Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 11 394 fois
  • 91 J'aime
  • 0 Commentaire

Ma Nouvelle Voisine

Chapitre 3

Lesbienne

Tous ce que Amélie m’a dit la dernière fois est encore frais dans ma mémoire. Même si cela fait quelques jours qu’elle est venue ces mots résonnent dans ma tête à chaque instants. Une fois remise de la surprise d’apprendre qu’elle est lesbienne et que je lui plaît, j’ai assimilé la chose et commencé à réfléchir à sa proposition. C’est très difficile pour moi de m’imaginer en couple avec elle. Surtout que je suis déjà en couple!


    Mon homme est partie ce matin pour plusieurs jours. Il ne rentreras pas avant trois ou quatre jours. Je me retrouve seule dans ce grand lit, ce qui ne m’était jamais arrivé! J’ai peur en pensant à l’éventuel passage d’Amélie alors que je suis seule. Comment dois je réagir en la voyant? Comment réagir à sa proposition? Et surtout qu’est-ce que je ressent vraiment? Depuis que je l’ai rencontrée elle occupe mes pensées les plus secrète et inavouable! Je ne me connaissais pas ainsi.


    Je suis en train de regarder la télé pour passer le temps et essayer de penser à autre chose, quand on frappe à la porte. Amélie?! Je me précipite à la porte et ouvre! Non c’est enfin le livreur qui n’était pas encore passé. Une fois pris et rangé le colis, je retourne devant la télé. Pourquoi est ce que je réagis ainsi? Quelques minutes passent et je me replonge dans le film quand on frappe à nouveau. Je suis figée, cette fois c’est peut être vraiment elle! Mon cœur se met à battre à cent à l’heure alors que j’éteins la télé pour aller ouvrir.


    Devant moi c’est bien Amélie. Nous sommes toute deux figées et nous n’échangeons que des regard. Que dire? Que faire? Je lui fait signe d’entrer. Nous nous retrouvons à nouveau figées dans le salon. Puis doucement elle retire la veste quelle porte et me laisse découvrir un autre magnifique décolleté. Mon regard plonge dans ses seins. J’ai envie de les toucher! De les prendre à pleine main et de sucer ces tétons. Je relève la tête, certainement rouge écarlate et la regarde droit dans les yeux. Elle les a marron presque noir. Certainement en voyant que je la dévisage elle fait un pas vers moi en lancent sa veste dans le canapé. Elle plonge son regard dans le mien...

    _Tu es belle, me lance-t-elle.


    A partir de se moment c’est comme si mon corps ne me répondais plus vraiment. Il obéis à des forces impérieuse. Je m’approche d’elle et dépose sur ses lèvre un doux baiser qui nous fait frissonner toutes les deux. Elle me prend les mains en esquissant son merveilleux sourire et m’embrasse à pleine bouche. Pendant ce merveilleux baiser nous nous enlaçons et caressons nos corps respectif doucement. Je m’écarte d’elle, lui prend la main et l’entraîne sur le canapé. Une fois assise je lui caresse doucement les cheveux comme je me suis vu le faire tant de fois. Mon corps bouillonne et tremble, mais je ne lui résiste plus. J’ai envie d’elle.

    _Je te veux Amélie, lui dis je dans un souffle, quasiment un murmure.

Je n’ai plus honte, je n’ai plus peur. J’ai simplement envie d’elle. Envie de cette femme sur qui je n’arrête pas de fantasmer. Nous nous lançons, sans plus aucun interdit. Je commence à caresser son sein à travers son top et son soutiens gorge puis glisse ma main dans son décolleté pour lui toucher le téton. Amélie a le téton dressé et dur. Elle m’embrasse à nouveau langoureusement et je l’allonge dans le canapé. Je caresse ses seins, son ventre et ses hanches. Soudain elle se redresse. Elle me regarde dans le yeux et me souffle:

    _J’ai très envie de toi. Et toi? As tu envie de moi?

    _Oui Amélie, très envie depuis la première fois ou je t’ai vu!

Elle me sourie et enlève son top et dégraffe son soutien gorge, puis elle me regarde. Je comprend qu’elle attend que je le lui enlève moi même. Je fais glisser ses bretelles le long de ses bras et laisse tomber son soutien gorge sur le sol avant d’y lancer le mien ainsi que mon haut.

    Amélie est ravie et entreprend de me caresser les seins. Puis elle enlève sa main et se rapproche de moi. Et frotte ses tétons doucement contre les miens. Ce contact si sensuel et inattendu décuple mon désir. Je la pousse sur le canapé et m’allonge sur elle. Je lui lèche suce et mordille les tétons pendant que mes mains lui enlève sa jupe. Elle finit par être ainsi devant moi juste en culotte. J’admire son merveilleux corps et y balade ma main. Je m’arrête sur le haut de sa cuisse près de son sexe. Puis je lui caresse la chatte sur sa culotte et très vite dessous. J’enlève les derniers vêtements qu’il me reste et la caresse à nouveau. Elle est tellement excité qu’elle écarte les cuisses. Ainsi je peux la contempler entièrement. Puis n’y tenant plus j’enfonce ma tête dans ses cuisses. Elle respire fort et très vite gémit. Je m’applique à lui lécher les lèvres puis enfonce ma langue dans son vagin. Ce goût est nouveau mais si bon! Je continu à la lécher tendrement quand je sens son clitoris se dresser. Je continu un peu à la lécher en m’attardant sur cette chair en érection. Puis la suce avec plaisir.


    A ce moment Amélie me repousse pour me demander de me mettre à quatre pattes sur elle. Je m’exécute et recommence à la lécher. Dans cette position Amélie a une vue sur mon sexe écarté. Je me sens trempée de mouille ce qu’elle ne manque pas de remarquer. Alors que je continu de la lécher et de la sucer avec ardeur, Amélie fait de même avec ma chatte. Jamais je n’avais, jamais connu un tel plaisir. Nous nous suçons respectivement les clitoris. En même temps je commence à la doigter. Amélie fait de même en m’enfonce en plus un doigt dans l’anus! Je suis si surprise que je me cambre. Mais elle me force à reprendre place et recommence de plus belle. Cette fois je ne peux plus bouger. Amélie suce mon clitoris et commence de petits aller et retour avec ses doigts. Ces caresses sont vraiment bonnes. Je la suce et la doigte de plus belle. Je sens la chaleur monter rapidement et d’après le gémissement d’Amélie c’est pareil pour elle. Nos mouvements s’accélèrent. La chaleur monte. Nos corps sont saisis de tremblement et c’est l’orgasme! Le plus puissant que j’ai jamais connu. J’étouffe mes hurlements dans la chatte d’Amélie en la suçant toujours. Elle fait de même. L’orgasme dur plusieurs minutes, puis nous nous effondrons de plaisir.

Diffuse en direct !
Regarder son live