Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Lue 1 422 fois
  • 1 J'aime
  • 0 Commentaire

Un peu de tendresse dans ce monde de brute

Chapitre 1

Hétéro

Bonjour à toutes et à tous,

Je vais vous raconter une aventure qui m’est arrivée il y a peu, en voiture. Je me rendais chez des amis à Carpentras, il y a environs 1h30 de route sur une petite route assez sympathique lorsqu’il n’y a pas trop de monde.

Donc me voila parti au volant de ma voiture dans l’objectif de passer une soirée plutôt relaxe et sans histoire, afin de ne pas trop m’ennuyer j’allume la musique et met un peu de M dans la voiture. La première demi-heure de route se passe sans soucis majeur, les touristes étant repartis la circulation est plutôt fluide, c’est à ce moment là que je vois sur le bord de la route une jeune fille qui lève le pouce. Malheureusement ayant une voiture qui me colle un peu je ne peut pas m’arrêter pour lui demander où elle veut aller, donc je passe devant elle sans pouvoir faire grand-chose. Au rond point une centaine de mètrès plus loin, je décide de faire le tour et de retourner voir la demoiselle, sauf qu’entre temps voiture qui me collait s’arrête et la jeune fille monte dans celle-ci. Tanpis je suis bon pour un autre demi-tour...

Me voilà donc derrière la voiture qui me suivait au départ, tout ce passe bien jusqu’au moment où je vois la jeune fille (blonde) faire de grands gestes et la voiture piler, la jeune femme sort rapidement de l’Audi dont le conducteur relance la course à grande vitesse. Je m’arrête sur le bas coté et demande à l’auto-stoppeuse qui remet son petit top en place:

?

— Est-ce que ça va mademoiselle ? ? ?,

— ........... Heu oui oui, ça va. Mais il faut que je trouve une autre voiture maintenant.

— Je vais sur Avignon, est-ce que vous voulez que je vous emmène ? ? ?

— Si ça ne te dérange pas, et tutoie moi s’il te plait.

— Ok y a pas de soucis.

— Moi c’est Elodie.

?

Elle monte dans ma voiture et l’on parle un peu, elle m’explique qu’elle doit se rendre chez son ex pour récupérer des affaires car ils se sont séparés, elle ne le supportait plus. Je lui demande comment elle compte faire puisqu’elle fait du stop, elle me répond qu’elle n’en sait rien et qu’elle est en train d’agir sur un coup de tête. Suite à cela elle m’explique ce qui lui est arrivée dans la voiture précédente, le conducteur lui a proposé de l’emmener où elle voulait en échange d’un service. Naïvement elle lui a répondu ? pourquoi pas ?, et ce dernier a posé sa main sur sa poitrine et a commencé à lui malaxer un sein, Elodie n’a bien évidemment pas accepter ; d’où les grands gestes que j’ai pu apercevoir lorsqu’elle se débattait. Il faut dire qu’elle a une poitrine plutôt impressionnante, on dirait une héroïne d’animés japonais. N’ayant que 19 ans, mes modèles pour comparaison son assez limités mais je pense pouvoir dire que c’était la plus grosse poitrine que j’ai jamais vu.



(Il est temps de vous la décrire plus précisément : châtain avec des mèches blondes, les cheveux mi-longs, 1m70 pour environs 60 kg, et pour la poitrine un 90D bien ferme, je vous laisse donc imaginer ce que cela rend une fois assembler. De plus Elodie a de magnifiques yeux verts, lorsque vous les croisez il est impossible de les lâcher. )



Elle me demande ce que je vais faire sur Avignon, je lui explique donc je vais chez des amis pour passer une soirée soft. Je ne bois pas et ne fume pas, donc la soirée va se résumer à de bonnes discutionss et certainement de grands fou rire.

On continue à parler de tout et de rien, les kilomètrès défilent et la musique aussi ; M ayant fini de chanter je passe sur le dernier album d’Hoobastank.

Je fini par lui demander si elle a besoin d’un coup de main pour récupérer ses affaires, et lui propose de mettre à sa disposition ma voiture avant de me rendre chez mes amis. Elodie me regarde bizarrement, ou plus exactement elle semble me jauger, me rappelant la scène qu’elle a vécu peu de temps auparavant je lui explique que je n’attendrai rien de sa part. Elle continue de me regarder puis finalement sourit, et me dit que ça c’est gentil de ma part mais qu’elle ne veut pas me déranger. Je lui répond qu’il n’y a pas de problème et que si elle veut je peux lui laisser mon numéro de téléphone au cas où elle est besoin d’aide. Elle l’accepte sans hésiter et m’avoue qu’elle ne savait pas comment me donner le sien.

Nous voila donc arrivé à Avignon, je la dépose, elle me remercie, m’embrasse tendrement sur la joue et s’en va ; je me dirige vers chez mes amis et la soirée débute comme prévu.



Vers 22h30 mon téléphone sonne, c’est Elodie qui me demande si mon offre tient toujours car elle ne peut pas dormir à l’endroit prévu après avoir récupérer ses affaires. Surpris je lui explique que je ne rentre pas ce soir car je dors chez mes amis, je la sens déçue et lui demande ce qu’elle compte faire. Elle m’explique que j’étais sa dernière alternative, qu’elle n’a aucun endroit où dormir sur Avignon. En entendant cela, je décide d’aller la voir pour l’aider à transporter ses affaires ; donc voila ma soirée interrompue, j’explique la situation rapidement à mes amis qui me répondent que si vraiment elle ne sait pas où aller ils veulent bien qu’elle passe la nuit chez eux. Je rejoins donc Elodie lui parle de la proposition de mes amis et elle accepte n’ayant pas d’autre solution. Dans la voiture elle s’excuse d’avoir gâcher ma soirée et elle commence à sangloter, elle dit qu’il ne lui arrive que des problèmes et que lorsqu’elle rencontre quelqu’un de bien elle lui pourrie sa soirée. Je la laisse extérioriser ce qu’elle ressent et fini par lui dire qu’elle ne m’a pas dérangé, qu’il n’y a pas de problème et qu’elle a intérêt à profiter de la fin de soirée. Elle se ressaisit et nous arrivons chez mes amis, l’escapade n’aura pris qu’une heure : le temps de charger ses affaires dans mon coffre.

La soirée se termine sans accroche, Elodie est bien acceptée et elle se sent mieux.



Arrive le moment de se coucher, il reste un matelas et un vieux canapé juste à côté. Galamment je lui propose de prendre le matelas et moi le canapé, elle me répond que non et me dit qu’elle me laisse le matelas deux places. Je lui souhaite une bonne nuit et l’embrasse avant de me coucher, 30 minutes passent et elle me dit que finalement elle commence à avoir mal au dos, elle se laisse donc descendre sur le matelas vient se blottir contre moi.

? - Je commence à avoir froid, j’espère que ça ne te dérange pas ? ? ? ?, que voulez vous que je réponde à ça, elle a un corps de déesse et elle se glisse dans mes bras je n’allait pas répondre ? oui ça me dérange ?, par contre je me rend compte qu’elle a but un plus que ce qu’il fallait ; je prévois donc de faire attention. La lumière est douce et il reste un fond de musique calme.

Elle me dit qu’elle tient à me remercier pour tout ce que j’ai fait pour elle, je sens sa main descendre le long de mon torse, caresser ma cuisse pour finalement remonter sur mon entrejambe. Je lui dis qu’elle n’est pas obligée de faire ça mais j’espère fort qu’elle continuera... Et c’est ce qu’elle décide de faire. Je la suit donc dans ses caresses, je pose ma main sur son cou, descend doucement sur sa clavicule gauche et lui enlève son soutient gorge puis avec mon index je passe entre ses deux seins. Je viens l’embrasser tendrement sur ses lèvres, puis dépose de doux baisers sur sa délicieuse poitrine, comme je l’avais envisagé elle a les seins assez sensibles donc je lui pince gentiment le téton droit. Ma main gauche descend en la caressant vers son string, je lui enlève tout en continuant à l’embrasser sur le sein puis sur son nombril. J’explore du bout des doigts la surface de son intimité, écarte ses grandes lèvres et fait glisser mon index sur son clitoris. Je me laisse guider par le bruit de ses soupirs et décide de la pénétrer d’un doigt tout en faisant des petits ronds à l’intérieur, lorsque ses parois sont mouillées à souhait je présente ma verge, qu’Elodie a préalablement habillé d’un préservatif, devant son sexe et rentre dedans avec délicatesse. Je commence mes va et viens tout en regardant ses magnifiques seins osciller de part et d’autre de son buste, afin d’éviter des cris trop fort elle décide de sceller ses lèvres sur les miennes et fini par me mordre la lèvre inférieure. Malheureusement je n’arrive pas la faire jouir, étant donné mon age et mon manque de pratique... J’éjacule trop tôt. Elle me fait mettre sur le dos et me dit ? je vais te rendre la pareil ?, elle couvre mon corps de caresses et mes lèvres de baisers. Du haut de ses 22ans elle semble avoir plus d’expérience que moi, étant donné son corps tout se comprend... Après quelques minutes de purs plaisir je suis de nouveau raide, elle descend vers mon sexe et commence à me masturber puis je vois sa bouche s’ouvrir et elle entame une fellation magique. Elle salive beaucoup, lorsqu’elle estime la lubrification suffisante Elodie enserre ma verge dans ses magnifiques seins et commence une branlette espagnole. Elle me dit qu’elle veut me faire plaisir mais me demande de la prévenir quand je sens l’éjaculation arriver, ce que je fais peu de temps après. Elle accélère un peu le mouvement puis écarte ma verge d’elle afin de ne pas recevoir mon sperme sur son corps, ce que je comprend tout a fait.

Au risque de décevoir certains d’entre vous je ne vous raconterais pas une scène de sexe brutal et sauvage, car après avoir pris une douche ensemble accompagnée de quelques caresses nous nous sommes endormis sagement.



Le lendemain, je l’ai raccompagné chez elle et l’ai aidé à décharger ses affaires puis je lui ai dit au revoir. Elle m’a embrassé passionnément et m’a dit de la contacter quand je le voulais, ce que je fis quelque temps plus tard mais il s’agit d’une autre histoire.



Bon plaisir à toutes et tous

Je vous souhaite autant de tendresse que j’ai pu en avoir cette nuit là


Diffuse en direct !
Regarder son live