Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Lue 2 713 fois
  • 2 J'aime
  • 0 Commentaire

Perte de mon pucelage

Chapitre 1

Avec plusieurs femmes
2
1

Lettres à Margot


Chère MARGOT, OK, je réponds à ton invitation...le sujet de cette histoire pourrait s’appeler, comment j’ai perdu mon pucelage.


J’avais alors 17 ans et 8 mois, j’étais élève d’hypokhâgne, et j’avais une petite amie qui s’appelait Marie. Nous étions ensemble depuis plusieurs mois déjà.


Auparavant, j’avais déjà caressé une fille mais jamais je n’en avais pénétrée une. De la même façon, j’avais déjà embrassé Hélène, et nous nous étions déjà livrés à des caresses très intimes. Cependant, malgré ces nombreux attouchements, auxquels nous avions pris goût, nous ne nous étions jamais trouvés nus ensemble dans un lit.


J’habitais alors chez elle tous les WE, et ce WE-là, ses parents n’étaient pas là. Elle avait trouvé un préservatif dans un sac de voyage de son père. Et, nous avions décidé, ensemble, de faire l’amour pour la première fois.


J’avais déjà pu admirer ses fesses, que j’avais trouvé belle et à la peau satinée. Cette vision brève, un dimanche matin où j’allais lui dire bonjour, m’avis plongé dans une certaine perplexité. Mais, le WE tant attendu était enfin là. Nos premiers attouchements nous avaient déjà mis dans un certain état. Soudain, elle s’éloigna un peu de moi et, d’un seul coup, elle se mit à enlever son sweet shirt. Elle n’avait rien en-dessous et je pu alors admirer une paire de seins blanc et...gros !! C’est sûr, j’avais déjà pu admirer sa silhouette mais jamais comme ça. Je ne m’étais jamais aperçu qu’elle était aussi bien ’foutue’.


Je m’empressais de les prendre à pleine main. Leur pointe se durcirent aussitôt, ce qui me donna l’idée de les sucer...Elle ferma les yeux et se pinçant les lèvres elle émit un petit gémissement.


De ma main, je commençait un lent et long ftrottement de sa région pubienne. Elle prit soudain ses distances et me demanda de baisser mon pantalon et mon slip. J’obéis aussitôt. Bien sûr, je bandais fort, ma queue était comme un bâton raide et dur. Je suivis son regard vers mom membre avec curiosité. Elle semblait stupéfaite. Je suis plutôt moyennement membré mais je bande dur. Là c’était évident !


On décidait ensemble de le recouvrir de son plastique. Puis, à son tour, elle se mit à poil. Elle s’allongea sur le lit, les cuisses écartées et me dit : ’vient, vient...’. Tenant ta queue de ma main, je la conduisit vers sa fente, ne sachant trop si ça passerait. Ayant trouvé l’orifice, j’y enfonçait le gland. Hélas, son appréhension l’empêchait de s’ouvrir. ( ce que je ne comprends qu’aujourd’hui !!). Je rentrais donc doucement tandis qu’elle suivait l’opération des yeux avec une certaine inquiétude...C’était aussi sa première fois...


(Suite à venir)

Membre XStorySnap du jour
Flamme -
Suiveur -
Snap
Chatter avec
Webcam XStory du moment
Regarder