Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 5 311 fois
  • 20 J'aime
  • 5 Commentaires

Je passe directeur

Chapitre 3

Voyeur / Exhibition

L’invitation du patron au restaurant.

Jeudi, je suis partis travailler et comme prévu, ma femme Sylvie reçoit un colis dans la matinée. Ce colis contient la robe qu’elle doit porter ce soir pour aller au restaurant. Cette robe est assez transparente, de ce fait malgré ma mise en garde, ma femme décide de mettre un soutien gorge et une culotte noirs comme la robe.

Nous arrivons au restaurant situé en centre vile vers 20 H, en arrivant dans la salle nous demandons la table réservée au nom de la société d’assurance pour laquelle je travaille. On nous emmène vers le fond du restaurant où il y a une petite salle avec un canapé et bien sur une table pour manger. Mr Six et Mr Bart sont déjà présent et je remarque tout de suite que l’expression du visage de Mr Six change en voyant ma femme. celui-ci après un bref bonjour s’adresse à mon épouse:

— Je vous avait bien demandé de mettre que la robe pour venir ici?

— Je pensai qu’il ne fallait rien mettre au-dessus.

— Vous avez mal cru, vous allez retourner à votre voiture retirer vos sous vêtements et vous ferez le tour de la place avant de revenir ici.

— Bien Monsieur.

— Vous Gaëtan accompagnez votre épouse.

Nous retournons donc à la voiture qui est garée dans une rue en face du restaurant ma femme retire ses sous vêtements puis nous faisons le tour de la place et nous regagnons le petite salle où nous attendent mes chef, en traversant le restaurant beaucoup de regards se fixe sur nous, ma femme est rouge jusqu’aux oreilles. Nous nous installons à la table et un serveur arrive pour prendre notre commande. Quelques instants plus tard il revient avec l’apéritif que nous avons demandé et nous remarquons que son regard reste longtemps sur mon épouse. Une quinzaine de minutes plus tard il revient avec nos entrées. Quand nous avons fini nos assiettes, il vient débarrasser notre table, il ne peut cacher l’érection du à son pantalon sassez moulant, Mr Six lui dit:

— Elle vous plait et comment vous vous appelez?

— Oui, c’est une très belle femme, mon prénom c’est Franck.

— Sylvie, t’as pas l’intention de laisser Franck dans cet état, vas te mettre à quatre pattes sur le divan et vous Franck donnez lui votre bite à sucer.

Sylvie prend position et le serveur enfonce son sexe dans sa bouche. Quand Mr Six lui dit de remonter la robe de ma femme est de la baiser, Franck dit :

— Je préfère qu’elle l’enlève pour être sûr de ne pas abîmer la robe.

- Tu as entendu, il te veut à poil pour te baiser.

Mon épouse enlève sa robe et reprends la position, sa tête côté couloir, le serveur se met derrière elle et d’un grand coup de rein enfonce son sexe dans la chatte de ma femme, qui ne peut s’empêcher d’émettre un gémissement. L’homme se retire et lui met quelques claques sur les fesses avant de la pénétrer de nouveau et recommence plusieurs fois. Alors que Franck la prend toujours avec force, Sylvie gémie de plus en plus fort, c’est à ce moment là qu’ une femme se rendant aux toilettes passe devant l’entrée de la salle et comme il n’y a pas de porte, elle voit parfaitement ce qui se passe et s’arrête pour regarder, c’est là que ma femme jouit et que le serveur retire son sexe de sa chatte et la capote et lâche plusieurs giclées de spermes sur le dos de mon épouse. Après avoir repris ces esprits Sylvie revient à table sans se rhabiller comme Mr Six lui a ordonner. Il est presque 23h, le repas fini nous quittons le restaurant, en traversant la salle, ma femme rougit en passant à côté de la femme qui l’a regardé jouir tout à l’heure, celle ci lui fait un beau sourire et lui dit assez fort pour que les tables voisine entendent :

— Vous avez une très jolie robe et j’ai adoré quand vous avez joui tout à l’heure.

— Merci.

Nous sortons et traversons la route, arrivé sur le parking prés de le voiture de Mr Bart qui est garée en face du restaurant, alors que nous nous apprêtons à regagner notre voiture Mr Six dit :

— Sylvie, comme tu as mis des sous-vêtements alors que je t’avais ordonné de ne rien mettre avec celle-ci, tu vas poser tes mains sur le coffre de la voiture et nous allons tous te donner dix fessées.

— Bien Monsieur

— Gaëtan, relevé sa robe car il va de soit que nous allons la fesser cul nu.

Alors Que Sylvie a pris la position demandée et que j’ai relevé sa robe au milieu de son dos, c’est Mr Six qui le premier lui donne dix fessées suivi de Mr Bart. Quand il donne la sixième fessée un couple sortant du restaurant s’arrêtent pour admirer le spectacle, nous reconnaissons la dame qui dans le restaurant a vu ma femme se faire prendre par le serveur. Mr Bart fini sa série de fessée c’est la que Mr Six propose au couple de fesser aussi ma femme, l’homme hésite un peu mais son épouse s’approche et inflige une dizaine de fessée à mon épouse puis incite son mari à en faire autant, ayant l’approbation de son épouse, le mari à son tour donne dix fessées à Sylvie et pour finir sur l’ordre de mon patron je fais de même. Une fois terminé ma femme se redresse, elle a les joues rouge comme ses fesses, nous saluons tout le monde et regagnons notre voiture de l’autre coté de la place. Nous arrivons à notre voiture qui est stationnée dans une rue près de la place, quand j’ouvre l’auto, je remarque un homme qui est quelque pas derrière nous, à cet instant j’entends Sylvie qui ne l’a pas vu me dire:

— Baises moi ici tout de suite.

— Attends d’être à la maison.

— Non, je ne peux pas, j’ai trop envie qu’une queue me défonce la chatte, ça m’a trop excité d’être fessée devant et par des inconnus.

— Tu te mets toute nue.

Sans attendre, elle se met nue et vient prendre appuie sur le capot. L’homme qui était resté un peu en retrait s’approche sans se faire voir de mon épouse, il a déjà son sexe à la main.

— Si tu veux à partir du moment que l’on me baise.

— Avec plaisir Madame.

— Mais qui êtes vous ?

— Je m’appelle Karim et j’ai 25 ans mes parents sont marocain, mais je suis né en France.

— Elle vous plait?

— Oh! Oui beaucoup, je l’ai vu se faire fesser et cela m’a excité en plus elle a un très beau cul qui me bander.

— Vous avez entendu, elle veut une queue dans sa chatte, si elle vous fait bander, mettez cette capote et baisez là.

— Mais enfin, tu ne vas pas le laisser me sauter, on ne le connaît même pas.

— Le serveur du restaurant, tu ne le connaissais pas non plus pourtant il t’a bien baisé, alors ne fais pas de manières et en plus il en a une grosse.

— Mais je ne suis pas d’accord.

— Allez-y pénétrai là.

Pendant ce temps, Karim a mis la capote et à peine ma phrase fini, qu’il l’attrape par ses hanches et d’un seul coup de rein enfonce de toute la longueur son sexe dans sa chatte

— Ah! non, Oh! qu’il est gros.

— Elle est bonne qu’elle merveilleuse chatte.

— Oh ! il va me faire jouir, oui je jouiiiiiiiiiiii......

— Oh! t’es une belle salope qui aimes se faire sauter

— Oui, c’est trop bon de se faire baiser par une grosse queue.

— Oui ta chatte est vraiment bonne, retournes toi et allonges toi sur le capot que je puisse voir ta chatte s’ouvrir quand mon sexe te pénètre.

— Oui vas y regarde ma chatte se faire défoncer par ta grosse queue,

— Oui tiens prends ça salope. Oh je ne vais plus tenir longtemps.

— Oui continues plus fort plus vite, je jouis encore oui c’est bon je viens.

— Oui je viens aussi.

Karim se retire et enlève la capote puis envoie plusieurs giclées de sperme sur les seins et le ventre de Sylvie. Après s’être remis Karim nous salue. Je protège le siège de la voiture et dis à Sylvie de rester nue. Nous arrivons chez nous, je gare la voiture devant le garage, fais le tour ouvre la portière de mon épouse, lui donne les clés de la maison, le temps qu’elle mette celles-ci dans la serrure, j’ai sorti mon sexe encore bien dur du au spectacle auquel j’ai assisté tout à l’heure, c’est au moment que je me rapproche d’elle, qu’elle fait tomber les clés se penchant pour les ramasser j’en profite pour l’attraper par ses hanches et m’enfonce dans son sexe encore humide de sa dernière relation à moins que se soit le fait d’être nue à quelques mètres de nos voisins:

— Oh! mon chéri tu bandes dur, c’est d’avoir vu ta femme se faire baiser et fesser par d’autres personnes que toi?

— Oui ça me fait bander de te voir te faire sauter par d’autre homme et que tu soit traité de salope, c’est bon de te faire baiser dans la rue.

— Oui c’est trop bon toute ces bites qui me baisent.

Nous rentrons dans la maison, allons dans notre chambre où je la prends dans plusieurs positions et nous jouissons ensemble.

Diffuse en direct !
Regarder son live