Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 11 555 fois
  • 71 J'aime
  • 0 Commentaire

La partouze entre amis

Chapitre 1

Divers

J’étais allé dormir chez une amie, Marie, une belle brune à la peau bronzé. Il y avait aussi Anaïs, brune elle aussi mais à la peau très blanche, Mathilde, une petite blonde toujours très souriante, et Laure, pas très grande, le teint halé, des lèvres pulpeuses, les cheveux châtains.

Et moi, Mathieu, un petit blond.

J’étais très proche de ces filles, elles me considéraient comme leur "ami gay" (même si je suis bisexuel).

Nous étions donc dans la chambre de Marie entrain de discuter tranquillement en écoutant Noir désir.

Au fil de la soirée, la température monta nettement.

Laure qui était sur l’ordinateur tapa l’adresse d’un site porno et mis une vidéo lesbienne.

On imagine mal une fille regarder un porno, encore moins se masturber, et pourtant il y en a sûrement beaucoup!

Mes copines en tout cas étaient de vraies petites coquines.

A l’écran, deux jeunes filles se léchaient en 69. Je commençais à avoir une érection et comme j’étais en caleçon, les filles ne manquèrent pas de le remarquer.

Marie posa sa main sur mon entrejambe et avec un petit sourire commenta:

"Ça t’excites deux filles qui se font un cuni?"

J’étais de plus en plus excité.

Marie ne portait qu’une légère nuisette noire.

Elle souleva le tissu sensuellement et me montra sa chatte, rasée en ticket de métro.

"Et ça, ça t’excites?"

Laure éclata de rire, Marie remis sa nuisette en place et se pencha vers elle. Elles s’embrassèrent passionnément sous mon nez.

Marie continuait de me caresser à travers mon caleçon.

Anaïs qui étaient en sous-vêtement décréta qu’il faisait trop chaud et enleva son soutien-gorge libérant ainsi ses deux gros seins.

Aussitôt, la main de Mathilde se jeta sur l’un des seins et le caressa langoureusement.

Mathilde avait une petite culotte blanche et un T-shirt blanc également. Sa culotte était désormais transparente et on devinait sa jolie petite chatte entièrement rasé.

Laure quitta les lèvres de Marie pour allait dévorer l’autre sein d’Anaïs.

Marie s’agenouilla face à moi et avec toujours son petit sourire de coquine, libéra mon sexe. Elle commença par me branler lentement en faisant des mouvements très amples, puis elle lécha mon gland, titilla le frein avant d’avaler ma bite et de la pomper frénétiquement.

Sa langue voyageait tout le long de ma verge, j’étais aux anges.

Je me tournais vers les autres filles pour voir où elles en étaient.

Anaïs se faisait lécher les seins par les deux autres cochonnes.

Mathilde avait la culotte entièrement trempé désormais et de la mouille coulait le long de ses cuisses.

Laure descendit vers l’intimité d’Anaïs et après quelques coups de langue par dessus son string, lui baissa pour enfoncer sa langue dans la chatte toute lisse et abondamment humide.

Mathilde continua à caresser les lourds seins d’Anaïs tout en lui roulant une magnifique pelle.

Marie me branlait à toute vitesse en me léchant et aspirant les couilles avant de revenir gober ma queue.

Cette scène dura quelques minutes, jusqu’à ce que je dise à Marie:

"Attention je sens que je viens!"

Elle arrêta sa splendide fellation et appela Laure:

"Vient le faire jouir sur ton cul ma pute"

Laure abandonna le vagin d’Anaïs (Mathilde s’empressa de prendre le relai) et colla son cul contre ma bite, elle avait gardé son boxer. Elle me masturbait entre ses fesses à travers son boxer et en quelques secondes, je lâchais mon sperme sur ses fesses, maculant le bleu foncé de son boxer de long jet blanc. Elle se retourna et s’occupa de nettoyer ma queue.

Marie ota le boxer de Laura, le déposa sur le lit et prit une photo avec son portable des traces de ma jouissance.

"Le résultat de ma première pipe avec Mathieu!"

On éclata de rire.

Diffuse en direct !
Regarder son live