Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 36 069 fois
  • 91 J'aime
  • 1 Commentaire

Le partage de ma copine

Chapitre 1

Avec plusieurs hommes

Je vais vous raconter une histoire qui m’est récemment arrivée avec ma copine...

Ça fait maintenant quelques années que nous sommes ensemble, et notre vie sexuelle est plutôt active et épanouie, ce qui ne nous empêche pas de rechercher toujours plus...

Alexandra, 26 ans, jolie petite brune de 1m55, 46kg, les yeux vert-marron en amandes, a un physique qui attire très souvent le regard. Sa poitrine, imposante pour sa taille, et ses belles fesses bien rebondies n’y sont pas pour rien.


Un soir, alors que sa coloc n’était pas à la maison, je décide de lui envoyer un petit texto en lui demandant de m’attendre nue sur son lit, les yeux bandés, petit jeu classique, mais qui nous amuse bien. J’avais juste oublié de lui préciser quelque chose, c’est que je n’arriverais pas seul. En effet, j’avais invité Marc, un gars croisé en soirée quelques semaines auparavant. J’avais tout de suite noté qu’Alex l’avait trouvé charmant. Ayant une sexualité plutôt ouverte, sans tabou mais sans être libertins, on avait déjà parlé de la possibilité d’un plan à trois avec un autre gars.

On arrive donc chez ma chérie, je monte la rejoindre ; elle était prête, allongée sur le dos, les cuisses légèrement écartées, laissant sa petite fente de jeune fille, dénuée de tout poil et son récent piercing au clitoris apparaître. Marc, en silence, s’était déjà dévêtu, et je peux vous garantir qu’il paraissait plus qu’emballé par la situation au vue de son érection !

Je m’approche alors de ma copine :


« Ça va, mon ange ? » tout en commençant à lui caresser les tétons, déjà bien durcis par la situation.

« Oui, j’en pouvais plus, ça fait au moins 30 minutes que je t’attends !»

C’est alors que je l’embrasse langoureusement et lui lèche les seins, puis promène mes doigts entre ses cuisses...

« Wahou, t’es déjà trempée ».

« Mais ouiii, ça fait 30min que je me fais tous les scénarios possibles et imaginables !! »

« T’inquiète, j’arrive ».


Je me déshabille, puis commence à lui lécher tendrement la chatte, jouant avec son clito, elle est vraiment trempée ! Le tout, sous les yeux ébahis de Marc.

J’adore la voir se cambrer de la sorte et se pincer la lèvre, c’est bon signe ! J’introduis alors un, puis deux, puis trois doigts dans son sexe, ce qui la fait vraiment monter en pression.

« Chéri, j’ai trop envie de te sucer ! »

Je lui offre alors mon sexe, qu’elle avale entièrement, me met des petits coups de langue sur le bout du gland comme elle sait si bien faire, me gobe les boules, ou les palpe délicatement ! J’adore la fixer dans les yeux quand on est dans cette position, mais là c’est pas possible !

Je sens qu’elle a faim, et qu’elle est vraiment excitée par la situation, ça fait longtemps qu’on n’avait pas fait dans « l’original » ! On est déjà tous les deux au bord de l’implosion après ces préliminaires de folie.

« Louloute, fous-toi à quatre pattes, j’ai grave envie de te prendre en levrette ! »

« Oh oui, carrément, j’aime quand tu me parles comme ça ! »

Il faut savoir que dans la vie de tous les jours, Alex a plutôt tendance à prendre les choses en main, mais au pieu, elle adore être soumise !

Me voilà derrière elle, j’adore voir mon sexe entrer en elle. S’en suit une longue séance de va-et-vient, je sens qu’elle va jouir, j’en profite alors pour lui tirer les cheveux en arrière, comme elle aime, en lui glissant un :

« Tu aimes quand je te prends comme ça ! »

« Oui, vas-y, je vais jouir !!! C’est trop bon».

Après un premier petit orgasme, c’est à ce moment-là que Marc entre en jeu.

« Oh, je vais exploser, chérie, passe sur le dos ! »

Je me retire alors, et c’est au tour de Marc de s’introduire en elle... Il la prend sous les cuisses, lui ouvre grand la chatte, et y va sans retenue ! Je vous raconte pas l’excitation ! La voir repartir, en se malaxant les seins, puis le sexe, sans savoir que c’est un inconnu qui la pénètre. Moi, je suis comme un fou de voir cette scène ! Là c’en est trop, je me jouis dans la main ; de voir ma copine se faire prendre par un autre ne me laisse vraiment pas indifférent. Est-ce normal, j’en sais rien, mais en tout cas voir ses seins bouger au rythme des violents allers-retours imposés pas Marc me fait quitter la planète terre, et encore plus quand je l’entends dire

« Oh oui, c’est trop bon, continue comme ça !! »

Il ne va pas me falloir longtemps pour repartir. Après que Marc l’ait bien tambourinée pendant cinq bonnes minutes, je vais prendre le relais. Je vais alors allonger Alex à plat ventre.

« Oh, je suis comme une folle, j’adore quand je ne sais pas ce qui va m’arriver ».


Elle ne savait pas encore de quoi elle parlait. Je lui mets alors des claques sur les fesses, tout en lui tirant les cheveux pour la cambrer encore un peu plus. Puis on va continuer de lui passer dessus chacun notre tour pendant une petite demi-heure, sans qu’elle ne se doute de rien.

Je vais demander une dernière fois au bourreau d’un soir de ma copine de se retirer, c’est le moment pour Alex de savoir...

Je l’invite à terminer sur ses seins, pendant que je lui envoie ma semence au plus profond d’elle...

« ’tain, mais, c’est quoi ce délire ??? Qu’est ce qui se passe ??? » Elle enlève alors le bandeau des yeux. Sa réaction ? Une furie, elle va me mettre de grandes claques, essayer de me frapper, me traiter de tout les noms, mais ça ne va durer que l’espace de quelques secondes... Je crois qu’elle va vite se rendre compte que cette situation lui plaît plutôt bien finalement... Elle s’essuie alors le foutre lui dégoulinant jusqu’à son bas-ventre, avant de, à ma surprise, mais pas pour me déplaire, prendre nos deux sexes qui retrouvaient peu à peu leur vigueur, et de commencer à nous sucer, sans dire un mot ! Je ne savais pas trop à quoi m’attendre, mais apparemment, il semblerait que Marc soit un joli cadeau pour elle ! Elle n’aime pas trop avaler le sperme en temps normal, mais là, sucer nos sexes qui en sont encore salis ne la dérange pas, ça promet ! Là je retrouve son regard vicieux de quand elle me suce, avec cette fois-ci, le sexe de Marc à branler en plus ! Elle y prend sacrément son pied, j’aurais presque envie de lui dire:

« Tu aimes salope ? »


Elle aime quand je lui parle crûment, mais pas avec des mots vulgaires, je me retiens donc, mais ça a bel et bien traversé mon esprit !!

Après nous avoir sucés et branlés respectivement, je l’allonge sur le dos puis commence à lui bouffer la chatte, j’adore ! Marc se sent plutôt à l’aise puisqu’il ne va pas se retirer de sa bouche. Je lève les yeux de temps à autre, et la vois prendre plus de plaisir que jamais, mais je capte surtout qu’elle me cherche sans cesse du regard. Marc est son objet sexuel pendant qu’elle fait l’amour avec moi. Je décide alors de la prendre de manière bestiale, en lui glissant des mots qui la font frissonner.

« Tu aimes ça, quand je te pilonne comme ça, hein ? »

Elle, qui paraissait bien à l’aise, le semble un peu moins l’espace d’un instant après que ces quelques mots l’aient rabaissée, peut être un peu dérangée par la présence de Marc, mais elle va finalement répondre :

« Oui, vas-y, j’aime bien quand tu défonces mon petit minou ! »

Puis, je vais la positionner à quatre pattes, la prendre en levrette, sa position préférée, pendant que Marc profite encore de l’excellente pipe que lui taille Alex. Je profite de toute la mouille qu’elle produit pour en récupérer un peu sur mon index avant de le lui introduire doucement dans l’anus... Elle n’est pas trop fan de la sodomie, mais, encore une fois, à ma surprise, elle ne va rien dire. Après un nouvel orgasme, je lui introduis alors un deuxième doigt, toujours rien ; c’est le moment, je me retire alors de sa chatte, et commence à lui introduire mon sexe dans son petit cul, de façon très délicate. Après 2-3 minutes gentilles, voilà mon sexe entièrement absorbé par son trou du cul ! J’hallucine ! J’accélère les mouvements, lui caresse son clito en même temps, je sens qu’elle aime ! Le tout sans que la bite de Marc ne soit jamais sortie de sa bouche !


Alex va alors prendre les choses en main. Elle va allonger Marc et, en lui tournant le dos, introduire sa bite dans sa chatte.

« Et moi, je vais où ? J’ai pas envie que tu me suces là !»

« Je pense qu’il y a de la place pour 2, viens mon chéri ! »

Wahou ! Je suis complètement perturbé par ce qu’elle vient de dire ! C’était la pratique qui lui faisait le plus peur dans un plan à trois, avoir deux bites dans la chatte, et là c’est fait et c’est elle qui en a pris l’initiative. Et nos deux sexes vont s’introduire en elle sans aucun problème ! L’excitation est à son comble et, en plus, elle me fixe dans les yeux ! C’en est trop ! Voilà qu’après quelques minutes passées à la limer, je la remplis pour une deuxième fois de mon foutre, et Marc va me suivre instantanément ! La voilà dégoulinante de notre semence, ça fait déjà trois fois qu’on lui jouit dedans !

En attendant de repartir et le temps de souffler un peu, on va jouer à quatre mains sur son corps. Je lui introduis des doigts dans son petit anus dilaté pendant que Marc lui doigte la chatte ; on ne lui laisse pas le temps de redescendre.


Elle se positionne ensuite sur Marc, qui a une seule interdiction, l’embrasser, avant que moi je ne passe derrière pour la sodomiser. Je ne l’ai jamais entendue crier si fort ! Et pas de douleur, elle prend vraiment son pied à se faire défoncer par deux bites ! Marc n’aura pas le droit de la prendre par le cul, Alex préférant que je m’en charge moi, de peur qu’il s’y prenne mal. Mais excité comme je suis, je vais y aller comme un animal en rut, sans jamais qu’elle ne me fasse aucune réflexion, ça ne devait donc pas tant lui déplaire. Je vais ensuite m’allonger sur le dos, Alex aussi, sur moi, et je vais passer par son petit trou une dernière fois, pendant que Marc s’occupe de son sexe toujours aussi humide, mais brûlant à force de se faire ramoner !

Ayant tous bien donné, on va lui demander sur quoi elle veut terminer et, sans surprise, elle va nous redemander qu’on la lui mette tous les deux dans la chatte en même temps. C’est à ce moment-là qu’elle va pleurer. Ouai, quand elle atteint son summum, ça se manifeste de la sorte ! Cette fois-ci, elle s’était allongée sur moi, avec Marc dans son dos... Ça fait bizarre de voir sa petite fente bien fermée en temps normal, toute bien propre et épilée, être complètement déformée par nos deux bites !

Puis, on va arrêter de la remplir, elle a eu son compte pour la soirée, du coup je lui demande :

« Chérie, on peut te finir sur les seins » ?

« Ouii, tu sais que j’adore ça !»

« Et tu voudrais pas avaler ?»

Après quelques secondes de réflexion elle me dit :

« C’était pas si mauvais tout à l’heure finalement... D’accord, mais juste le tien. »


Marc, lui, finit sur les seins, alors qu’elle m’aspira le gland goulûment, tout en me branlant. Elle n’en laissa pas une seule goutte !

« C’était vraiment trop bon, louloute. »

« Grave ! Là, je suis juste en feu, je vais plus pouvoir marcher demain ! C’était terrible».

« Pff, j’ai toujours su que le surnom de p’tite cochonne ou de princesse nympho t’allait à ravir ! Bon, je file à la douche ».

Après cinq minutes de douche, j’entendis des bruits suspects venant de sa chambre... Je me dépêchai de terminer et qu’est-ce que je ne vis pas en revenant ? Marc en train de prendre mon ange en levrette ! Visiblement, il avait vite compris qu’elle adorait cette position, et encore plus quand on lui tirait les cheveux ou on lui mettait des grandes fessées ! Le salaud n’avait pas perdu le Nord ! Le voilà en train de défoncer ma copine sans rien me demander ! Mais, bizarrement, ça m’excita terriblement. Après quelques secondes d’observation, il lui gicla dans le bas du dos au moment ou j’arrivais dans la chambre... Je sentis Alex un peu honteuse mais, après tout, il venait de la prendre pendant plus d’une heure en ma compagnie, on n’était plus à ça prêt ! Marc se rhabilla, puis partit.

« Pourquoi t’as remis ça juste avec lui alors que tu m’as toujours dit que tu voyais le troisième type comme un objet dans ce genre de plan ? »

« … Je sais pas, la finalité de l’expérience... J’étais encore excitée à mort ! Mais ça ne te vaut pas toi, mon amour ! En tout cas, c’était très bien, merci pour cette belle surprise, j’ai vraiment adoré ! »

« Ouai, et tu sais quoi, ça m’a excité de le voir te prendre, en fait... »

« Ah bon ? »

« Oui, oui... »


Sa coloc arriva une petite heure après, la vie normale reprit son cours.

Juste le lendemain, Alex me dit qu’elle a eu du mal à s’asseoir...

Et si j’ai conclu cette histoire comme ça, c’est parce que, depuis cette expérience, on parle de la possibilité que je l’offre totalement à un inconnu...

Diffuse en direct !
Regarder son live