Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 10 571 fois
  • 167 J'aime
  • 1 Commentaire

Patricia et Eric

Chapitre 1

Hétéro

La soirée s’éternise, je patiente encore une heure et je rentre à l’hôtel.

Je suis au mariage de mon petit frère, il est vingt trois heures.


Je suis venu pour faire plaisir à Damien, mon frère qui se marie aujourd’hui avec Virginie. Depuis toujours je le suis de loin en loin, en effet il est né quinze ans après moi et nous n’avons pas grandi ensemble. Aujourd’hui il est heureux avec Virginie et je ne pouvait pas faire moins que d’être présent, cependant bien que nous soyons frères nous nous fréquentons assez peu ne serait-ce que du fait de la différence d’âge.


Aujourd’hui je suis un jeune retraité alors que lui et sa jeune femme sont à l’apogée de leurs carrières professionnelles, ils se sont installés au cœur de la capitale alors que je vis au loin dans ma campagne…


C’est un mariage somme toute réussi mais depuis ce matin qu’il dure je trouve le temps long ne connaissant personne ni des amis de Damien ni de la famille et des amis de Virginie. Je me doutais bien qu’il en serait ainsi, j’avais prévenu ma femme qui du coup n’a pas souhaitée m’accompagner.


Je suis accoudé à la rambarde de l’escalier monumental qui donne accès au château loué par l’organisateur du mariage, je regarde les étoiles en rêvassant. J’entends la musique venir du salon.


-    Vous êtes plutôt rouge, me semble-t-il


Je sursaute surpris dans mes pensées par cette voix chantante et féminine qui m’interpelle. Je me tourne. A deux mètres de moi se tient une femme avec deux verres à la main.


-    Vous m’avez observé pendant le repas ! Oui je préfère un verre de vin rouge à tout autre alcool. C’est pour moi votre second verre ?

-    J’ai pensé que cela vous ferait plaisir d’avoir un peu de compagnie


Pour sûr que cela me fait plaisir, je la regarde, je devrait dire plutôt je l’examine, de la tête au pied puis des pied à la tête. Elle est tout à fait charmante, légèrement plus petite que moi, brune aux yeux verts, dressée sur ses talons aiguilles le corps cambré. Elle porte une jupe noire fendue à mi cuisse, ses jambes sont gainées de bas me semble-t-il, une blouse de mousseline transparente sous un boléro noire pour couvrir son buste. En transparence j’aperçois un bustier de dentelle, lui aussi de couleur noire, qui me parait rempli copieusement.


-    Je vous remercie pour l’attention et oui j’avoue qu’un peu de compagnie ne me déplait pas, surtout lorsqu’elle est charmante et s’annonce avec un verre de Pommard. Lui dis-je en souriant


-    Je suis ravie de vous faire plaisir en cette fin de soirée. Je suis Patricia, la cousine de Virginie

-    Bonsoir Patricia, je suis Eric le frère de Damien.


Elle se rapproche et me tend l’un des verres, je pose ma main sur la sienne et prend mon temps pour me saisir du verre. Je la regarde, elle sourit.


-    Merci pour le verre, trinquons

-    Trinquons aux mariés

-    A l’amour !

-    A l’amour !


Nous entrechoquons nos verres, elle porte le sien à ses lèvres et prend une gorgée en bouche. Je fais de même. Elle avale lentement en me regardant droit dans les yeux. Nous sommes face à face, à moins d’un mètre l’un de l’autre. Elle se tient debout sur sa jambe droite, la gauche légèrement pliée, ce qui porte vers moi sa poitrine. Sa main gauche est posée sur la balustrade. Je m’approche encore, nos corps se frôlent, je pose ma main droite sur la balustrade, sur sa main.


-    Vous êtes seule Patricia ?

-    Hélas oui, mon compagnon n’a pas pu se libérer. Mais vous je vois que vous porter une alliance, êtes vous marié ?

-    Oui je le suis mais ce soir je suis seul ma femme n’est pas venue elle non plus.

-    Vous connaissez l’adage ?

-    Vous voulez parler de celui qui dit « les absents ont tort » ?

-    Oui Eric, de celui-ci en particulier. Me répond-elle en se tournant légèrement pour se mettre face au parc qui s’étend devant nous. Elle pose son verre sur la balustrade et s’y appuie des deux mains.


Sans hésiter je me place derrière elle, mon verre déposer à côté du sien. Je prend ses hanches entre mes mains et me penche légèrement vers son oreille


-    Patricia, à l’instant je ne regrette pas d’être venu seul et vous ?

-    Eric, je ne regrette pas non plus !


Nous sommes collés l’un à l’autre. Je respire ses cheveux. Mon bassin appuyé contre son fessier. Elle ne cherche pas à m’en empêcher, je dirai même au contraire qu’elle se positionne de façon à être le plus offerte possible.


-    Vous savez, Patricia, la nuit est encore longue…

-    Oui je le sais, mais vois tu, Eric, je commence à m’ennuyer un peu trop dans cette soirée.

-    Mmmmm, Patricia nous nous tutoyons. Je passe ma main droite des sa hanche à son ventre, d’une légère pression je l’appui encore plus contre moi.

-    Cher Eric, nous sommes bien proche l’un de l’autre, on ne peut désormais que se tutoyer, n’es-tu pas d’accord ?

-    Oh oui je suis entièrement d’accord, j’aime cette proximité, je n’ai qu’une envie c’est de la renforcer encore


Je sens sa main qu’elle passe derrière elle se poser sur le haut de ma cuisse gauche. Je remonte la mienne en la glissant sous la mousseline et du pouce je caresse son sein sous la dentelle du bustier.


-    Hmmmm Eric tu es bien entreprenant

-    Je sens chère Patricia que cela t’est plutôt agréable, n’est-ce pas

-    Oh oui. Dit-elle alors que sa main est maintenant passée de ma cuisse à mon bas ventre. Je sens que toi aussi tu trouves ce moment agréable !

-    Je ne peux dire le contraire, tu as la preuve en main…


Elle tourne son visage de trois-quarts vers moi. Nos bouches se cherchent. Nos bouches se trouvent. Nos lèvres se goûtent. Nos langues s’unissent. Sa main malaxe doucement mon sexe à travers mon pantalon.


Soudain elle s’écarte, elle me prend la main et me dit


-    Viens allons un peu plus loin tu m’as mise en appétit

Diffuse en direct !
Regarder son live