Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Lue 7 655 fois
  • 11 J'aime
  • 0 Commentaire

Le pensionnat

Chapitre 3

Lesbienne

Me voici, Gaëlle, à faire des courses en ce mercredi après-midi avec les 3 filles qui m?ont asservies. Elles m?ont demandée tout mon argent de poche et nous sommes allées en ville acheter des strings, des bas, 2 mini jupes et une paire de chaussures à talon aiguille.

Une fois rentrées à l?internat, il a fallu que j?essaye mes nouveaux vêtements devants Julie, Laurence et Coralie, qui eu l?idée de me raser la foufoune. Elle m?emmena donc dans la douche, me mit de la mousse à raser sur mon sexe et me rasa complètement, y compris dans la raie des fesses, après quoi elle me rinça, me ramena dans la chambre où les 2 autres avaient enfiler de nouveau leur culotte gode ceinture. Elles m?ordonnèrent de leur sucer la ??queue?? et quand elles le décidèrent, une se coucha sur le dos, je dus m?empaler dessus tandis que l?autre venait derrière moi et me sodomisait. Je ne pensais plus à rien et j?étais devenue un jouet sexuel pour ces dépravées.

Elles me limèrent en cadence et me prirent plusieurs fois dans différentes positions; après quoi Laurence se pencha sur moi avec une crème, elle me l?appliqua sur ma chatte toute lisse puis entra un à un ses doigts à l?intérieur. Quand ce fut le tour du pouce, il eut du mal à passer mais en poussant, elle réussit à m?enfiler sa main jusqu?au poignet. En position de levrette, j?écartais au maximum les jambes afin de faciliter le passage de sa main qu?elle commença à bouger, d?abord lentement puis de plus en plus vite. Je me mis à gémir puis à crier ma jouissance alors elle sortit sa main d?un coup et entra ses doigts dans mon cul. Là aussi, ce fut très dur à passer mais elle força et à nouveau, sa main disparut dans mon cul. Julie vint se mettre devant moi pour que je lui lèche la chatte, puis ce fut au tour de Coralie. Quand Laurence décida qu?elle m?avait assez ramoné le cul avec sa main, elle se fit lécher également.

?C?est bien ma petite pute, me dit-t-elle, tu vois bien que ce n?est pas la mer à boire... Tu vas bien me faire jouir maintenant... Et puis il faudra que l?on te présente à notre maître...?

En me posant la question de savoir qui était ce maître dont elle avait voulu parler, il fallu que j?enfile un gode ceinture, puis Laurence se mit en levrette sur le lit et je me suis positionnée derrière elle pour la prendre à mon tour. Elle me demanda de m?activer, ce que je fis, elle venait à la rencontre du gode et je dus la prendre par les hanches pour maintenir le gode enfoncé. Je la tint fermement et me mis à lui défoncer la chatte de plus en plus vite, ce qui la fit gémir jusqu?à l?explosion finale. Moi-même étant en sueur, nous allâmes prendre une douche et ensuite, Laurence m?emmena dans sa chambre où je dus dormir avec elle, nue à ses côtés.

Le lendemain, elle m?ordonna de m?habiller avec ce qu?elle m?avait achetée, mini jupe noire sans culotte, bas dim-up noirs, tout comme les chaussures à talons aiguilles et en haut, un chemisier blanc à moitié transparent sans soutien gorge évidemment. Les regards dans la classe ne me quittèrent pas et ma réputation devait être faite! Les filles dans les jours et semaines qui ont suivis ont continuées de me prendre quand elles le voulaient, parfois plusieurs fois par jour, et elles me réclamèrent plus d?argent pour m?acheter des tenues de plus en plus osées: ensemble en maille qui laisse voir à travers, jupe fendue, guêpière, bustier transparent, etc... Et ce qui devait arriver arriva, ma mère, bien qu?ayant les moyens, s?inquiéta d?abord de mes mauvais résultats, puis des sommes d?argent de plus en plus fortes que je lui réclamais. Elle écrivit donc dans mon carnet de liaison afin d?avoir un rendez-vous avec la directrice; mais j?étais loin de penser à ce qui allait arriver...

Diffuse en direct !
Regarder son live