Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 6 297 fois
  • 56 J'aime
  • 8 Commentaires

Nouvelle vie d’étudiant

Chapitre 1

Gay
56
5

Salut beau lecteur ou belle lectrice.


Moi c’est Max. Je suis un jeune étudiant de 18 ans. On est le 15 août et mes parents m’ont aidé à déménager dans un appartement étudiant du Crous. L’appart fait 20m2 mais il y a tout ce qu’il faut donc c’est super. Bon, la fac reprend le 2 septembre et j’ai 15 jours devant moi pour apprendre à connaître la ville. Eh oui j’ai vécu toute ma vie à Toulouse mais grâce aux joies de Parcoursup je me retrouve à aller étudier l’espagnol à Caen. C’est pas grave, j’en avais un peu marre d’être chez mes parents, un peu de distance nous fera le plus grand bien et je vais enfin pouvoir mûrir car vivre sous les jupons de maman ne m’aide pas à me rendre indépendant. Mes parents sont cool, mon père est prof de biologie et ma mère travaille pour une maison d’édition de livre de jeunesse. J’ai un grand frère Lucas qui est en 3e année de médecine que j’admire par dessus tout et une petite sœur Anne qui est en 3e.

Bref, tout ça pour vous dire que j’ai vécu une enfance et adolescence heureuse.


Bon, je parle de ma famille, de mes études, des banalités mais je n’ai pas vraiment parlé de comment je suis. Je mesure 1m90 et pèse 80 kilos, je suis un fan absolu de football d’ailleurs j’en fais depuis mes 6 ans. J’ai une copine depuis les débuts de ma terminale mais je vous avoue que depuis quelques semaines je n’ai plus trop envie d’être avec elle. On s’est aimés, on a pris notre pied (elle croit être la première fille avec qui j’ai fait l’amour, mais je l’avais déjà fait quand j’étais au camping à Málaga avec une petite anglaise) et on a passé de bons moments mais je pense qu’il va être temps que ça se finisse. Elle étudie le droit à Marseille, nous avons tous deux 18 ans, je pense que la fin est proche. Sans me vanter, je ne suis pas trop moche et je pense que je vais avoir l’occasion de me faire plaisir durant ces années d’université. Je suis brun, cheveux bouclés et j’ai les yeux verts. Plutôt mat de peau et assez musclé mais pas non plus bodybuildé. En tout cas je semble avoir tapé dans l’œil de la jeune étudiante qui m’a fait l’état des lieux. J’ai son numéro en cas de problème mais j’ai bien senti que ce n’était pas vraiment pour l’appartement...


Il est 16h, mes parents m’ont aidé à tout installer depuis ce matin mais ils ont dû repartir. Je vous avoue que je me sens bien dans cet appartement, je suis au troisième et j’ai vu sur un joli bout de terrain avec des arbres et je vois des jeunes qui sont assis. Il y a deux mecs et une fille. Je me surprends à trouver l’un des deux mecs hyper-beau. Après tout ce n’est pas parce qu’on est hétéro qu’on n’a pas le droit de trouver un mec beau. Parfois je m’énerve avec mes réflexions de macho de base. C’est vrai que j’ai toujours vécu dans un monde où les mecs sont virils et enchaînent les conquêtes féminines. Bref un monde de footeux. Même si je suis persuadé que beaucoup de footeux sont gay ou bi mais assumer son attirance pour un mec quand on est un mec qui joue au foot c’est difficile malheureusement. Enfin je divague, je ne vais pas philosopher. Quoi que ça me permet d’oublier que je me sens un peu seul et que ma famille va terriblement me manquer. Je me sens de plus en plus mal et j’ai presque envie de pleurer. Max, n’oublie pas, t’es un mec après tout, va sortir va parler aux jeunes qui sont si beaux et fais toi des potes. Mes potes de Toulouse me manquent tellement...


Allez, j’me bouge et je vais leur parler. Je sors tranquillement et à quelques mètres d’eux, le deuxième mec, moins beau que celui que j’avais repéré de loin m’interpelle en me demandant si je veux jouer au foot avec eux.


— Salut, moi c’est Max, je suis content de faire votre connaissance et surtout de pouvoir rejouer au foot, j’adore ça.

— Cool mec. Moi c’est Tom et voici Léa et Romain. Bon par contre j’espère que tu n’es pas fan du PSG ici on est à Caen alors même si notre équipe n’est pas excellente surtout depuis qu’elle est passée en L2 on a des supporters incroyables.

— Ah ah tu sais moi je suis toulousain alors je supporte Toulouse et surtout j’aime le football espagnol: Atletico, Séville et même Málaga. Tellement passionné que je me suis inscrit en fac d’espagnol.

— Muy bien. Eh bien moi aussi on sera sûrement ensemble.

— Trop bien on sera ensemble alors.

— Cool bon maintenant les Caennais vont mettre la pâtée au Toulousain et son accent du sud.


Nous avons passé un super moment. Tom est encore plus beau de près. Il mesure bien 1m85, il est brun aux yeux bleus et il a aussi les cheveux bouclés. On se ressemble sans se ressembler. Il est bien plus blanc de peau que moi et à l’air un peu plus musclé mais il fait du tennis, donc les bras sont plus entraînés que pour un footballeur. En tout cas je suis vraiment ravi d’avoir fait leur connaissance car ils sont vraiment sympas. Et j’ai un peu flashé sur Léa pour tout vous dire mais j’ai vite été refroidi quand elle a embrassé Romain. Je me dis que de toute façon j’aurais l’occasion de rencontrer d’autres filles et surtout d’abord je dois mettre fin à ma relation avec ma copine.


Le lendemain je me réveille super tard, après tout, il faut bien profiter des vacances et je vois que j’ai un message de ma copine et un de Tom. Je commence par ma copine qui me dit qu’elle a bien réfléchi et qu’elle souhaite arrêter mais qu’on reste ami. Je l’ai appelé et on a mis les choses au clair et nous avons l’intention de rester amis. Tom, lui, me propose de venir passer l’après-midi dans son appart pour parler foot. Je suis tellement content de m’être fait un pote aussi rapidement et puis il est vraiment cool et je sens qu’on est sur la même longueur d’onde. Bon, je parle, je parle mais il est 12h35 je n’ai pas bouffé et je ne me suis pas encore douché. Je mange un petit sandwich rapidement car je n’ai rien dans mon frigo presque et je vais me doucher. La douche c’est un moment de calme et de sérénité pour moi et en général je ne pense à rien. Sauf que là, je me surprends à penser à Tom et pas complètement habillé si vous voyez ce que je veux dire. J’ai une bonne grosse demi molle. Je me demande ce qu’il m’arrive car j’ai jamais été attiré par un mec et je mets ça sur le compte de l’excitation de l’été et que je ne me suis pas branlé depuis au moins une semaine. La douche finie, je mets un boxer Calvin Klein. Ouais les sous-vêtements c’est important pour moi. J’enfile un bermuda et un tee-shirt. Et je pars chez Tom de bonne humeur. Il habite au deuxième, donc en une minute je suis chez lui.

Il m’ouvre la porte complètement trempé et avec une serviette autour de lui. Je remarque tout de suite son magnifique torse musclé et je me surprends à regarder la bosse que forme son pénis sous la serviette. Belle bosse je ne vais pas vous mentir.


— Putain je suis désolé mec je suis trop lent et j’ai pas fini pas douche. Tu peux t’asseoir en attendant.

— Oh t’inquiète en vrai je me suis levé il y a une heure donc c’est pas moi qui vais te juger.


Il termine sa douche tranquillement et sort avec un magnifique boxer Tommy rouge qui met en valeur ses formes et son petit cul. Putain faut que j’arrête j’aime les meufs je ne sais pas ce qu’il m’a fait mais c’est incroyable que je sois attiré par lui. Nous avons chillé tout l’après-midi. Il m’a raconté sa vie et moi la mienne. Il est célibataire depuis peu aussi et la séparation avec son ex l’a fait morfler le pauvre. Il m’a dit qu’il s’en sortait peu à peu grâce à des potes et surtout son club de foot.


— D’ailleurs j’ai remarqué comme tu jouais bien et on a besoin d’un attaquant dans l’équipe, j’en ai parlé à mon coach et il est chaud pour que tu viennes faire un test demain.

— Oh mais carrément je comptais tellement m’inscrire dans un club même si ça veut dire que je quitte définitivement mon ancien club et ça Me rend un peu triste mais c’est normal après tout.

— Je comprends mais tu vas être bien avec nous tu verras on a une équipe d’enfer. Dit-il en me frottant les cheveux comme si j’étais un enfant ça m’a rendu tellement heureux.


Je rentre chez moi très heureux de m’être fait un nouveau pote, un vrai pote mais je me rends compte que dans ma tête ce n’est pas très clair. Je m’en rends compte le soir même quand je me fais une petite session branle. D’habitude je me mets un petit porno, j’aime bien la catégorie belle-mère, je ne sais pas pourquoi ça m’excite toujours et ce soir je n’ai pas eu besoin d’Internet. Dans mon imagination ça fusait. Et surtout je pensais à Tom et j’ai joui comme jamais...

Membre XStorySnap du jour
Flamme -
Suiveur -
Snap
Chatter avec
Webcam XStory du moment
Regarder