Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Lue 1 560 fois
  • 23 J'aime
  • 0 Commentaire

Oscar et Mélanie

Chapitre 1

Lesbienne

Bonjour je m?appelle Oscar, et oui je suis une femme. Mes parents voulaient un garçon que voulez vous !


J?ai 22 ans et je travaille dans un journal. Cette histoire n?est pas vraiment comme celles que j?ai pu lire sur votre site, je dirais plutôt que je l?écrit pour avoir des avis.


Tout a commencé il y a une douzaine d?années. Je venais de rencontrer Mélanie, qui devint ma meilleure amie. Nous avons passons notre adolescence ensemble. Mélanie n?a pas de famille, ou du moins, elle ne la connaît pas. Elle m?a toujours dit que j?étais sa seule famille, la seule personne qui comptait pour elle. Alors depuis 12 ans, je la protège du mieux que je le peux. Il y a maintenant 6 ans, exactement le jour de mes 16 ans Mélanie est venue me voir et me dit :


— Il faut que je te parle de quelque chose de très important

— Bien sûr, tu sais bien que tu peux tout me dire

— Oui, mais justement là, c?est quelque chose de particulier, je ne sais pas comment tu vas réagir.

— Et bien dis-moi déjà de quoi il s?agit et je te dirais comment je réagirai ensuite.

Et elle me dit comme ça :

— Je suis lesbienne

— Oh ! ( je ne trouvais rien d?autre à lui dire)

— Voilà, la réaction que je craignais de ta part.

— Mais quelle réaction, je n?ai même rien dit.

— Ton silence en dit assez. Je n?aurais jamais dû te le dire

— Et pourquoi ? Je suis ton amie, le fait que tu sois gay ne me dérange pas du tout. Tu es toujours la même pour moi et jamais rien ne changera ça.


Depuis ce jour quelque chose de fort nous unie. Moi je ne suis pas du tout attirée par les filles, mais cela ne m?empêche pas de continuer à aimer Mélanie. Bien au contraire, je la soutiens dans tout ce qu?elle entreprend.


Deux ans plus tard, je commence à gagner ma vie. Et je ne sais pas comment mais mes parents découvrent la vérité sur la sexualité de Mélanie et pour eux, c?est quelque chose d?inacceptable, surtout quand ils pensent à tout le temps que je passe avec. Je n?en parle pas à Mélanie, les jours passent et mes parents me posent un ultimatum, c?est eux ou Mélanie. Le choix est rapide, je monte dans ma chambre, rempli une valise et quitte la maison familiale, monte dans ma voiture et me rends au petit appartement de Mélanie.


Sur le pas de la porte, je ne sais pas ce que je dois faire, dois-je lui dire la raison de ma présence ou lui cacher ? J?opte pour la seconde solution. Je frappe et Mélanie, surprise ouvre et me dit :


— Oscar ! Mais que fais tu là ?

— Un petit voyage te tente ?

— Euh oui pourquoi pas, on va où ?

— Je sais pas on verra. Prends quelques affaires.

— Mais tes parents sont au courant !

— Bien sûr quelle question !


C?est ainsi que nous sommes parties. Mais Mélanie voyait bien que quelque chose n?allait pas. Après plusieurs heures de route, nous nous sommes arrêtées devant un petit hôtel en Allemagne. Mélanie ne comprenait toujours pas ce qu?on faisait là, mais elle ne posait pas de questions. Je lui dis alors :


— La nuit va tomber, je vais voir si ils ont encore des chambres.

— Ok !


Je rentre dans le petit hôtel et demande au réceptionniste deux chambres simples?

Je ressors sur le parking, Mel me regarde en souriant, je lui rend son sourire et lui dit :


— Tu ne devineras jamais ! Ils n?ont plus qu?une chambre avec un grand lit.

— Et ça te dérange ?

— Pas du tout. On y va ?

— Je te suis.


Nous montons dont dans la chambre qui est toute petite. La salle de bain est une salle de bain commune dans le couloir. Nous déposons nos bagages et nous nous allongeons sur le grand lit. Nous discutons jusque tard dans la nuit jusqu?à ce que nous nous endormons. Trois heures plus tard, je me réveille en nage. Je repense à tout ce qu?il vient de se passer et cela m?empêche de me rendormir. Pour ne pas réveiller mon amie, je décide d?aller marcher dans le couloir histoire de me défouler un peu.


Je me rends dans la petite salle de bain, je me regarde dans le petit miroir et je craque. Je me demande pourquoi cela m?arrive à moi. Je m?effondre sur le sol, les nerfs me lâchent je suis dans un état second.


Au même instant, Mel se réveille et ne me voyant pas à ses côtés, s?inquiète. Elle sort dans le couloir, mais ne vois personne. Elle entend soudain des bruits venant de la salle de bain. Elle s?approche de la porte et dit :


— Oscar c?est toi ?

— Oui, j?arrive. (J?essaie de me ressaisir, mais je n?y parviens pas)

— Quelque chose ne va pas ?

— Non non, je t?assure ça va. Dis-je en pleurant de plus belle.


Mel pousse alors la porte et me trouve recroquevillée sur moi-même en larme. Elle s?approche doucement, comme l?aurait fait une mère de son enfant. Elle s?assoit près de moi et me prends dans ses bras. Elle me dit de me calmer. Au bout de plusieurs minutes, je me calme, elle m?aide à me relever et nous regagnons notre chambre. Là, elle me demande ce qui ne va pas. Je lui avoue tout. Mes parents, l?ultimatum, mes intentions de ne pas rentrer chez eux ?


Je m?allonge alors sur le côté, Mel s?assoit sur le bord du lit, je lui dis de ne pas me laisser que maintenant je n?ai plus qu?elle. Elle s?allonge près de moi et me prends dans ses bras. Je m?y sens si bien, j?ai l?impression d?être en sécurité à jamais. C?est à ce moment là qu?elle dit :


— Oscar ?

— Oui !

— Je dois t?avouer quelque chose ?

— Au point où j?en suis, je peux tout entendre

— Je t?aime.


Je me retourne vers elle, nous sommes face à face à quelques centimètres seulement et je lui réponds en l?embrassant amoureusement et lui dit :

— Je sais


C?est ainsi que nous nous endormons.


Le lendemain matin, (je m?en souviendrais toute ma vie) la façon dont je fus réveillée me satisfait amplement. Mel m?embrassant pour me réveiller lentement. J?ouvre les yeux et vois son merveilleux visage penché sur moi. Elle passe une jambe par-dessus moi et se retrouve à cheval sur moi, et elle m?embrasse de plus belle, relevant doucement mon t-shirt, le faisant passer par-dessus ma tête. Elle m?embrasse sur tout le corps. Tout cela est totalement nouveau pour moi, je me laisse faire. Je sens des frissons parcourir tout mon corps. Tout en continuant à m?embrasser, je sens une main dans mon pantalon de pyjama et cela me fait un bien immense. Mel intensifie sa caresse et me presse mon bouton d?amour. Il ne m?en fallu pas plus pour avoir mon premier orgasme avec elle. Sentant mon corps frissonner elle s?allonge sur moi, je la serre très fort dans mes bras et lui murmure un je t?aime entre deux baisers.


Aujourd?hui nous vivons toutes les deux sur Reims et nous sommes très heureuses. Je n?ai jamais revu mes parents depuis ce jour. Et depuis peu, je me consacre exclusivement à mon amour. Car avant je ne pouvais pas me passer d?homme, mais par amour, tout est possible.


J?aimerais vos avis sur notre situation. Ce que je dois faire vis-à-vis de ma famille.

J?attends avec impatience.


Oscar.


Fashion_melan@hotmail.com

Diffuse en direct !
Regarder son live