Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Lue 1 406 fois
  • 3 J'aime
  • 0 Commentaire

Péché avoué

Chapitre 1

Avec plusieurs femmes

Ils étaient de sang chaud,le frère adorait sa soeur depuis toujours et elle avait remarqué son adoration qui était devenue amusante pour elle car il n’aurait jamais osé quoi que soit envers sa propre soeur chérie à part quelques regards secrètement pervers. Lorsqu’un jour...

Le frère :

J’adorais ma soeur aînée de onze mois,on nous considérait comme des jumeaux,sauf qu’elle était sportive en danse rythmique,elle avait un corps de déesse,souple,gracieux et très sexy,si excitant que tout les hommes la désirait.Elle avait passé la vingtaine lors des faits et elle était qualifiée pour faire parti d’un groupe de danse qui donnait un spectacle en bord de mer en cette fin d’été très chaude ou j’étais évidement spectateur et accompagnateur de ma soeur.

La soeur :

J’avais demandée à mon frère de m’accompagner au spectacle car il me protégeait comme un garde du corps,les hommes me sifflaient ou me draguaient trop souvent,mon frère me disait souvent que j’étais et que je suis toujours la plus femme du monde,je trouvais qu’il m’aimait parfois un peu trop mais cela ne me déplaisait vraiment pas.Pour ce spectacle tant attendu par la ville,notre équipe avait choisi des combinaisons moulantes rose ou noire,j’optais pour la rose car j’avais quelques mèches colorées rose claire dans mes cheveux et cela ressortaient avec la double peau en spandex rose bonbon.

Le frère :

Les danseuses sortaient une à une par le rideau,leur combinaison faisaient siffler la petite foule,car elles avaient leurs tenues en spandex profondément enterrées dans leurs fentes comme si elle n’avait aucune culotte et je me demandais avec quelques palpitations incontrôlable dans mon caleçon si ma propre soeur serait....

La soeur :

J’allais sortir par le rideau,une fille devant moi avait les fesses coupées en deux car notre organisateur nous avait demandé d’être nue sous nos combinaison afin d’être le groupe de danse le plus sexy de la région car nous jouions aussi une qualification pour une soirée à Bercy,je sentais le spandex rose ciseler mes fentes et cela me gênait et m’excitait de savoir que tout le monde allait me voir comme ça et j’imaginais la tête de mon frère lorsque j’allais sortir à mon tour puis je sautais tout sourire à travers le rideau et le tonnerre d’applaudissement grondait dans mes oreilles.

Le frère :

Quel spectacle,jamais je n’avais ma soeur dans une tenue aussi sexy ,bien qu’elle porte des jean’s moulant ou des jupes affriolantes accompagnées de talons hauts,là ce n’était pas le même effet car on aurait pu croire qu’elle était totalement nue,je voyais pour la première fois les lèvres de sa chatte bien décalquées,la raie de ses fesses bombées très profondes avec sa poitrine bien aplaties dans la combinaison qui pointaient ses tétons.Ma verge grandissait automatiquement dans mon caleçon à durcir comme jamais car ma soeur passait devant moi sans me voir et en regardant la foule d’un air très coquin,j’aurais pu la comparaître à Vanessa DEMOUY.

La soeur :

On dansait assez sexy sous des musiques technos,on ne voyait quasiment pas la foule car des flashs éclairaient la piste,à la fin de notre démonstration,nous saluions les spectateurs en nous tenant par les mains et en inclinant mon buste,je percevais quelques rangées de spectateurs ou j’apercevais mon frère qui me clignait de l’oeil,je répondais en souriant et en constatant son regard viser mon entre jambes coupée en deux ,j’avais mes mains dans celle de mes amies sinon j’aurais machinalement cachée ma chatte,mais curieusement cela ne me déranger pas le moins du monde et en tournant sur nous même afin de quitter la piste,je décollais de mes doigts le spandex qui était plissé dans ma raie du cul tout en tournant mon visage sur la foule ou les yeux de mon frère et les miens se réunissaient très sérieusement.

Le frère :

Le dernier regard de ma soeur sur moi,m’avait envoyé quelques électrochocs dans le bas ventre car elle avait décollé le tissu de ses fentes en passant ses mains entre ses jambes tout en me lorgnant bizarrement,je n’arrivais pas à calmer l’érection d’acier qui était plaqué sur mon ventre car j’avais aligné mon très grand sexe à la verticale,tenu par mes habits. Puis j’attendais ma soeur qui devait se changer tout en me réfléchissant à la branlette que j’allais m’envoyer en repassant les superbes sexy de la soirée en en regrettant de ne pas avoir pris de photos

La soeur :

Je me changeais et allais prendre une douche en repensant aux yeux de mon frère sur moi,je le savais voyeur car il me taquinait souvent en me piquant de compliment coquin que je trouvais culottais venant de sa bouche,je l’avais déjà engueulé sur la façon de me faire parfois la bise prés de la bouche mais il me trouvait si belle que quelques fois j’aurais bien voulu qu’il ne soit pas mon petit frère.Je me rhabillais,me maquillais remémorant la fois ou je l’avais vu, sans qu’il me voit,courir dans sa chambre le fessier à l’air,j’avais aperçu ses couilles pendouiller avec son membre circoncis au repos,longuement dépasser les poils qui étaient dense,en me demandant toujours comme il devait être en pleine érection même si cela était un péché interdit. Avant de sortir des vestiaires,une amie danseuse venait vers moi en me demandant de faire un échange d’habits car elle avait reçu une coup de téléphone de sa mère disant que son père viendrait finalement la chercher.Je comprenais de

  suite car elle était en mini jupe marron et talons hauts avec une chemise liées sous ses seins,et j’imaginais son père la voyant,j’échangeais donc mon polo ,basket et jean’s moulant qu’il lui allait un peu large des fesses car elles étaient moins bombées que les miennes et mon amie filait en courant rejoindre son père.Deux minutes plus tard,je chaussais ses talons et me contemplais dans la glace en tournant sur moi-même,la mini jupe qui était peu large pour mon amie,était très moulante pour moi et un peu plus courte car le tissu remontait par mon fessier bombé.Quand mon amie revenait en ouvrant fortement la porte pour me tendre la chaînette qu’elle avait autour du ventre en me remerciant du service et disant de ne pas oublier de lui rendre aussi,je répondais par un clignement de l’oeil.

Le frère :

J’attendais dans la voiture en regardant les filles sortir quand je croyais soudain voir ma soeur car elle était habillée comme elle,mais je voyais la fille partir la fille avec un homme âgé,quand soudain mes yeux sortait de leurs emplacements,une superbe fille sortait en ultra mini jupe moulante,à la limite d’apercevoir sa chatte,chaussée de talons hauts avec une chemise à manche courte liée sous sa poitrine,coiffée d’une queue de cheval,j’avais cru jouir sans me toucher car je bandais toujours aussi dur. Ma bouche était béante car je reconnaissais ma soeur qui avançait saisir ma portière pour s’asseoir dans le siège baquet en faisant machinalement remonter sa mini jupe au niveau de sa dentelle que je voyais couleur crème,une chaînette couleur or enrobait son ventre,je distinguais son soutien gorge assorti car sa courte chemise ne cachait pas trop le milieu de ses seins qui paraissaient plus gros et ma soeur me sortait de mon étonnement en disant bêtement qu’on allait prendre

racine si on restait là,je tournais le contact en filant vers notre maison sans ne plus osé regarder ma soeur qui me faisait terriblement bander.

La soeur :

Mon frère conduisait sérieusement,il ne me regardait plus du tout,l’atmosphère était apparemment tendu,alors je sortais une cigarette de mon sac en lui en proposant une qu’il acceptait,nous tirions quelques lattes,jusqu’à que j’ouvre la parole en lui avouant la raison de ma tenue vestimentaire et enfin il commençait à sourire en répondant que j’avais bien fait car son père l’aurait certainement gronder.Je souriais aussi en ricanant tout en constatant mon string mon entre cuisse dénudée car la mini jupe glissait au moindre mouvement et bêtement je lançais qu’elle était vraiment trop courte pour moi en la rajustant dans ce siège vraiment baquet.

Le frère :

Je distinguais en mâtant discrètement du coin de l’oeil,ma soeur rajuster sa mini jupe,et je me régalais de sa dentelle en me demandant si cela était un string ou une culotte puis tout en remettant mes yeux sur la route je lui lançais en plaisantant que cette tenue lui allait super bien quand même.J’essayais de lutter contre mon érection afin qu’elle redescende mais elle restait de bois en coulant comme de la sève,à m’en faire mal, par la ceinture de mon pantalon.

La soeur :

Je m’attendais à une réflexion de sa part car il n’était pas coincé,et je le questionnais en le regardant mater la route en lui demandant,dans quelles tenues je suis la mieux comparer à la combinaison moulante de la danse. Je le voyais hésiter et vraiment gêner que je pose cette question ,il faisait mine de chercher une réponse,alors je formulais en soufflant la fumée de cigarette par la vitre tout en ricanant qu’il n’avait pas trop le choix quand même et j’attendais sa réponse qui allait me surprendre totalement.

Le frère :

Sa question me gênait car je bandais à mourir,j’aurais donner n’importe quoi pour qu’elle ne soit pas ma soeur car elle était super excitante et lorsque j’allais lui donner une réponse,ma pédale d’embrayage cédait et je mettais le clignotant pour nous arrêter,donc je priais tout fort pour que se soit passager en oubliant le sujet que je discutais avec ma soeur étonnée de la panne.

La soeur :

Comme un doute,je le voyais jouer avec les pédales en n’imaginant immédiatement qu’il me faisait le coup de la panne,car on m’avait déjà dit que des mecs draguaient comme ça,cela me faisait ricaner car je ne l’imaginait pas si bête,même envers sa propre soeur,alors pendant qu’il rouspétait en accélérant dans le vide car apparemment l’embrayage avait soit disant lâché,je me regardait dans le miroir du plafonnier en retouchant mon maquillage et en formulant tout naturellement que je voudrais bien lui faire plaisir au moins une fois et je me renfonçais dans le siège en remontant au maximum la mini jupe et en déliant le noeud de la chemise.

Le frère :

J’avais insisté sur les pédales pour ne pas vouloir être ridicule devant ma soeur par une panne stupide,quand je l’entendais me dire quelque chose que je ne comprenais pas,mais que je saisissais de suite quand je la contemplais soulever sa mini jupe et prendre son aise en détachant le noeud de sa chemise tout en passant sa langue sur ses lèvres. En une fraction de seconde, j’enjambais le levier de vitesses pour être à genoux entre les cuisses de ma soeur qu’elle ouvrait en gémissant, sur le sol étroit mais confortable car ma voiture était grande,je débouclais ma ceinture en baissant mon caleçon ,ma queue lourde tombait sur le siège sous son regard énorme car je bandais déjà terriblement,et j’atteignais la commande du siège pour faire basculer ma soeur qui dégrafait son soutien gorge.

La soeur :

Il avait sauté comme un tigre devant moi,il se déshabillait quand au moment ou j’avais vu son pénis,toute la timidité qui me restait s’envoler et je jetais mon soutif à l’arrière pendant que je sentais le siège tomber sur la banquette arrière,j’ouvrais mes cuisses en posant mes talons sur le siège en sentant ses mains saisir mon string pour le mettre sur le coté afin qu’il me broute avidement la chatte qui commencer à couler fortement , je gémissais tout mettant mes mains sur sa tête et en me contorsionnant de plaisir durant plusieurs minutes quand il prenait place au dessus de moi en m’embrassant à pleine bouche,je sentais mes jus sur ma langue,j’attrapais son grand pénis épais comme je pouvais pour le mettre sur ma chatte car je voulais qu’il me baise maintenant quand un gros klaxon nous faisait sursauter de peur.

Le frère :

J’allais donner un grand coup de reins dans les profondeurs de ma soeur qui ne demandait qu’à être enfin sautée par moi, mais on regardait les phares d’un camion qui s’était garé derrière nous en klaxonnant,j’attrapais le soutif qui était sur la plage arrière pour cacher tout en reprenant ma place et en me rhabillant vite fait avec une érection de folie.Je sortais rapidement de la voiture pour aller voir le chauffeur en lui disant que tout allait bien et il reprenait sa route en nous klaxonnant amicalement.

La soeur :

Je sortais à mon tour de la voiture ,rhabillée sans mon soutif que j’avais cherché et recoiffée,avec mes bras croisés sous la poitrine pour dire à mon frère qu’il y avait une auberge toute de suite à droite en lui disant que l’on serait mieux,puis il courait vers moi en me soulevant dans ses bras jusqu’à l’auberge qui allait fermer ses portes,nous payions la chambre qui restait sans donner de nom,elle était très grande avec une cheminée qui demandait d’être allumée mais nous pensions à autre chose,je faisais glisser ma mini jupe au sol en tournant sur moi-même pendant que mon frère se déshabillait aussi,il découvrait mon tanga crème en dentelle et que j’écartais moi-même sur une de mes fesses en lui suppliant de venir me baiser comme une cochonne



Ils ont couché ensemble dans toutes les positions possibles,leurs éjaculations étaient copieuses et variées,ils n’avaient jamais à ce jour autant jouis,ils avaient accompli un désir peu commun mais tellement succulent pour eux qu’ils quittèrent l’auberge en titubant dans leurs bras mais quand le frère disait très sérieusement à sa soeur qu’il fallait qu’il appelle une dépanneuse,elle devenait toute bête en faisant mine d’être d’accord avec son frère.Depuis il couche ensemble quand l’occasion se présente même si ils sont mariés chacun de leurs cotés et quand ils tombent en panne chacun de leur coté ils en sourient à eux même !!!

Diffuse en direct !
Regarder son live