Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 17 362 fois
  • 70 J'aime
  • 6 Commentaires

Plaisirs jaunâtres

Chapitre unique

Découverte humide

Inceste

Avec ma mère, nous avons depuis le début une sexualité très ouverte sans aucuns soucis, toujours prêt à se donner du plaisir et à essayer de nouvelles expériences. Je me dis qu’avec elle je vais enfin pouvoir aller plus loin dans ce domaine rien que pour notre bonheur et notre amour respectif.


Un matin, je décide tranquillement de la suivre dans la salle de bain, et quand j’ouvre la porte, elle est assise sur les toilettes, les jambes écartées et j’entends son urine sortir puis taper l’eau. Je me dépêche d’aller au lavabo et me place pour la voir au mieux face au miroir. Elle s’essuie, tire la chasse et viens à côté de moi pour se laver les mains et me fait un petit clin d’œil coquin, puis m’embrasse. Je reste un peu bête, rien de mieux qu’une bonne douche froide pour calmer mes esprits, enfin je l’espère. Je pense à ce moment précis que je vais enfin pouvoir réaliser un de mes nombreux fantasmes.


Le temps est beau et chaud, donc quoi de mieux qu’un pique nique. Nous prenons sa voiture et sortons de la ville, mais au bout d’une dizaine de minutes, elle tourne sur une route champêtre au bout d’à peine trois kilomètres. Nous continuons sur cette route, enfin si on peut appeler ça ainsi, plutôt ce chemin plein de bosses difficilement praticable. Nous approchons d’un bois, maman se gare entre les arbres, arrête le moteur et me demande de la suivre. Nous avançons dans le bois, puis nous arrivons devant un petit lac entièrement bordé d’arbres, l’endroit est magnifique.


Tout en faisant tomber sa jupe et son string par terre, elle enlève son débardeur, comme bien souvent elle ne porte pas de soutien gorge. Une fois qu’elle est entièrement nue, elle vient vers moi et ouvre mon pantalon, glisse une main sur mon boxer, puis me masturbe un court instant. Je finis de me déshabiller et ne la lâche pas un seul moment du regard. Je la vois s’accroupir en écartant bien les genoux, je sens ma bite encore plus gonfler. Je garde les yeux fixés sur sa chatte, et reste immobile face a elle entièrement nu. Elle est contre moi et colle ses lèvres aux miennes, envahi ma bouche avec sa langue tout en me pressant contre elle. Ce langoureux baiser à le don de m’exciter, et je place mes mains sous ses fesses, l’attrape fermement et la soulève à ma hauteur pour encore mieux l’embrasser. J’avance ma main droite vers son minou qui est trempé, et alors que je pose mon doigt sur son clito, elle lâche un énorme jet d’urine.


Elle recolle un instant ses lèvres contre les miennes, pose sa main sur ma nuque et appuies ma tête pour la faire descendre au niveau des seins. Elle me tend d’abord le sein droit que je commence par mordiller, je sais qu’elle adore ça, puis le lèche, l’embrasse quand elle pousse ma tête vers son sein gauche, j’hésite à peine un instant et je passe ma langue d’abord tout autour de son mamelon. Je le prends à pleine bouche et m’excite dessus, lèche chaque centimètre de peau. Quand elle m’attrape par les cheveux et me fait reculer la tête, je prends juste le temps de lui déposer un bisou dans le cou, puis elle m’ordonne de lui uriner dessus.


Je commence d’abord par voir sortir quelques gouttes qui deviennent un filet et viennent s’écraser sur son torse, je vois ma pisse couler sur son ventre jusqu’à atteindre le sol, puis la cascade s’arrête. Ma mère m’attrape la tête et me colle la bouche directement sur son clito que je commence à lécher et mordiller, puis je passe ma langue sur ses grandes lèvres et descends jusqu’à son cul. Elle sait que j’aime l’entendre gémir, et là elle se laisse totalement aller. Je remonte doucement en sens inverse en passant cette fois ma langue dans son sexe. Lorsque j’arrive de nouveau sur son clito que je prends à pleine bouche, je sens un liquide chaud remplir lentement ma bouche, le flot s’arrête rapidement, ma bouche n’est qu’à moitié pleine. J’avale d’abord une petite gorgée et si je n’aime pas je recracherai le reste. Mais en fait, c’est comme de l’eau chaude colorée, salée et assez amère. J’avale tout ce que j’ai dans la bouche et me recolle à sa moule pour la lécher tout en lui caressant son entre jambe. Je veux recommencer tout de suite, mais elle s’est entièrement vidée.


Elle s’allonge sur le dos, je me mets à genoux et attrape mon sexe que je le colle sur son clito. Je bande tellement que j’ai du mal à pisser et j’attends ça depuis tellement longtemps que je pousse le plus possible. Mais rapidement un puissant jet viens s’écraser sur son intimité et m’éclabousse aussi. Je m’arrête de pisser, je n’en peux plus je veux la prendre. Je lui soulève les jambes et rentre d’un coup sec jusqu’au fond de son sexe trempé par le mélange de nos pisses respectives et de sa mouille. Je la ramone ainsi durant cinq bonnes minutes. Quand elle m’allonge sur le dos, elle s’accroupit sur moi, attrapes ma bite et s’assoies entièrement dessus, en plus elle sait que j’adore cette position. Elle fait de petit vas et viens sur ma bite et s’arrête en laissant une moitié en elle et l’autre dehors.


La forte pression de ses doigts à la base de mon sexe a pour effet de me faire monter l’adrénaline, et elle me demande de pisser. Je l’attrape par la taille et me laisse aller pour pisser, dès que le jet sors elle fait des petits vas et viens tout en gémissant comme jamais. Je sens la pisse couler le long de ma bite et venir perler sur moi. Je me contracte pour arrêter le jet et maman s’empale complètement sur moi.


Très rapidement je suis au bord de l’extase surtout depuis que je lui ai mis un doigt dans le cul et que je le sens aller et venir contre ma bite. Je la serre fort, et de l’autre main au niveau de la taille l’arrête d’un coup et lui dit que j’ai envie de lui éjaculer dans la bouche, elle répond assez favorablement à ma requête.


Je me lève devant elle qui s’est mise à genoux. Je commence à me branler quand elle prend ma bite en bouche et me suce comme elle sait si bien le faire. En même temps elle me caresse les couilles, puis je sens sa main se rapprocher de mes fesses et dès qu’elle me rentre un doigt dans le cul je m’enfonce entièrement en elle et éjacule quatre longs jets bien crémeux et brulants. Comme elle me connait bien, ce qui est logique et normal, elle continue à me sucer longuement en gardant mon sperme dans la bouche, puis elle fini par avaler entièrement.


Une fois que j’ai débandé, je lui attrape la tête et me maintiens en elle, puis je recommence à uriner doucement. Maman reprend ces caresses au niveau de mon cul en même temps que je l’entends déglutir. Une fois que j’ai fini, elle se lève et me roule une pelle magistrale.


Pour finir, nous allons nous baigner pour nous rincer de tout ça, et pouvoir de ce fait commencer notre pique nique.


Diffuse en direct !
Regarder son live