Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Lue 18 468 fois
  • 45 J'aime
  • 0 Commentaire

Ma petite voisine Angèle

Chapitre 5

Zoophilie

Patrick le nudiste


Patrick continue de ramoner lentement la chatte d’Angèle pendant que je reste collé à ses fesses je lui prends la main gauche afin de la guider vers le clito d’Angèle qui maintenant gémit vraiment sous les coups de la fine queue de notre nouvel ami.

J’ai posé ma main entre ses fesses et lui caresse l’anus ; ce qu’il a l’air d’apprécier car il relève légèrement sa jambe gauche pour me faciliter le geste, j’en profite pour entrer légèrement mon index dans son cul en forçant sa bague annale.

Je sens sa fine queue au travers du préservatif et je le caresse lorsqu’il ressort du vagin d’Angèle.

Ma bitte s’appuie dans son dos et de ma bouche, je lui lèche le cou en le suçant légèrement car il semble celui d’une femme. Il gémit à son tour sous ma langue et ma caresse.

Patrick est vraiment bi-sexuel me semble-t-il et j’ai l’intention de me servir de cela pour notre plaisir et le sien j’espère.


Patrick ne peut se retenir trop longtemps et je vois son visage prêt du mien qui se crispe de bonheur pendant que je sens sa queue se contracter au niveau de sa bague annale que je caresse.

Il envoi son foutre dans le caoutchouc en gémissant comme une petite pute en chaleur et je lui malaxe les couilles pour augmenter son plaisir, et le mien.

Angèle ne semble pas avoir encore joui aussi je me relève et me positionnant à cheval sur sa cuisse droite, je relève légèrement sa cuisse gauche en informant Patrick de mes intentions.


— ? Regarde mon gars, tu vas apprendre une nouvelle position, idéale avec une femme enceinte.


J’enfile ma petite chérie sur le côté et elle se met à hurler de bonheur sans doute à cause du changement de calibre et du fait que je n’ai pas de préservatif comme Patrick. Le plaisir reste quand même différent.

Patrick les yeux exorbités regarde admiratif ma grosse queue entrer et sortir de la chatte à Angèle. Il s’est maintenant mis à genoux afin de mieux observer la pénétration.

— ? caresse moi les couilles pendant que je la lime, je demande à Patrick

— oh, elle sont énormes tes couilles me répond-il de nouveau excité. et il se met à me les prendre en main se qui me procure un réel plaisir.

Il semble comme un enfant curieux et imaginatif, je pense que l’on pourra en faire quelque chose si l’on peut poursuivre cette relation. Mon imagination court déjà dans le futur.


Angèle semble vouloir changer de position et me fait comprendre à l’instinct qu’elle désire être sur le dos. Je l’aide à se tourner et lui relève les deux jambes sur mes épaules tandis que je suis à genoux.

Je lui glisse un oreiller de plage sous le bassin ; Patrick nous observe curieux tout en me caressant la queue durant le changement de position.


— ? Ce sera plus confortable pour elle, je rajoute, tu dois toujours penser, en premier, au confort et au plaisir de ta partenaire, mon ami, lui dis-je avec un ton d’éducateur ; ou éventuellement ton partenaire je crois bon de rajouter.

— Vas-y maintenant, défonce-moi la chatte m’ordonne Angèle, montre lui ce que peut faire une grosse queue dans ma petite chatte, mon amour !

En ce moment sur XStorySnap… (touchez pour voir)

— Tu vas voir salope je vais te ramoner le trou jusqu’au fond lui dis-je en accélérant la cadence et en lui écartant les cuisses afin que Patrick puisse admirer la belle chatte déchirée de ma chérie.


Angèle a saisi la queue de Patrick dans sa main gauche, il a toujours le préservatif autour, aussi elle le lui ôte et lui caresse sa queue dégoulinante de sperme.

Moi j’en profite pour lui glisser à nouveau ma main droite vers ses fesses dont il me facilite l’accès en posant un pied au sol. J’accède à son trou du cul que je pénètre avec mon pouce tout en lui malaxant les couilles. Le salop éjacule à nouveau dans la main d’Angèle et sur son ventre.


— ? Petit pédé, tu gicles encore, lui dit Angèle entre deux cris de joie, puis elle est prise d’un orgasme dévastateur car elle me griffe la cuisse d’une main pendant que de l’autre elle branle violemment la queue de Patrick. Il ferme les yeux et n’en peut plus de bonheur.


Je me mets à crier à mon tour et large ma cargaison de foutre dans le vagin d’Angèle et tout en me retirant lentement, je lui en graisse plein la vulve sous l’oil ahuri de Patrick qui n’en a jamais vu autant en un jour.

— ? Nettoie tout maintenant je lui ordonne comme l’a fait Angèle plus tôt.

— Oui, rajoute Angèle, montre-lui, Bob comment on lèche une chatte.


Je positionne Patrick latéralement sur Angèle afin qu’il ne lui écrase pas le ventre et sans que je n’en fasse plus, il se met à lui dévorer la choune avec avidité. Il lèche, suce, aspire tant est si bien qu’Angèle se retrouve nettoyée en un rien de temps. Il est à quatre pattes et j’avoue que si j’avais un préservatif, j’aurais bien tenté de l’enculer le petit salop.

Angèle croise mon regard et comprend mes pensées.


— ? Peut-être pourrait-on inviter Patrick chez nous samedi puisque Anne vient nous voir ?

— Si tu veux et s’il est libre et que cela lui fait plaisir je réponds.

— Avec plaisir répond Patrick en relevant son visage luisant enfoui entre les cuisses d’Angèle puis en y replongeant aussitôt semblant s’y plaire.


— ? As-tu des examens HIV à jour ? Je demande à Patrick.

— De la semaine passée mais vous savez, je n’avais jamais baisé avant vous

— Tu ne te drogues pas j’espère

— Uniquement au Jack Daniel’s me répond-il effrontément

— C’est déjà la preuve que t’es peut-être un gars bien je lui réponds car c’est ma marque fétiche. Donc c’est dit, tu nous rejoins samedi chez moi.


Je lui tends une carte que j’ai toujours dans mon portefeuille et nous levons le camp pour rentrer à la maison avant qu’il ne fasse trop frais.

Une fois dans la voiture, Angèle m’interroge :

— ? dis-donc, toi, j’ai l’impression que tu as envie de te le faire le petit Patrick,

— Rassures-toi, j’ai moins envie de lui que de toi, je n’ai pas retourné ma casaque néanmoins comme je te l’avais dit, à l’occasion, si le mec est sympa et assez jeune ; ce qui est son cas, à condition que tu sois complice et que je sois bien excité.

— Evidemment, je dirais même, que j’aimerais bien te voir enculer un mec pendant qu’il me dévore la chatte, je dois en profiter car d’ici un mois, et après l’accouchement je serais sans doute sur le banc de touche pour un bon mois durant. Tu pourras toujours sauter ma sour, ou une autre, tu sais, je ne serais pas jalouse.

— Je sais, mais mes sentiments à ton égard sont plus que de l’attirance sexuelle et crois-moi, il n’est pas question que je saute une autre, même Anne, sans que tu sois impliquée dans l’acte où parce que tu es sur le banc de touche ; je suis capable de me retenir de baiser si la raison en est valable et là elle le sera car tu nous auras fait un beau bébé ; j’aime la baise mais dorénavant je te veux avec moi dans la fête, c’est ma façon à moi d’être amoureux et fidèle ;de plus un peu de retenue me fera du bien, après, mon volume de sperme sera encore plus importante pour toi lorsque tu reprendras tes ?activités?, je pourrais t’en inonder le corps.

Angèle se jette à mon cou et m’embrasse fougueusement et tendrement, je commence à l’adorer cette petite femme. Nous rentrons à la maison et nous séparons jusqu’au lendemain car ce soir j’ai un rendez-vous avec des potes à mon club moto et cela risque de se finir très tard ou très tôt, selon.


(à suivre)


vos commentaires, conseils, critiques, messages et photos

à :dansarah@caramail.com

Diffuse en direct !
Regarder son live