2 Commentaires

Nouvelle ange

Chapitre 5

Petit chéri

Inceste

Les aventures d’Ange se suivent mais peuvent être aussi lu dans le désordre.


Je me suis faite cueillir alors que je partais en vacances. J’ai disparu treize jours sans que personne ne s’en soit aperçu, ni mes amis, ni ma famille. Si l’idée me traverse l’esprit, je renonce à porter plainte, je n’ai aucune envie de raconter en détail ma mésaventure. Au contraire, je décide que personne ne doit savoir. J’aurais pu tout fantasmer devant mon ordinateur. Je passe quelques jours enfermée chez moi à ressasser les sévices, humiliations, mon expérience avec le chien, la pisse, le gang bang. Toutes les occasions de m’enfuir que je n’ai pas su saisir, j’ai honte d’avoir été si docile, de ne pas m’être révoltée. Je ne suis pas du tout celle que je croyais être. En même temps je ne suis pas traumatisée. La question est : est-ce que j’ai aimé ça ?. Maintenant que j’en suis sorti, tous ces moments ou l’on s’est servi de moi finalement n’était pas si désagréable. Je pourrais me débarrasser des pointes qu’on m’a posé au bout des seins. Au contraire, je vais les garder.


Au bout de deux jours je me masturbe comme une possédée. Je retourne sur le site, adieu mon ancienne moi, je me crée un nouveau profil. Je ne joue plus la salope, je suis une salope. Je retrouve les mêmes pervers qu’il y a 15 jours, mais même les plus doués des scénaristes ont du mal a me faire décoller.


En pleine après midi il y a quelques femmes connectées. Je contacte une certaine vicieuse44, curieuse de savoir à quoi elle joue. Elle accepte la discussion et après quelques politesses on glisse vers les sujets qui nous intéresse. Elle dialogue beaucoup, rencontre parfois, elle veut savoir si j’ai déjà eu une expérience avec une femme et si j’aime ça. Je lui répond oui pour plus de piquant. Elle est branchée SM soft et apprécie aussi bien de recevoir que de donner la fessée. Elle est équipée pour prendre homme ou femme qui le désir, je lui confie que je suis plutôt passive, docile et que j’aime être utilisée sans retenue. On accroche, on s’excite, je lui propose de continuer notre conversation en visio pour voir ou ça nous mène. Elle me dit qu’elle aurait beaucoup aimé, mais son fils est dans la maison, un jeune homme de 19 ans toujours dans les jupes de sa mère, mais si je le désir elle aura beaucoup de plaisir à me regarder.


J’accepterais n’importe quoi, mais j’y mets quand même la condition qu’elle me raconte en détail ses plus coquines rencontres. Je suis encore en pyjama, seulement habillée d’un large tee shirt et d’une culotte pas très sexy, mais tant pis. Je branche ma cam, je place les fenêtres de façon à me voir sur un coté de l’écran et le chat de l’autre, elle m’envoie un smiley réjouit, jolie tee-shirt mais il est en trop non ? Je tire un peu dessus, puis le retire. Lui montrer mes seins finit de m’exciter complètement. Retire ta culotte et je te raconte. Je m’en débarrasse et je suis totalement nue. Je m’installe confortablement dans mon grand fauteuil et m’ajuste pour lui proposer une belle perspective des cuisses au visage, smiley langue tirée cette fois. Elle m’écrit avoir reçu chez elle un homme dominateur avec qui elle dialoguait régulièrement. Pour leur première rencontre ils avaient convenu une séance de bondage, mais pas seulement.


Il l’avait minutieusement attachée et bâillonnée en position de levrette, avec un accès à ses 2 orifices dont il comptait bien profiter. C’est alors qu’en pleine action dans l’encadrement de la porte elle vit son fils l’a regarder sans que l’homme lui ne le voit, impuissante à interrompre son amant, son fils avait sorti son sexe et s’était masturbé en la regardant se faire sodomiser. Complètement confuse, incapable de quitter des yeux le spectacle que lui offrait son fils elle avait intensément joui. A mesure de son récit et de ses encouragements à me mettre à l’aise mes cuisses se sont ouvertes et mes doigts sont passés à l’action sur mon clitoris. Je mouille les touches de mon clavier en lui réclamant la suite.


L’histoire ne s’arrête pas là, quand plus tard l’homme fut partie, son petit chéri avait attendu qu’elle prenne sa douche pour la surprendre nue et se masturber à nouveau devant elle et qu’au lieu de le chasser comme elle aurait du le faire, elle l’avait laisser la regarder sous tous les angles. Lui proposant même des vus immorales que jamais une mère ne devrait partager avec son fils. Puis elle met un temps a écrire pour finalement m’annoncer. Quand on parle du loup on en voit la queue. Son fils est monté dans sa chambre et me regarde lui aussi, je me fige, interdite. Il me salut par son intermédiaire et me trouve très bandante. Elle confirme qu’il bande comme un cerf, elle me demande de continuer si je veux bien pendant qu’elle lui fait une petite gâterie.


Je ne sais pas trop ce qui se trame de l’autre coté de l’écran mais il est certain qu’on me regarde et j’aime ça, alors je m’approche un peu plus de la cam et je reprend mon activité, j’exhibe à qui veut la voir ma chatte et mes doigts qui s’agitent dessus. Elle commente qu’elle l’a pris en bouche et qu’il lui masse la vulve à travers sa culotte. Il voudrait voir mon cul. Il n’y a qu’a demander, je me lève et me retourne, à genoux sur mon fauteuil tout en continuant à me travailler le clitoris. Je cadre sur mes fesses et pivote de gauche à droite sur mon siège pour les satisfaire, elle me complimente et m’assure que je les excite. Il lui a baisser la culotte, il l’a placé debout, les mains sur le bureau et qu’il va la baiser devant l’écran en regardant mon cul.


Elle me commente son plaisir, comment elle lui donne son cul pour aimer sa maman, elle me plaint de ne pas pouvoir profiter moi aussi de la bonne grosse queue de son enfant, elle me jouit plein de i sur l’écran et il en fait de même sur ses fesses. Elle me remercie et me salut rapidement en prétextant qu’on sonne à sa porte. Elle coupe la connexion en me donnant rdv pour une hypothétique prochaine fois. Je suis brutalement toute seule. Trempée mouillée. J’ai fait durée le plaisir et je n’ai pas encore joui moi. Même pas eu le temps de le remercier pour son histoire, je suis sur qu’il s’agissait d’un homme qui s’excitait avec des histoires d’inceste, j’étais disposée à jouer le jeu puisqu’il me faisait rêver, dommage pour lui. je m’ennuie les dials ne me suffisent plus...


Diffuse en direct !
Regarder son live