Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Lue 3 196 fois
  • 6 J'aime
  • 0 Commentaire

Nylon

Chapitre 1

Divers

J?avais 18 ans à l?époque, et cette année la changea ma vie à jamais, en effet je découvris la douceur du nylon.

J?étais étudiant alors, et un beau jour, alors que j?allais au cours de français, j?eu la surprise de découvrir dans notre classe, la présence d?une femme (elle avait 24 ans) donc pour moi une femme d?âge mûr, grande, 1m85, noiraude, de longs cheveux, et des jambes que je devinais interminable, habiller assez sagement, elle venait remplacer notre prof principal qui était malade.

Autant vous dire que tous les mecs dévisageaient et scrutaient avec attention cette femme aux courbes avenante.

J?étais déjà en ce temps là quelqu?un d?assez timide et elle le remarqua assez vite. Un jour alors que j?avais eu une mauvaise note, elle me demanda de rester à la fin de la leçon afin de discuter un peu de cette fameuse note. Elle me demanda si je n?avais pas de problème à la maison et si tout allait bien et vous savez bien que la plupart des ados sont souvent un peu mal à l?aise et pas bien dans leurs peau.

Elle me prit en sympathie, et me proposa de me donner des leçons privées afin que je rattrape mon retard, après l?accord de mes parents, je lui répondis que ça jouait et nous prenions rendez-vous pour le samedi après midi, chez elle.

J?arrivais donc, chez elle, un peu fébrile je dois le dire, il faut dire qu?elle était si belle et l?idée de me retrouver seul avec m?effrayait un peu.

La première partie de la leçon se déroula normalement, sauf que je ne pouvais pas m?empêcher de la reluquer mais pas assez discrètement, je regardais surtout ces jambes en faites, elle portait des collants de couleur chair, une petite jupe portefeuille beige et un petit pull noir.

Elle fini par me demander :

    - Tu regarde quoi ?

Je bredouillais, car je n?osais lui dire vraiment ce que je faisais...

    - Je regardais vos collants, je me suis toujours demander si ça tenait vraiment chaud, ça à l?air si fin que je trouve hallucinant que ça puisse tenir chaud.

Elle rigola.

    - Regarde, tu vois ce sont des petits fils de nylons très serrés qui constituent ces collants et ça tient chaud et en plus c?est agréable à porter parce que c?est tout doux, touche tu verras !

D?une main tremblante, j?effleurais ses genoux, c?était la première fois que je touchais les jambes d?une femme portant des collants, immédiatement je me mis à bander. Alors pour me donner un air plus assurer, je lui demandais si ce n?étais pas plus pratique de porter des bas plutôt que des collants...

Elle me répondit que c?était mieux les collants car il lui tenait chaud sur tout le bas du corps et joignant le geste à la parole, elle remonta sa jupe et me montra, je vis la ligne de démarcation et aussi sa culotte en transparence. J?avais de la peine à avaler ma salive, je regardais ce spectacle avec une telle insistance comme si mon regard allait traverser la chaise. J?en oubliais presque que mes mains étaient toujours posées sur ces jambes, à vrai dire, je les avais machinalement remontées et elle se trouvait à présent très haut sur ces cuisses.

Et en plus elles étaient plutôt à l?intérieur de ces cuisses. Elle fit comme si de rien et tout en maintenant ces cuisses écartées elle continua son petit exposé sur le nylon et m?expliqua que même ces dessous étaient fait d?un mélange de nylon et de soie, leurs conférant ainsi douceur et élasticité, moi comme hypnotisé, je l?écoutais sans vraiment l?entendre, elle descendit ces collants jusqu’à mi cuisse et comme pour me montrer l?élasticité de sa culotte, elle tira dessus, ce qui eu pour effet de dévoiler un peu de ces poils pubiens, j?ai cru à ce moment là que j?allais éjaculer dans mon pantalon.

    - Touche tu verras c?est vraiment doux !

Alors que j?allais saisir sa culotte, elle retira sa main, comme je m?y attendais pas, et que j?avais déjà saisi le tissu entre mon index et mon pouce, l?élastique du contour de sa culotte ramena le tissu contre sa peau ce qui eu pour effet d?emprisonner mon index contre les poils de son sexe. Décidément elle le faisait exprès. Elle jouait avec moi et continua de plus belle, tu vois me dit-elle, l?intérieur et un peu différent de l?extérieur, il y a au milieu une seconde couche de tissus pour protéger le slip des éventuelles pertes que peuvent avoir parfois les femmes.

    - Si tu descends ton doigt, tu la sentiras !

Mais je savais que si je descendais mon doigt je serais surtout sur son sexe et plus précisément à l?entrée de son vagin. Lentement et très doucement, je fis glisser mon doigt toujours sous le tissu, alors que j?arrivais au milieu, je sentis le tissu intérieur de sa culotte, totalement trempé.


Arkangel

Diffuse en direct !
Regarder son live