Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 10 503 fois
  • 123 J'aime
  • 10 Commentaires
  • Corrigée par l'équipe

Papillon bleu

Chapitre 1

Travesti / Trans

Je m’appelle Julien, j’ai 19 ans est je suis né dans une ville de l’ouest de la France. Une famille normale, des parents qui travaillent beaucoup pour offrir à moi et ma grande sœur une vie heureuse. Je n’ai jamais eu à me plaindre étant enfant, à part que je ne voyais pas souvent mes parents. J’étais un enfant assez banal et un petit garçon très discret. Je ne suis pas beau ni moche. Mais par moments, je ne trouve pas ma place dans ce monde. Je regarde ma vie et il y a un vide, un vide que je ne sais pas m’expliquer et c’est comme cela que Laura est née.



J’ai toujours trouvé les femmes belles et j’éprouve un peu de jalousie envers elle. Alors une fois à la fac, dans un petit appartement au rez-de-chaussée de mes locataires, je me suis dit que Laura devait voir le jour. Avant de partir de chez mes parents, j’ai piqué des dessous à ma sœur et à ma mère. Pas de quoi avoir une garde-robe. Mais la sensation des dessous sur ma peau fraîchement épilée était si douce que je ne pouvais retenir mes érections.


C’est donc la peur au ventre que je décide d’aller acheter des vêtements dans un magasin. J’ai longuement hésité avec la peur du regard des gens, sur un prétexte me permettant d’acheter soi-disant des vêtements pour quelqu’un d’autre. Mais la peur ne me permettant pas d’avancer, je décide de me rendre dans un magasin assez loin, à une heure matinale, pour faire mes premiers achats.


Un mardi matin, je sèche donc les cours pour me rendre dans un grand centre commercial. Bonne idée, car il n’y a quasiment personne. Je décide donc de commencer par la lingerie, c’est donc le cœur battant que j’entre dans le magasin, sous le regard de la vendeuse. Avec un sentiment de honte et de désir, j’entre, la boule au ventre. Mais je me dits que je ne faisais de mal à personne et je commence à regarder les shortys. Ce dessous me plaisant particulièrement, car il cache mon côté masculin qui ne doit plus exister quand je suis Laura.


Je regarde les couleurs sombres et je touche le tissu, ce qui me plaît encore plus. Comme je l’ai imaginé, la vendeuse vient vers moi, semblant vouloir me faire fuir. Elle me demande ce que je cherche d’une manière assez froide. Je lui réponds que je regarde et elle me demande pour qui je cherche des dessous. Ne s’attendant pas à ce que je lui dise que c’est pour moi, ce que je lui réponds et qui semble lui faire un choc.


Elle me regarde un moment, ne sachant pas quoi répondre et me regarde de haut en bas. Je ne suis pas très grand, 1m72 et assez maigre, 57 kilos. Elle regarde la lingerie et commence à chercher ma taille pour ne plus parler. C’est la bourrasque dans ma poitrine, je vais avoir ce que je veux et je lui dis les couleurs et ce que je cherche. Elle ne me parle pas beaucoup, mais me trouve un shorty noir et rouge, un, couleur pourpre et un noir. Je lui demande ensuite des bas noirs autofixants et en prends plusieurs boîtes et pour finir avec un peu plus de timidité, je demande des soutiens-gorge et en prends également trois. Je prends mes achats et je vais me chercher dans un autre magasin des robes et des tenues qui pourraient me plaire, mais le budget n’étant pas non plus élevé, je choisis une belle robe noire et me promets de revenir quand j’aurai de nouveau de l’argent.



Une fois de retour à la maison, je ne peux m’empêcher de sortir mes achats. Je me prépare donc pour la première fois et chaque nouveau dessous apporte une nouvelle sensation sur ma peau. Les bas collent parfaitement mes cuisses, le shorty moule mes fesses et cache mon sexe, et le soutien-gorge me donne surtout envie d’avoir une belle poitrine. Pour le maquillage, je n’ai pas grand-chose en dehors d’un stick de rouge à lèvres. Cette nouvelle sensation est si plaisante et je veux devenir belle.


Je vais donc dans la salle de bain me regarder dans la glace, surprise, l’image de moi que je regarde me plaît beaucoup. Je trouve que pour un début, cela me plaît. J’ai les cheveux assez longs de nature et qui ondulent facilement, je cherche donc à avoir une belle coiffure de femme. Je ne pense plus à rien à ce moment-là, tout ce qui compte, c’est la beauté et j’aime cela. Je me regarde, les mains sur le lavabo, dans ma première tenue. Dois-je faire demi-tour ? Suis-je donc quelqu’un de malade ?

Les sentiments ne cessent de se succéder en moi, la peur, l’inconnu, l’entourage, tellement de choses me viennent à l’esprit à ce moment-là, mais Laura vient juste d’apparaître et avec de la jalousie, je l’aime déjà moi.

Je me décide d’avoir donc une double vie, de laisser place à cette femme en moi qui demande juste à être aimée.


Le lendemain après la fac, je décide de prendre une photo de moi et de m’inscrire sur un site pour les femmes comme moi. Je regarde mon profil, je n’ai pour l’instant pas tout dit sur moi, car je veux avant tout avoir l’opinion des gens et savoir si je suis belle. Après tout, c’est aussi cela que je recherche en étant une femme.

Rapidement, je reçois des messages d’hommes, pour beaucoup, pas très intéressants, mais cela est un bon signe. Puis un message d’une autre femme et elle me trouve belle, je suis si contente ! Je plais ! Laura peut espérer !


Si la vie de Laura vous intéresse, suivez son histoire.

Diffuse en direct !
Regarder son live