Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Lue 68 801 fois
  • 95 J'aime
  • 2 Commentaires

Obsession belle-mère

Chapitre 1

Inceste

C’était l’été dernier, il faisait chaud et nous passions ma femme et moi quelques jours chez ma belle-mère dans sa maison de province. Ma belle-mère est une belle femme de 55 ans, sportive et kiné de profession. Son corps est entretenu et elle porte souvent des vêtements moulants qui dessinent ses formes merveilleuses et mettent l’eau à la bouche des hommes les plus jeunes même...


Souvent, je me suis imaginé avec elle et nos regards se sont souvent croisés avec une complicité qui en dit long. Je me disais qu’elle était l’image de ma femme dans quelques années et que, ma foi, je ne devais pas me faire de souci lorsque cette dernière prendrait de l’âge.


Il faisait chaud et je décidai d’aller faire une sieste pendant que ma femme irait chez des amis profiter de la piscine. J’allai donc me reposer en slip sur le lit. Il y faisait plus frais. Au bout de quelques minutes, j’entendis des va-et-vient dans la maison, comme si quelqu’un ne savait pas quoi faire. Puis je crois que je me suis assoupi.


Tout à coup, je sentis une présence près de moi. Pensant rêver, je restai sans mouvement, puis je sentis une main passer sous mon corps, approchant de mon sexe. Je n’osai bouger, suspectant ma femme de me câliner ainsi. Mon sexe se raidit, le plaisir commença à monter. Les mains caressaient mes fesses, je sentis un souffle tiède sur mon dos puis une langue vint parcourir mes épaules.


Ne reconnaissant pas l’attitude de ma femme, je décidai de me retourner ,et là, surprise ! Ce n’était pas ma femme mais ma belle-mère.


Elle me regarda avec des yeux pleins d’envie et me fit signe d’un doigt posé sur sa bouche de ne rien dire. Puis elle vint lécher et mordiller mon slip avant de me le retirer. Elle me prit dans sa bouche et me suça. Je me mis à la caresser. Elle portait une robe noire légère et, à ma surprise, sans rien dessous. Je la déboutonnai et vis enfin son corps nu (il faut dire que j’avais essayé de l’imaginer des milliers de fois).


Ses seins, ni trop petits, ni trop gros, étaient pointés vers moi, je me mis à les caresser et à les embrasser. Puis ma tête descendit vers son jardin intérieur. Sa chatte était épilée mais sans trop, nous nous accordâmes un moment de pur plaisir avec un 69 fabuleux. Puis, devant ses appels incessants, nous fîmes l’amour.


Le soleil ayant bien descendu dans le ciel, elle quitta la chambre et j’allai prendre une douche. Depuis ce jour là, nos regards sont de plus en plus complices mais ils restent sages...


Chaque jour où nous nous croisons, que nos corps se frôlent, que nos bouches s’effleurent, que nos mains se cherchent, c’est comme une torture insupportable. Je ressens le désir de ma belle-mère tellement fort qu’elle ne quitte plus mon esprit. Je l’imagine sans cesse comme ce jour béni où je me suis glissé entre ses cuisses, que j’ai senti sur les parois de mon zob les lèvres de sa chatte s’ouvrir... Je suis totalement fou d’elle...


Diffuse en direct !
Regarder son live