Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 43 051 fois
  • 123 J'aime
  • 8 Commentaires

Perdus sur une île

Chapitre 1

Débuts

Inceste

Bonjour, je me présente Ahmed tunisien 35 ans 1.8 m sportif (pas de très haut niveau), beau gosse avec mon physique d’Européen de l’Est (ce qui est rare en Tunisie) qui me facilite les conquêtes féminines. Malgré le fait que je suis assez timide j’arrive à m’en sortir avec les filles (ma famille appartient à l’ancienne bourgeoisie turque de l’Empire ottoman). Assez parlé de moi, j’ai une sœur qui s’appelle Meysoun 29 ans (nom d’origine turque) très belle 1.7 m corps sublime avec des seins pas trop gros mais bien fermes, elle a toujours été le rêve des garçons de tout âge au lycée.


L’histoire que je vais vous raconter date de 10 ans, elle venait d’avoir son bac et moi, je venais de prendre mes premières vacances de travail. On a décidé de partir en vacances chacun de son côté, mais nos parents voyaient les choses autrement, ils nous ont imposé de voyager ensemble. On a choisi une croisière dans l’océan Pacifique, un truc de deux semaines avec un programme assez intéressant. Arrivés en Thaïlande d’où allait partait la croisière après 13 heures de voyage, on a sympathisé avec un couple de Tunisiens. Le mec s’appelle Amine 30 ans et la fille Safa 25 ans. Ils étaient fiancés et avaient leurs parents aux trousses, alors Amine m’a proposé de partager les chambres :


— Mes beaux-parents ont réservé deux chambres doubles une pour les mecs et l’autre pour les filles alors si vous voulez, on peut partager une chambre avec vous et faire un switch quand tout le monde dort. Ces vacances sont une rare occasion de retrouver un peu d’intimité avec ma fiancée, vous êtes passés par là avec votre femme.


J’allais protester quand Meysoun m’a coupé en faisant un clin d’œil.


— Bien sûr que oui pas de problème.


Ils sont partis rapidement pour annoncer la nouvelle aux parents de la fille.

J’ai pris ma sœur par le bras.


— Non mais tu es folle ? Pourquoi tu leur as dit que nous sommes en couple, je te rappelle qu’on est frère et sœur, c’est de l’inceste.

— Oh ça va ce n’est pas comme s’ils vont nous obliger à faire l’amour.

— Je te signale qu’on va passer deux semaines ensemble, ils vont finir par comprendre qu’on est frère et sœur.

— On a qu’à dire que tu es pudique, c’est tout.

— Pudique !!!! Non mais je rêve !! On est supposé être un couple marié, et même si on ne fera pas l’amour en public il y aura au moins des câlins et des baisers, tu feras quoi alors ?

— Oh lâche-moi à la fin, tu me gonfles, on trouvera une solution.

— Je te jure que si je vais être obligé à faire l’amour, je te défonce le cul conasse.

— C’est ça comme si tu le peux petite bite.


Même si on a l’habitude de dire de telles absurdités, cette fois-ci, l’idée même d’embrasser ou de câliner ma petite sœur m’a mis dans un état entre l’excitation et la honte.

Le couple a fini par nous rejoindre, nous avons déballé nos valises et on s’est dirigée rapidement possible vers le pont pour admirer le spectacle du soleil qui disparaît petit à petit dans l’horizon.

L’ambiance n’était pas très chaude pour la première soirée, alors nous avons décidé de rester dans une chambre et de jouer à un jeu pour tuer le temps. Le couple a fini par nous rejoindre, nous avons déballé nos valises et on s’est dirigée rapidement possible vers le pont pour admirer le spectacle du soleil qui disparaît petit à petit dans l’horizon.


— Alors qu’est-ce qui t’excite le plus chez Ahmed ?


J’étais mort de trouille il commence fort et ça va mal finir


— Ses lèvres.

— Montre-nous alors ?

— Non une question par tour.


Le deuxième tour était entre moi et Safa.


— Action ou vérité ?


La pauvre fille voulait jouer aux courageuses.


— Action.

— Embrasse Meysoun sur les lèvres.


Bingo, la fille est devenue toute rouge alors Meysoun s’est levé et lui a fait un smack avant de nous envoyer un regard noir.


— Si vous voulez qu’on joue aux lesbiennes, je vais vous demander de vous tailler une pipe mutuellement.


Ça avait le mérite de nous refroidir

Nous avons continué à jouer, mais en version soft en buvant quelques bières qu’Amine a apportées et petit à petit avec les bières qu’on buvait l’atmosphère s’est apaisée.


— Franchement les mecs, je ne vous comprends pas vous êtes mari et femme, en vacances et vous vous câlinez même pas ?


Meysoun, qui était un peu ivre, s’est collé à moi reposant sa tête sur mon épaule et me tenant par la taille.


— On est fous amoureux l’un de l’autre, mais on ne veut pas vous gêner.


(Cette petite monteuse)

Amine s’est rapprochée de Safa et l’autre embrasse en pleine bouche profitant du fait qu’elle soit ivre.

Le spectacle que nous offrait les deux tourtereaux a fini par me chauffer je me tourne pour voir l’effet du baiser sur ma sœur et sans prévenir ses lèvres sont venues se coller sur les miennes la résistance que je devais avoir contre cet assaut a été anéanti par mon ivresse et mon excitation, j’ai fini par rendre le baiser à Maysoun en cherchant sa langue avec la mienne sa main qui se baladait sur mon ventre a fini par toucher la bosse sous mon short elle s’est arrêté net et la bizarrement j’ai voulu qu’elle continue mais je ne l’ai pas brusquée.

Quand on s’est enfin séparé de ce long baiser Amine et Safa ont pris congé pour rejoindre leur chambre et vu l’excitation qui émane de leurs yeux, ils n’allaient pas rester sages cette nuit.

Nous nous sommes retrouvés seuls dans la chambre avec une ambiance pas très saine pour un frère et sa petite sœur.



NB : c’est ma première histoire, j’espère que le premier chapitre vous a plu en attendant le chapitre suivant.

Diffuse en direct !
Regarder son live