Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 10 400 fois
  • 40 J'aime
  • 2 Commentaires

Père / Fils

Chapitre 2

Gay

Suite à cette soirée, ma relation avec mon père a un peu changé. Maintenant que je sais qu’il aime les hommes, je me permets de lui poser plus de questions.

Le lendemain matin au petit-déjeuner :


— Salut papa, bien dormi ?

— Oui, et toi mon fils ?

— Nickel, c’était dingue hier.

— Oui, j’ai adoré, dit-il.

— Tu as eu beaucoup d’expérience avec des hommes papa ?

— Quelques-unes oui.

— Vas-y raconte moi ?

— Que veux-tu savoir mon fils ?

— Combien de mecs ? Comment ils étaient ? Quel rôle tu jouais ? Un peu tout quoi.

— Ahahah tu es très curieux dis donc. Alors, tout d’abord sache que je suis plutôt passif. De ce fait, j’aime les hommes bien fournis ahah. J’en ai eu que deux. L’un black musclé avec une bite de 24 centimètres. Et un autre un pote à moi. Tu sais Pierre ?

— Oui, je vois qui c’est.

— Et bien lui, 21 centimètres comme toi, mais bien large.

— D’accord et tu as fait quoi avec eux ?

— Ce qu’il faut faire. On s’est sucé mutuellement et ensuite, je me suis fait prendre. Et toi mon fils, raconte-moi.

— Ah oui c’est très excitant ça papa. Je n’ai jamais pris un mec moi. Juste des plans branle et suce avec des mecs bien équipés. En gros, il y en a eu trois.

— C’est normal, tu es jeune mon fils, mais ça viendra. Bien monté ?

— Ahah ! Tu crois ? 20 centimètres 22 centimètres et 24 centimètres.

— Oui si tu es vraiment bi, tu y viendras et puis c’est cool d’enculer un mec. Ah oui, il faudrait que tu me les présentes.

— Oui j’imagine. Pourquoi pas, mais ça risque de dégénérer.

— C’est le but fiston, si tu me les présentes, c’est pour baiser.


A ce moment-là, j’imagine mon père à quatre pâtes devant moi avec ma queue prête à le pénétrer. Cette vision m’excite grandement. J’ai une érection forte.

En ce moment sur XStorySnap… (touchez pour voir)


— Bon allez mon fils, je vais me doucher.

— OK par contre, fais gaffe tu bandes. J’ai répondu en riant.

— Toi aussi jeune puceau. Dit-il en riant à son tour.

— Doucement papa sinon.

— Oui, menace-moi j’aime ça.

— T’as vraiment la connerie aujourd’hui.

— Ahah tu sais mon fils quand tu joues le passif, tu aimes bien être un peu dominé, voire même un peu insulté.

— C’est cool en gros, tu veux que je te domine ?

— Non, je dis pas ça ahah, mais ça peut être un jeu tu vois ?

— Oui papa, je vois très bien. Donc, méfie-toi.


Je me dis que cette histoire va mal finir. Il se permet des choses qu’il ne faisait pas avant. Il était toujours très réservé, et là, c’est le contraire, il me charrie et je montre taquin. Une sorte de séduction peut-être.


La journée se passe et nous sommes tous les deux à la piscine. On se fait des passes avec le ballon de volley.

Toujours en discutant de cul.

A la fin de la journée, il me demande si je veux aller manger au restaurant. J’acquiesce. Il part donc se préparer en premier. C’est maintenant à mon tour. Je commence à me doucher et je trouve une chose que je n’avais jamais vue dans la douche. Une sorte de poire et là je fais de suite le rapprochement. Mon père vient de se préparer pour la soirée. Je suis tellement excité. La douche finie, je sors de la salle de bain, nu.


— Papa, je sais pas quoi mettre comme habit ?

— Eh bien, je ne sais pas, une chemise oui, un truc dans le genre, dit-il en arrivant. Ah tu es à poil comme ça devant moi ?

— Oui, on est fait pareil, ça va.

— C’est vrai. Tu es beau mon fils, je suis fière de ma création.

— Merci, mais tu ne te rends pas compte du corps que tu as.

— C’est gentil, c’est vrai que j’ai aussi été gâté par la nature, dit-il en me montrant son gros paquet.

— C’est dommage que tu sois mon père...

— Pourquoi ? dit mon père.

— Je pense que j’aurai pu sortir avec toi malgré la différence d’âge.

— Ahah oui pareil, mais pour un plan q de temps en temps, ça ne me gêne pas de faire ça avec mon fils. C’était un peu un fantasme pour moi. En plus, je savais que tu avais une bonne queue.

— C’est grâce à toi papa.


Là, nous sommes tous les deux l’un en face de l’autre, moi nu et lui en boxer. On se dévisage. Je sens un grosse tension sexuelle.


— J’ai pas très faim là, et toi papa ?

— J’ai faim, mais de bite.

— Prends-la en bouche alors elle t’attend.

— Oui mon fils, dit-il en s’agenouillant. Gggggluurrrrpp ggglluurrpp arrrgeee sslluurrrrpppp.

— Aaaaahhh tu fais ça trop bien, t’arrives à la mettre entière. J’adore. T’es vraiment gourmand. Une vrai sal... en fait.

— Oui, tu peux le dire, ton père est une salope.


Mon père est à genoux devant moi, ma bite au fond de sa gorge. Le rêve, il me suce vigoureusement. Il se redresse et me demande de le sucer. Il baisse son boxer et laisse apparaître sa queue énorme encore plus énorme que la dernière fois.


Je commence donc à le sucer, d’abord le grand que je lèche dans tous les sens, je passe ensuite ma langue le long de sa verge de ses couilles à son gland. Je tente une gorge profonde que je réussis à merveille. Mon père me prend alors par la main et me dirige vers le salon. Il s’assoit sur le canapé et me dit de recommencer. Alors je m’affaire à lui donner du plaisir. Sa queue est très dure. Il pose alors ses jambes sur la table basse, bien écartées, et le demande de lui mettre un doigt. Je m’exécute, je trouve ça très excitant. J’enfonce un doigt en même temps, j’enfonce sa queue dans ma gorge. Je le sens au bord de la rupture. J’accélère la succion. Il me dit qu’il va jouir, alors j’accélère et récupère tout son sperme dans la bouche que je fais couler le long de son sexe et en le re-aspirant jusqu’à finir par l’avaler.


Il se redresse et me dit :

— Mon fils, maintenant, tu vas me prendre, je veux te sentir en moi.


J’hésite... vais je réussir à baiser mon père ?

Membre XStorySnap du jour
Flamme -
Suiveur -
Snap
Chatter avec
Webcam XStory du moment
Regarder