Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Lue 19 941 fois
  • 38 J'aime
  • 1 Commentaire

Patricia

Chapitre 2

Gay

J’étais lessivé par la violence et l’intensité de cet ébat ! Quelle chienne, j’attendais avec impatience son retour et je me rends compte que déjà, j’avais la bite qui réagissait !


Je vois que j’écris au passé ou au présent ! Même si ça s’est passé il y a quelques temps, je vais tout mettre au présent, c’est plus simple.


Donc, je vaque distraitement à mes occupations, il est vrai que faire sa compta après une telle baise est terriblement chiant !


Je me rends compte que je n’ai pas décrit ma nouvelle maîtresse. Patricia a la quarantaine. 42 ans pour être précis, elle est rousse avec un visage agréable mais sans plus, une forte poitrine avec des tétons très érectiles et de larges aréoles très brunes. Une taille ma foi assez mince et des cuisses un peu épaisses, ce qui lui donne un cul bien rebondi. Sa chatte est très poilue avec de grosses lèvres et un clito bien caché, mais qui a l’air bien sensible. Pour finir elle est mariée depuis 20 ans avec le même homme et a deux fils de 17 et 15 ans et une fille très jolie de 17 ans.


Moi, j’ai 50ans, un peu rondouillard 1m80, assez costaud et sans être beau je dégage, parait il une certaine virilité, j’ai un sexe assez court mais très épais et endurant ! Je suis veuf depuis 10 ans et ma foi, depuis 4/5 ans, ma vie sexuelle est assez débridée surtout depuis que j’ai fait la connaissance d’amis très ? libérés ?. Je vis seul avec Rony, mon fidèle dogue allemand de 7 ans, mon meilleur ami !


Je suis donc en train de lettrer sans enthousiasme les paiements de mes clients quand j’entends un raclement de gorge... J’aperçois avec satisfaction ma maîtresse qui est de retour, le rouge aux joues et le regard rivé sur ses escarpins.


— Monsieur, vous m’aviez dit de revenir plus tard, mais le magasin sera ouvert et je suis seule là haut alors...

— Ok, ok..... T’as raison, c’est bien ! Alors, tu reviens prendre un coup de bite ?

— ..........

— Réponds !

— Oui monsieur, mais s’il vous plait pas de sod....

— Ta gueule, je t’enculerais si j’en ai envie... D’ailleurs je crois que j’en ai très envie !


Elle baisse les yeux et rougit de plus belle, je ne vais pas m’ennuyer avec celle là je crois....


— D’abord, demain t’as intéret à venir avec une chatte où t’auras fait du ménage ! Je déteste bouffer tous ces poils ! Alors si tu veux que je te fasse gueuler en te bouffant le minou, rases toi....

— Mais mon mari....

— Je m’en tape du cocu, dis lui qu’avec la chaleur c’est plus sain !

— Oui monsieur.

— Au fait au lit avec ton cocu ça se passe bien ?

— A peu près, mais nous sommes mariés depuis si longtemps que c’est le train train, il ne me touche presque plus...

— Ben crois moi on va rattraper ça !

— ....

— T’as aimé tout à l’heure ?

— Euh... Oui monsieur.

— T’as honte ?

— Oh oui monsieur....

— Et t’es revenu prendre un coup de queue quand même ?

— Ca faisait tellement longtemps que je n’avais pas eu d’orgasme.

— C’est bien ma chienne, déshabilles toi et viens donc me sucer, il faut que tu apprennes à devenir la meilleure suceuse de Paris.


Elle retire lentement ses vêtements, je n’ai pas vraiment besoin de me faire sucer, rien que ce spectacle me fait bander prodigieusement, ses grosses mamelles laiteuses, avec leurs tétons si foncés, qui s’affaissent un petit peu quand elle retire le soutien-gorge m’excitent au plus haut point. Je n’aime définitivement pas sa chatte, trop de poils, il faut qu’elle me rase tout ça. Je lui colle directement ma bite dans la bouche et cette fois, elle commence à me pomper de bonne grace, je lui explique comment décalotter le gland, lécher la hampe et me gober les couilles, après quelques minutes, la débutante prouve qu’elle est une bonne élève, elle m’administre une pipe qu’une pro n’aurait pas désapprouvée !


— C’est bien salope, tu commences à sucer comme une pute, arrête, je n’ai pas envie de te gicler dans la bouche tout de suite... Tu pourras nettoyer ma bite de ta merde quand j’aurais fini de t’enculer...

— Mais monsieur je n’ai jamais fa...

— Eh bien je vais t’exploser la rondelle, je vais te dépuceler salope !

— .....

— appuis toi sur le bureau !

— j’ai amené de la vaseline, s’il vous plait elle est si grosse, vous allez me faire trop mal !

— Et puis quoi encore, il faut que tu te souviennes de ce moment toute ta vie.....


Elle s’est appuyée en pleurnichant, j’ai vraiment envie de la prendre comme ça, de lui défoncer le cul, de l’entendre gueuler sa douleur, mais bon, je me suis accroupi derrière ces fabuleuses fesses, et je l’ai doigté, doucement, elle est vraiment vierge, même un doigt la fait geindre, penser à me bite qui la force me fait tellement triquer que ça me fait mal, c’est pas une bite, mais une barre, c’est fou ce que ça m’excite ! Je lui crache sur la rondelle, et commence à l’assouplir, un deuxième doigt la pénètre, mais elle a l’air de moins craindre la chose, j’en profite pour la pistonner doucement, son cul s’est habitué et elle commence à respirer plus fort, d’autant qu’avec l’autre main je lui excite le clito...


— Tu vois salope, si tu étais bien entretenue, bien rasée, je t’aurais bouffé le cul et la chatte.... Maintenant tu sais pourquoi tu dois être épilée demain....

— Oh... Ou... Oui mooosieur, c’est bon, encore.....


Elle est bien réceptive, et je décide de lui donner un petit avant goût des réjouissances, je lui mets un troisième doigts sans ménagement et commence à la pistonner rapidement et le plus profondément possible !


— Tu vois ça, c’est un avant goût de ce que tu vas avoir tout à l’heure ! ! !

— Aie aiiiiieeee.... S’il vous plait stop non nonnnn........

— Mais si ma pute, tu as voir....

— Non nonnnnnnnnnn...... Ahhhhh......... Ah oui doucement, ouiii..... Mon Dieu c’est bon !

— Tu vois que tu aimes ça ! T’es prête ?

— Oui mais doucement !

— Tu vas voir !


Je me positionne derrière elle et je lui appuis le gland contre la rondelle, il est vraiment large et mes 2 doigts n’ont pas élargi assez son cul pour une bonne pénétration, j’appuis fort mais ça n’entre pas !


— Si tu veux un conseil écarte et cambre toi, sinon je vais te déchirer !

— Pitié....

— Ferme là ! ?carte !


Elle s’appuie contre la table, écarte les fesses avec ses mains et cambre un maximum, je pousse de toutes mes forces et le gland franchis la porte ! Quel pied ! Elle hurle de tous ses poumons, heureusement qu’on ne peut nous entendre, elle me supplie d’arrêter, mais c’est trop bon, je suis dans son cul, c’est étroit, je sens ma bite enfler, elle n’a jamais été aussi grosse, je suis entré jusqu’aux couilles. Bon garçon, je ne bouge plus, je la laisse s’habituer, elle arrête de se plaindre et doucement, je commence à la pistonner, la pleurnicharde, est partie et la femme commence à écouter son corps, les plaintes ont été remplacées par une respiration un peu haletante.


Quand je lui demande si ça a, elle me répond aec une petite voix que oui, et à ma grande surprise, c’est elle qui me demande d’accélérer ! J’augmente doucement la cadence, je suis aux anges, j’ai sous la main une femelle qui recèle des possibilités immenses, j’imagine déjà la suite, ce que je pourrais lui faire et lui faire faire ! Au comble de l’excitation, je la décule et l’encule à plusieurs reprises sans ménagement, elle me demande de la défoncer, chose à laquelle j’accède évidemment, avec plaisir, c’est bizarre, que cette femme si calme ait un tel besoin de violence lors des rapports sexuels, mais je ne m’en plains pas et la bourre vigoureusement ! Ses hurlements de douleur, se sont transformée en cris de jouissance, elle à un violent orgasme, j’accélère encore, et la prévient que je vais gicler, et que je veux venir dans sa bouche ! Elle se précipite sur ma queue et l’enfourne sans rechigner ! Je gicle par longues saccades ! Quel pied..... Elle me nettoie la pine cette fois sans avoir laissé tomber une goutte !


— Alors ?

— .....

— quel cul tu as.....

— ....

— C’était pas la fin du monde tu vois !

— Ca fait mal... Enfin c’est bon, mais c’est dur !

— T’es une sacrée salope !

— ....

— Allez dis le.....

— Mais je suis euh.... Oui.... Oui je suis une salope, votre salope....

— C’est bien, on va faire de bonnes choses, tu verras, je vais te faire et te faire faire des tas de choses, que tu n’imagines même pas !

— Oui monsieur....

— Tu feras ce que je te dirais....

— Oui monsieur tout !

— Tu n’oublies pas, rases ta chatte !

— Oui monsieur !

— Et autre chose, plus de pantalons, et plus de string... Je te veux à poil, toujours prête à être saillie, où, quand et avec qui je voudrais !


Je l’ai vue tressaillir quand j’ai dit avec qui, mais elle n’a pas refusé ! Bonne chose !


— Allez va ouvrir le magasin.... Et laisse ton string ici...

— Oui monsieur.

— Tu seras ma chienne ?

— ....

— Bien soumise ?

— Oui.... Murmure t’elle dans un souffle avant de s’enfuir.......



A suivre.....


Laissez moi un com dans ma boite ordure50a@hotmail.Fr


Et donnez moi des idées pour savoir, ce que fera cette petite pat... J’ai quelques idées, avec mes amis, son mari, ses enfants et bien sur mon fidèle rony !

Diffuse en direct !
Regarder son live