Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 48 174 fois
  • 126 J'aime
  • 3 Commentaires

Pierre mon fils

Chapitre 1

Inceste

Je m’appelle Sylvie, j’ai 38 ans et je vis seule avec mon fils Pierre. Je suis séparée de mon mari depuis 1 an et demi.

Tout a commencé un matin ou mon beau père, avec qui j’étais restée en contact, devait passer pour réparer ma machine à laver tombée en panne. Il était encore tôt quand il est arrivé, vers 7 h du matin, et j’étais encore couchée, nue et endormie. Comme il avait les clés de l’appartement, il a ouvert et est rentré sans frapper. Ne me voyant pas, il a ouvert la porte de la chambre et m’a vu endormie. J’ai senti le drap glisser d’un coup sur ma peau et le temps que j’ouvre les yeux, il s’était jeté sur moi et commençait à m’embrasser dans le cou tout en posant sa main sur ma bouche pour m’empêcher de crier. Là il me dit :

-si tu cries, tu vas réveiller ton fils et je lui dirais qu’on est amant, alors je te conseil de ne pas faire de bruit.

Ne voulant bien sûr pas que Pierre se réveille, je pris la décision de me taire.

Il baissa son pantalon, sortit son sexe déjà en érection et me pénétra assez brutalement. Puis il me fit retourner pour me prendre en levrette et de nouveau me laboura un cou la chatte, un cou l’anus.

C’est alors que je vis une ombre près de la porte de la chambre, mon dieu, c’était Pierre qui avait malgré tout du entendre du bruit et c’était levé. Maintenant il était là en train de nous regarder et de se masturber le sexe que je vis droit comme un i.

C’est depuis ce jour que tout a changé avec Pierre.

Il ne me regardait plus pareil, même si on n’a jamais reparlé de cette histoire, ni moi ni lui.

Le matin quand je lui servais son café au lait en peignoir, il essayait à chaque fois de regarder mes seins et je voyais son sexe grandir sous son pyjama. Je l’ai surpris un après-midi, en train de sentir mes culottes et à se masturber dans le tiroir de ma commode où je range mes dessous.

Souvent aussi le soir, quand je m’assoupissait sur le canapé, je le voyais assit à côté de moi, la main dans son pyjama à se caresser le sexe.

Puis un soir, prétextant qu’il avait peur de l’orage qui grondait, il me demanda s’il pouvait venir dormir avec moi, à ce moment je n’y ai pas vu autre chose.

Au milieu de la nuit, étant dans un sommeil profond, j’ouvris subitement les yeux.

J’étais dos à Pierre, et il ne me vit pas réveillée. Il était collé à moi, et je sentis son sexe en érection contre mes fesses qui donnait de petits coups. Sur le coup je ne bougea pas me disant qu’il allait arrêter et que ça n’irait pas plus loin. Je m’étais trompée. Il releva doucement le bout de chemise de nuit qui couvrait encore mes fesses, et fit glisser son membre entre mes cuisses le faisant prendre la direction de ma chatte. Oui là j’aurais dû dire stop, me retourner et lui dire de dormir.

Je ne sais pas pourquoi, je fus incapable de bouger, en fait je me sentais bien, moins amusée mais bien.

J’ais légèrement écartée les cuisses, ma chatte était toute humide. Je senti soudain son gland à l’entrée de mon vagin. Au non, il n’avait plus qu’à donner un petit de rein pour me pénétrer.

Ce qu’il fit. Ho hummmmm, que c’était délicieux, ce n’était plus mon fils qui me pénétrait mais un délicieux amant. Il fit quelques va et vient puis je le sentis d’un coup se retirer, trop tard, il jouit juste sur mes grosses lèvres.

Nous avons depuis consulté un psychologue et je vous raconterai nos séances.

Diffuse en direct !
Regarder son live