Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Lue 6 415 fois
  • 7 J'aime
  • 1 Commentaire

Le pensionnat

Chapitre 7

Lesbienne
7
4

Toujours nues dans cette salle de réfectoire, Mme B alla dans la chambre froide et en revint avec un carton d?où émergeait des légumes que je connaissais bien, courgettes, concombres, aubergines, carottes et même un poireau. Me doutant de ce qui allait arriver, je me suis tournée vers ma mère qui se mit de nouveau à supplier, s?approcha de Mme B et se mit à genoux en l?implorant. Pour toutes réponses, Mme B remit maman debout, elle lui donna une grande claque sur les fesses et la pencha en avant sur une table , elle se saisit alors d?une courgette et sans préambules, lui fourra dans sa chatte. Elle lui faire des aller retour, la sortit de sa chatte pour me la faire lécher, puis lui remit dans le vagin. Se démenant, elle renversa le carton sur la table et apparut une cinquantaine de légumes de toutes tailles.

Ce fut ensuite une débauche de pénétrations; tandis que Mme B prenait le caméscope et se remettait à filmer, on avait retirer la courgette du sexe de ma mère pour la remplacer par une aubergine. Ce n?était plus que gémissements et cela dura presque 1 heure, puis on retourna dans la chambre de Mme B où cette dernière remit son gode ceinture et dit à ma mère:

?Allez Monique... En position... Je vais bien t?enculer... Après je vais te fister ma belle...?

Maman était brisée et d?elle même se mit en position de levrette sur le lit, Mme B grimpa alors derrière ma mère, lui écarta les fesses et pointa le gland sur la rosette de ma mère mais après toutes ces pénétrations, le passage était déjà fait et Mme B n?eut aucun mal à la sodomiser. La tenant aux hanches tandis que Laurence filmait, Mme B se mit à besogner le cul de maman furieusement, prenant bien soin de la limer en profondeur puis elle dit:

?Reste comme ça et ne bouge pas... Regarde... Ca va passer comme une lettre à la poste...?

Mme B se retira, enduisit sa main de crème et fit entrer 3 doigts d?un coup dans les fesses de maman, puis un 4ème doigt rejoignit les autres avant que Mme B ne se décide à faire entrer son pouce. On m?approcha pour que je vois cela de près et tandis que Laurence filmait toujours, Mme B poussa une dernière fois et toute sa main disparut dans le cul de ma mère. Cette dernière émit un râle qui était de souffrance et de jouissance mêlée, et sa tortionnaire commença ses va et vient. Mme B fit tourner sa main à l?intérieur de ce cul qu?elle avait à disposition, elle en usa et en abusa pendant un bon quart d?heure avant qu?elle ne ressorte sa main pour l?y replonger et ainsi de suite. Maman couinait et gémissait doucement et avant que Mme B ne libère maman, elle lui dit:

?Et bien Monique... T?as vraiment un super cul... Des fesses bien fermes et une peau très douce... J?adore ton cul... Allez Gaëlle... Viens voir ici...A ton tour, de faire jouir maman...?

Maman étant toujours en position de levrette, Laurence m?installa dans la même position mais tête bêche par rapport à ma mère. Mme B s?empara d?un gode à 2 têtes d?une longueur de 50cm, en mit un bout dans le cul de ma mère et fourra l?autre extrémité dans le mien. Elle prit le gode au milieu et le fit coulisser entre nos fessiers, puis quand nous fûmes habituées, nous laissa faire toutes seules. Maman et moi avons pris une cadence qui faisait sortir le gode avant que nos fesses ne se touchent entre elles et fasse entrer ce gode au plus profond de nous.

Cette orgie continua une bonne partie du samedi, puis en fin d?après-midi, Mme B décida de nous relâcher; elle nous habilla en étudiante toutes les deux, jupe plissée ultra courte bleu marine, chemisier blanc transparent, socquettes blanches et chaussures à talons hauts bleues également, le tout bien sûr sans culotte ni soutien gorge. Mme B s?approcha de nous deux, elle passa sa main sous notre jupe, nous embrassa à pleine bouche et nous dit:

?Allez mes chéries... Rentrez bien... Tenez votre petit minou bien rasé, hein?... La semaine prochaine, c?est nous qui venons... Et Monique, n?oublie pas, si tu veux toujours porter plainte, je diffuse les photos et les vidéos... Mais je te fais confiance... A bientôt...?

Membre XStorySnap du jour
Flamme -
Suiveur -
Snap
Chatter avec
Webcam XStory du moment
Regarder