Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 14 005 fois
  • 126 J'aime
  • 11 Commentaires

Le papy de mon immeuble

Chapitre 1

Gay

Cette histoire raconte ma première expérience, avec un homme de 72 ans qui deviendrait mon régulier.

Je vais tout d’abord commencer par me présenter, je m’appelle Arthur, j’avais 18 ans et demi à l’époque, j’étais un jeune étudiant qui allait passer son baccalauréat, je suis mince, un peu moins d’un mètre soixante-quinze et plutôt dans le style minet.


Un après-midi, après mes cours, je rentre chez moi, dans un immeuble simple du centre-ville. J’aperçois alors un des autres résidents de l’immeuble, un vieux Monsieur, cheveux gris, un bon mètre soixante-quinze, avec un petit ventre, qui habitait le 4e. Je vois qu’il a plusieurs sacs de courses et qu’il est en difficulté pour les monter. Je lui propose alors de l’aider à monter ses courses, ce qu’il accepte. Afin de me remercier, il me propose un café, que j’accepte également. Il me raconte sa vie, qu’il est veuf depuis 3 ans et que ce n’est pas simple. Il me demande ce que je fais dans la vie, mon âge...


Puis vint une conversation que je n’oublierais jamais :


— Tu es étudiant ? Ça ne doit pas être simple, de joindre les deux bouts ! Est-ce que tu souhaiterais te faire 50 euros facilement ? Me demanda-t-il.

— Euh... oui bien sûr !

— Je n’ai pas eu de plaisir depuis la mort de ma femme, si tu le souhaites, tu pourrais me masturber.



Un peu réticent à l’époque, n’ayant jamais touché l’intimité d’un autre homme, j’étais à la fois gêné et curieux. J’ai mis quelques instants pour prendre ma décision, mais j’acceptai. Il me proposa d’aller dans sa chambre pour être plus tranquilles. Il commença à retirer son pantalon, puis est tee-shirt et me demanda de retirer son caleçon. Je commençais à le descendre, doucement, à la fois à cause de la gêne et du plaisir de découvrir ce qu’il s’y cache. Il était là, son pénis. Je me mets à l’observer. Il était d’une belle taille au repos, 11 centimètres de long pour 3-4 de diamètres poils pubiens gris et blancs tous autour. Je regarde aussi son corps, certes marqué par l’âge, mais agréable, son ventre bedonnant juste au-dessus, mais beau. Je sens le plaisir monter en moi. Il s’allongea alors sur le lit.


— Viens avec moi, je ne mords pas.

— Je suis un peu timide, c’est la première fois que je fais ça. Expliquais-je tentant de me justifier.

— Ferme les yeux si cela peut t’aider.



Je commençais à mettre ma main sur son sexe, alors mou. Je m’attèle à le prendre en main, je garde mes yeux ouverts. Ce passage me fait prendre du plaisir, j’aime ce que je fais et commence, moi-même à ressentir du désir, mon sexe s’excite. Sa verge commence à gonfler, il prend du plaisir grâce à mes va-et-vient puis après quelques instants, je constate que sa bite est d’une taille bien plus imposante, autour des 18-19 centimètres de long pour 5 de diamètre. Je continue de le masturber et lui commence à gémir de plaisir puis me demande:


— Ça te plaît ? Me demanda-t-il, interrogatif.

— Je commence à apprécier, oui.

— Mets-toi à l’aise, déshabille-toi.


En ce moment sur XStorySnap… (touchez pour voir)


Je m’exécute sans réfléchir et reprends sa masturbation. Il regarde mon corps puis me relance.


— Tu es mignon tu sais, j’aime beaucoup tes fesses et ta bite.

— Merci, votre bite est magnifique aussi.

— Si tu te sens bien, tu pourras essayer de me sucer, ça irait plus vite.



Cette idée m’avait rapidement traversé l’esprit lorsque je me mettais nu, mais était vite partie. Sa proposition m’avait forcément, troublé. Je ne savais pas quoi faire, je n’ai pas répondu et je me suis penché vers son entrejambe. J’observe sa bite, bien plus imposante qu’au repos. Elle me faisait envie, j’avais pour la première fois envie de la goûter, j’approchais mes lèvres doucement peuvent je me suis mis à lécher son gland avec la première couche de liquide pré-séminal. Une petite lapée avec un goût agréable d’abord et plusieurs coups de langue ensuite. Une fois en confiance, je commence à prendre en bouche directement son sexe, ma langue tentant d’entourer son gland et tout ce qui suit. Il se met à gémir de plaisir dès que je me suis mis à le sucer.


— Aaaah oui continue comme ça, tu es bonne.



Je me rends compte que j’aime ça. Il me prend la tête et commence à la presser contre lui, avec son gland qui prend une plus grande envergure, j’étouffe, mais ne me déconcentre pas et continue de sucer sa bite. Sa bite va de plus en plus loin dans ma gorge, mon corps est bouillant de plaisir. Son sexe bien dur et droit, il se met à gémir de plus en plus fort, je sens qu’il est en train de venir, j’essaie de me retirer par réflexe, mais il me bloque la tête avec ces mains. Il arrive et je finis par prendre son sperme dans la bouche. Par instinct et ayant déjà une bite dans la bouche, j’avale la substance juteuse jusqu’alors dans ma cavité buccale.


— Merci, tu as été super, je vais chercher l’agent.

— Pas besoin, j’ai apprécié aussi. Lui dis-je avec un grand sourire.



Il était surpris, mais content, il réfléchit quelques instants et reprend:


— Je suis content que tu aies aimé, quel goût a mon jus ?

— C’est plutôt sucré et bon. Lui rétorquai-je.

— Et donc tu souhaites que le refaire avec moi, dans quelques jours ?

— Oui j’aimerais beaucoup.



Nous nous sommes quittés après lui avoir donné mon numéro, mais surtout avec la promesse d’une nouvelle rencontre prochainement et d’aller plus loin, bien plus loin.

Diffuse en direct !
Regarder son live