Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 18 588 fois
  • 160 J'aime
  • 4 Commentaires

Petite fleur des iles.

Chapitre 1

Un voisoin serviable qui cache son jeu.

Hétéro

                          Petite fleur des îles.

                                  1): Un voisin serviable.



Préface : L’échange par mail pendant les cinq premiers chapitres de cette histoire entre Maeva et Xavier sont un copier/coller d’un échange avec une de mes fans avec quelques coupures pour garder son anonymat. Je l’avais prévenue de la possibilité de me servir de nos échanges dans une future histoire et lui dédie donc celle-ci.


Je suis une fille des îles. Je me prénomme Maeva, mon père s’est remarié et j’ai deux sœurs, Océane et Isis. En parlant de mon père, il est à un an de la retraite et a décidé de revenir en métropole. Il en a marre de la vie en Guadeloupe et veut être proche de notre grand-mère qui a 93 ans. Il s’est séparé de ma belle-doche, et moi j’ai décidé de le suivre plutôt que de rester en Guadeloupe avec ma mère pour mon avenir.

 

Le problème qui se pose, c’est que la maison de mamie ne possède que deux chambres à l’étage. Elle avait déjà fait aménager une pièce du rez-de-chaussée pour ne plus avoir à prendre les escaliers vu son âge. Je dors donc dans l’une des chambres de l’étage et mes deux demi-sœurs dans l’autre. Notre père se contentant d’un matelas dans le salon, mais c’est plutôt le bordel et affole mamie. Sa tranquillité en est complètement bouleversée.

Papa a décidé de prendre le taureau par les cornes et veut aménager une partie du sous-sol en un petit studio pour lui. Le problème avec ces travaux, c’est que son coin de salon va devenir invivable pendant au moins un an car il a fallu trouver de la place pour ce qui encombrait le sous-sol.

Il s’en est épanché vers un voisin très serviable qui rendait d’énormes services à mamie quand elle avait des problèmes. Elle l’adore… Encore heureux qu’il y ait des gens serviables comme lui. Papa et lui  se connaissent depuis plus de quarante ans, ayant passé leur enfance ensemble dans ce quartier paisible.

Le voisin s’appelle Xavier, il a deux ans de plus que papa, bel homme malgré son âge, assez costaud.

(Note de l’auteur : Xavier, que vous avez déjà suivi dans « le gourdin de tonton », a repris la maison de ses parents après leur décès. Il vit donc seul dans une grande maison). Il a proposé à papa de mettre à disposition une chambre. Après en avoir parlé avec nous, papa m’a demandé si j’acceptais d’aller dormir chez lui et de lui rendre de menus services dans la mesure de mes moyens.

Je ne peux pas dire que l’idée m’emballe, mais si je n’accepte pas, mon père ne pourra pas récupérer ma chambre, alors...

 

Ça fait déjà un mois que chaque soir après ma journée au campus numérique, je vais sonner chez le voisin. Mes appréhensions du début se sont envolées. « Le vieux » est un homme charmant qui fait tout ce qu’il peut pour que je me sente le mieux possible. J’ai une grande chambre en face de la sienne, Xavier a fait beaucoup de travaux pour améliorer la maison familiale. Il a un salon-salle-à-manger immense avec un écran géant et un home-cinéma, une salle de bain ultramoderne avec une douche à l’italienne faite d’une unique paroi de verre dans un coin de la pièce et avec un grand meuble de toilette entièrement couvert de miroirs qui lui fait face.

Pour me faciliter la vie, il m’a confié un double de clé car il s’absente plusieurs fois par semaine. Il est entraineur dans un club de gymnastique, s’occupant des débutants et des pré-ados. Enfin, plus de filles que de garçons dans les disciplines qu’il encadre. 

Il fait bien attention de ne pas me gêner, me laissant la douche. Bien-sûr, je ferme le verrou de la porte de la salle de bains et lui aussi pour éviter des quiproquos. De mon côté, je me fais discrète, ne voulant pas trop le déranger. J’ai remarqué dans la journée qu’il y a souvent du mouvement devant chez lui et des parfums différents flottent parfois dans l’air de la maison.

 

Mon Smartphone est déchargé et manque de bol, le transfo de mon chargeur vient de rendre l’âme. Je vais allumer son ordi et brancher mon appareil sur le sien pour le charger. En attendant, je vais sur internet pour lire mes mails en tapant mes identifiants. Je vois que lui en a plusieurs, l’un avec son nom, un autre avec celui de son club et un autre bizarre fait de chiffres et de lettres. Petite curieuse, je clique dessus puis vais sur le dossier contenant tous ses mots de passe, il ne l’a pas protégé par un code. Je tape donc son mot de passe et ouvre ses mails. 

Je tomberais sur le cul si je n’étais pas assise dessus… Pratiquement 80% des mails sont écrits par des femmes, des dizaines de femmes ! J’en ouvre un et n’en reviens pas de son contenu. Elle le remercie de ses histoires, lui avouant qu’elle mouille comme une folle en les lisant. J’en lis d’autres, tous de la même veine, souvent accompagnés de photos plus que subjectives Certaines même lui envoient des petites vidéos la main dans la chatte en train de se branler, ou pire encore. Je vais voir dans les brouillons de Xavier et vois que lui aussi leur envoie à leurs demandes des photos et des vidéos de lui complètement nu. Je n’en reviens toujours pas… Le vieux, comme je le surnomme, est monté comme un âne, et si ce n’était que ça ! Je n’ai jamais vu une bite si massive et l’une des vidéos montre une éjaculation dantesque de Xavier.

Je quitte internet et fouille dans son ordi, aucune trace de quoi que ce soit, pas un dossier, pas une photo, pas une vidéo compromettante. La seule chose que je remarque sur le « bureau » de l’ordi, c’est l’icône d’un disque dur externe, mais de disque dur, point…

J’éteins l’ordi, remets tout en place pour qu’il ne remarque pas mon passage. Je suis tellement tourneboulée par mes découvertes que j’ai une idée folle, je vais fouiller sa chambre…

Le lit d’abord… Aucun pyjama, il dort donc à poil, à son âge… J’ouvre la table de chevet, y découvre pléthore de préservatifs, tous de tailles XXL et du lubrifiant. Je commence à comprendre pourquoi il flotte souvent du parfum de femmes dans cette maison. Pourtant quand il est avec moi, il n’a jamais un geste déplacé. Je ne dis pas que je suis une gravure de mode mais j’ai ce qu’il faut la où il faut et ai du succès avec les garçons.

Je vais faire comme toutes ces femmes qui le contactent et lui envoyer un mail…

 

Ça y est. Je l’ai contacté et il me répond, moi qui suis « caramel », je me fais passer pour une femme blanche, la quarantaine, mariée. Nous échangeons sur ses histoires que je dévore les unes après les autres, ne résistant pas à me donner du plaisir tellement elles sont chaudes. Certaines de ses histoires sont lues plus de 100 000 fois de tous les endroits de la planète. J’en ai eu la preuve dans les mails qu’il reçoit de tous les coins du monde. Je vais me faire passer pour une femme soumise qui cherche à se faire avilir par son homme.

-Bonjour Maître. Comme vous le souhaitez je vais vous raconter ce que je n’ai jamais avoué à personne, me faire installer un collier autour du cou et me promener à quatre pattes à travers la maison, être traitée sans ménagement par un homme qui me pénètre sans retenue.

Et je signe : Maria, admiratrice de vos récits .En attente de vos prochains récits ou de votre réponse. 

 

Il joue le jeu dans ses réponses.

-Chienne!!! Comment oses-tu déranger ton Maître? Comme punition, tu ne devras pas mettre de culotte aujourd’hui, déplace-toi à quatre pattes et viens honorer ton Maître avec uniquement ta bouche.

Je lui réponds aussitôt.

-Comme vous le souhaitez, je n’ai pas mis de culotte. Si je peux me permettre de faire une remarque sur votre énorme sexe, est-il vraiment si grand que sur la photo de l’avatar ? Si je peux me permettre monsieur de vous avouer que je me suis masturbée entre votre message et votre magnifique photo. J’ai jouis comme rarement. Avez-vous beaucoup de femmes qui vous écrivent comme moi?

 

Je connais déjà la réponse mais veux voir s’il est honnête en avouant qu’il est beaucoup sollicité.

-Il ne faut pas douter des paroles du Maître (Mais parfois une photo peut être trompeuse). Regarde donc cette petite vidéo et tu sauras pourquoi dans mes histoires le héros est souvent bien membré. Pour répondre à ta question, c’est oui, certaines ne veulent que parler, d’autres veulent en voir plus après avoir comme toi regardé avec envie mon sexe. Mais tu verras que je te réserve encore d’autres surprises. Certaines m’envoient des photos ou des petites vidéos, mais ce n’est jamais moi qui les demande, chacune est libre de faire ce qu’il lui plait.

 

Un bon point pour lui, il  aurait pu mentir. J’essaie d’en savoir plus. Je le flatte mais il le mérite.

-Très jolie vidéo, la taille est énorme. Vous couchez souvent avec des femmes qui étaient des lectrices ? Vous soumettez toutes les femmes qui vous écrivent? Je sais que tout cela restera virtuel, alors j’aimerais que vous fassiez de moi la pire des putes.  Que vous vous lâchiez dans vos mots, que vous me demandiez de faire des choses que vous aimez. Je veux être votre esclave virtuelle. Peut-être que mon message vous le trouverez bizarre, mais cela me plait beaucoup depuis hier ce que je vis. Je ressens votre domination très dure, je dois avouer que mon mari ne m’a jamais fait ressentir cela. Si vous acceptiez je serais vraiment ravie.

 

J’essaie de le surveiller sur son ordi et le surprends un jour en train de ranger quelque chose dans l’un des tiroirs de la cuisine. Dès que je le peux en son absence, je vais chercher dans ce tiroir et en ressors un disque dur externe de grosse capacité. Je vais dans ma chambre et le branche sur mon propre ordi. Il contient plusieurs gros dossiers. Dans le premier, je retrouve des sous-dossiers contenant toutes les histoires qu’il publie sur le net, avec un compteur qui comptabilise le nombre de visites. Je n’en reviens pas en lisant le chiffre tout en bas. Ces histoires ont été lues plus de 22 millions de fois !!!

Un autre dossier est nommé « Rencontres ». Pratiquement tous les sous-dossiers ont un prénom féminin, ou alors ce sont des couples. Je découvre encore d’autres groupies qui n’étaient plus dans ses mails. Mais c’est qui ce type ? Leurs échanges, que ce soit des écrits ou des vidéos privés montrant ces femmes ou ces couples se donnant du plaisir seuls ou à plusieurs. J’en lis quelques unes et le leitmotiv qui revient sans cesse : Les filles sont scotchées par la taille de sa verge et les performances éjaculatoires de cet homme.

Je découvre un autre dossier qui comprend des vidéos de Xavier où il n’est pas seul. Comment un tel homme peut-il avoir sauté tant de femmes ? Et des fois, elles sont deux ou trois dans son lit !!!

 

A suivre…

 

J’espère que mes histoires vous plaisent. J’apprécie les commentaires de certain(e)s et vos like pour m’encourager à encore plus me lâcher dans mes textes.

Diffuse en direct !
Regarder son live