Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Fantasme
  • Lue 7 710 fois
  • 80 J'aime
  • 0 Commentaire

Nuit torride pour Grâce

Chapitre 1

Avec plusieurs femmes

La fête organisée pour les quarante ans de mariage de Marthe et de Roger se termine. Les enfants se préparent à regagner leur hôtel. Il y a Rémi, âgé de vingt cinq ans, marié depuis trois moi avec Grâce, belle blonde de vingt deux ans. Il y a Yann, le fils ainé, âgé de vingt neuf ans, célibataire, et Dorothée, la cadette, âgée de vingt ans, bisexuelle.

-Je vais vous déposez à l’hôtel, dit Rémi, je vais revenir les aider. Ne m’attendait pas, je dormirai sur le canapé.

-T’inquiète, sourit Dorothée, je m’occuperai de ta femme.

-Tu perds ton temps, répond Rémi. Tu sais bien que c’est pas son style.

-Je plaisante, poursuit Dorothée.

Yann s’installe devant avec son frère, Grâce, dans un état vaseux, passe derrière avec sa belle soeur. Pendant le trajet, Dorothée tente une approche sur sa belle soeur, par petit attouchements bien précis. Grâce a l’air réceptive à ces avances. Le chemisier de Grâce est ouvert jusqu’au nombril. Elle n’a pas de soutien gorge. Du fait de sa position sur le siège, sa jupe est remontée en haut des cuisses.

"Ma chatte aimerai bien qu’on s’occupe d’elle" rêve-t-elle.

"Je suis sure que sa fente est toute mouillée, pense Dorothée.

Arrivé a l’hôtel, ils regagnent leur chambre. A peine couchée, Dorothée entend frappée à sa porte. C’est Grâce, vêtue d’une nuisette.

-Qu’est-ce-qu’il t’arrive, interroge Dorothée.

-Je peux pas dormir, répond Grâce. Je peux rester un peu avec toi, çà te dérange pas.

-Pas du tout ma chérie, allonge toi, l’invite Dorothée.

Elle passe un bras autour de son cou. Elle sent la respiration haletante de Grâce. Elle se tourne légèrement, et pose l’autre main sur son ventre. Grâce prend la main, et la passe sous la courte chemise, jusqu’à ses seins. Elle pousse un langoureux soupir.

-J’ai jamais fais çà, dit-elle, va doucement. J’ai bien apprécié tes caresses dans la voiture.

Dorothée fait tourner un doigt sur le bout des seins pour les exciter.

-Ote ta nuisette, dit-elle, tu seras mieux.

Une fois entièrement nue, les mains de Dorothée parcourent le corps de braise de Grâce. Les jambes s’écartent instinctivement. Un doigt caresse le fin duvet du pubis, puis s’insinue entre les lèvres humides, arrachant des râles de plaisir.

-Tu vas voir comme je vais jouer avec toi, murmure Dorothée à son oreille. Tu vas jouir comme jamais.

-Oh ma chérie, tu sens comme je mouille, gémit Grâce. Que c’est bon. Doigte ma petite chatte. Vas-y, je suis prête, branle moi. Regarde dans quel état tu m’as mise. ha..oui..


Grâce hurle juste au moment ou Yann va aux toilettes. Il est attiré par les bruits provenant de la chambre de sa soeur. Il se demande ce qu’il se passe. Il ouvre la porte doucement, et reste scotché devant la scène. Grâce est à genoux, jambes écartées, le corps cambré en arrière, caressant ses seins gonflés par le désir. Elle fait rouler ses bouts devenus énorme entre ses doigts. Derrière elle, Dorothée a enfoncé deux doigts dans la chatte grande ouverte. Du pouce, elle taquine le petit trou.

-Tu te régales, hein, petite pute. Si tu voyais la taille de ton bouton, ce salaud. Et ce que je fais à ta rosette, tu aimes? Tu sens comme je l’ouvre.

-Oui..oui.. je me régale, t’arrête pas, s’il te plait ma chérie. Branle..branle.

Dorothée aperçoit Yann dans l’entrebâillement de la porte.

-Tu aimerais pas te faire sodomiser, demande Dorothée. On peut faire venir Yann si tu veux.

-Fais ce que tu veux, soupire Grâce, qu’il vienne.

Grâce ne sais pas comment se mettre tellement qu’elle est bien. Sa chatte coule la mouille. Son anus se dilate sou les assauts des doigts de Dorothée. Yann s’avance sous l’ordre de sa soeur. Il retire son caleçon. A la vue du corps ouvert de Grâce, son membre est déjà en érection. Il avance son gland entièrement décalotté contre la rosette de sa belle soeur, soigneusement lubrifié par Dorothée. Il l’a pénètre.

-Allez ma petite chérie, donne toi, remue ton cul salope.

Régale ton beau frère. Frangin, si tu voyais comme j’encule ta femme, oh putain. Je veux t’entendre crier mon nom, sale bordille.

Grâce est en nage, les cheveux collés à son front.

-Yann..Yann..Salaud, qu’est-ce-que tu me fais. Tu me niques.

Oui..vas-y..oui..Encule moi bien profond. ha..oui.

Grâce s’écroule sur le lit, en sanglots. Elle n’est plus maitre de son corps. Elle est soumise à ses deux amants.

-Et si je finissais dans ta bouche, dit Yann. Une petite pipe, çà te dis pas?

-Si, avoue Grâce, viens que je te suce, même si tu es le frère de mon mari.

Dorothée est heureuse. Voir sa belle soeur se soumettre, être à sa merci. Si Rémi savait. Elle poursuit ses caresses sur les points érogènes, les points qui paralysent les femmes.

-Vous êtes en train de me tuer, enfoirés, vous me rendez folle. Mais c’est tellement bon.

La queue de Yann prend possession de la bouche de Grâce. Elle joue avec le gland.

-Oua, quelle pipe, dit-il Pauvre Rémi, si tu voyais ce que je fais avec ta femme. Oh la pute, elle avale. Allez nettoie maintenant.

Les jets de sperme giclent dans la bouche de Grâce Yann crie son plaisir. Les caresses de Dorothée portent ses fruits. Grâce hurle. Un orgasme terrible. Sa chatte envoie des flots de cyprine.

-Haaaaaaaaa, enculés je me vide, ouiiii, qu’est-ce que vous me faites.

Surpris par tant d’énergie, Yann se retire, et Dorothée arrête ses caresses.

-Excuse moi ma chérie, tu vas te reposer maintenant. Tu veux que je reste avec toi cette nuit?

-S’il vous plait, restez tout les deux. Donnez-moi encore.

Pendant une heure, le frère et la soeur vont s’amuser avec Grâce, la faisant hurler de plaisir. Elle avoue même que Rémi ne l’a jamais faite vibrer comme çà. Elle se couche entre eux, et des cernes sous le yeux, et s’assoupit dans leur bras, en espérant qu’il y est bientôt, une autre fête de famille.

Diffuse en direct !
Regarder son live