Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Lue 6 021 fois
  • 9 J'aime
  • 1 Commentaire

Le pensionnat

Chapitre 8

Lesbienne

Bonjour c?est encore Gaëlle... Durant le trajet de retour, ni maman ni moi n?avons échangées une parole mais une fois à la maison, il fallu que l?on parle pour s?exorciser de ce qui venait de nous arriver. Quand maman me demanda ce que l?on allait faire, je lui fit remarquer que ma directrice n?avait pas lancer sa menace en l?air en nous disant qu?elle allait diffuser les photos et vidéos prises de nous. Maman se rangea alors à mes arguments et décida de se taire; nous avons passées le dimanche à nous laver, à nous soutenir dans l?épreuve qui nous touchait toutes les deux. Maman me demanda si Mme B viendrait le week-end comme elle l?avait promis, je lui dit qu?elle faisait toujours ce qu?elle avait promis...

Je suis retournée dans mon internat le lundi comme d?habitude et Mme B me convoqua le midi dans son bureau, une fois seules toutes les deux, elle s?approcha de moi, m?embrassa sur la bouche et me demanda ce que ma mère allait faire. Je lui répondit qu?elle n?avait aucuns soucis à se faire et que nous nous tairions sur ces menaces. Mme B me renversa alors sur son bureau, releva sa jupe sur le gode ceinture qui était fixé sur sa culotte, écarta mon string et me pénétra d?une seule poussée. Elle me lima quelques minutes, m?ordonna de faire pareil avec elle et avant de se séparer, me dit de prévenir ma mère qu?elle même et Coralie allaient venir chez nous samedi soir. Le soir même, j?appelais maman en lui répétant les mots de Mme B, cette dernière me dit de ne pas s?en faire, qu?elle bluffait peut-être. Quand je suis rentré ce vendredi soir, j?ai quand même prévenue maman de se raser le minou car si Mme B venait et nous trouvent de nouveau avec des poils sur la chatte, cela risquait de mal aller pour nous. Nous avons donc été dans la salle de bains et nous sommes rasées de près le sexe.

Vers 18h, la sonnette de la porte d?entrée retentit et quand maman ouvrit, il y avait Mme B et Coralie, toutes les deux vêtues de longs manteaux. Elles entrèrent après avoir embrassé ma mère sur la bouche, puis maman les fit entrer au salon, Mme B se retourna alors vers maman, la félicita de s?être rhabillée en écolière. Elle lui demanda de remonter sa jupe et dit:

?Voilà une belle petite chatte bien rasée... Allez Monique... Viens sucer ta récompense...?

La dessus, elle ôta son manteau et je vis que Mme B avait pour tous vêtements un bustier, une culotte gode ceinture, des bas avec portes jarretelles et des bottes montantes. Maman dut se mettre à genoux devant elle et lui faire une fellation, puis Mme B le fit mettre à genoux sur le canapé et après lui avoir craché dans la raie des fesses, l?encula d?un seul coup. Coralie avait elle aussi retiré son manteau et était habillée de la même façon que la directrice, elle m?installa à côté de maman et me sodomisa de la même manière. Toutes les deux subissions l?une à côté de l?autre un véritable bourrage de cul, puis les deux femmes changèrent de place et ce fut Mme B qui m?encula. Après une demi heure de sodomie, Mme B demanda à maman de lui faire visiter la maison, et quand ce fut fait, elle lui tendit un grand sac que maman renversa sur la table du salon. Il y avait là plusieurs godes de différentes tailles, des boules de geisha, des strings, des bas, 2 godes à 2 têtes, un anus picket, des pinces à seins, etc...

Mme B et Coralie emmenèrent ma mère dans sa chambre puis la baisèrent à tour de rôle avant de la prendre en sandwich, elles enfilèrent un gode ceinture à maman qui dut me sodomiser et ainsi de suite. Ce fut une débauche de pénétrations dans toutes les positions pendant une bonne partie de la nuit et du dimanche matin. Quand elles partirent dans après-midi, nos trous nous faisaient mal, Mme B nous félicita de nos prouesses et nous laissa tous les accessoires qu?elle avait amenés en nous disant:

?Bien... Je vois que vous y avez pris goût... La semaine prochaine, c?est vous qui revenez à la pension... Monique, je t?avais dit que tu aimerais ça, petite lesbienne de bourgeoise...?.

Depuis ce jour, on alterne les séances de lesbianisme entre notre maison et la pension. Mme B nous a emmené une fois à la plage où bien sûr on a dû s?exhiber...

Membre XStorySnap du jour
Flamme -
Suiveur -
Snap
Chatter avec
Webcam XStory du moment
Regarder