Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 5 648 fois
  • 125 J'aime
  • 1 Commentaire

Plaisirs partagés

Chapitre 4

Orgie / Partouze

De retour dans la pièce principale, Sara est applaudie par les trois autres femmes et leur partenaire. Morte de rire, elle salue son public. L’ambiance est vraiment sympa et bon enfant.


Les discussions reprennent, tout comme les échanges de caresses. D’un air amusé, Fabrice place un œuf vibrant dans l’intimité de sa moitié puis dépose la télécommande sur la table en invitant qui le veut à en faire bon usage.


Les couples se font et se défont. Marta, assise sur les genoux de Fabrice s’active sur le boîtier. Janete, appuyée contre Kevin se dandine et semble y prendre du plaisir. L’œuf vibre et son partenaire du moment lui caresse la poitrine.


Alessia est à côté de moi. Elle est sublime et je suis impressionné par sa prestance et son allure. Elle a remis son soutien-gorge, son string et ses talons. Ma main droite se balade sur sa cuisse alors que la sienne caresse ma nuque.


Lentement, elle prend ses aises et se cale profondément dans le sofa, tout en écartant légèrement les jambes. J’ai envie de prendre mon temps, de savourer chaque instant avec elle. Je caresse ses seins à travers la dentelle. Ses tétons ne tardent pas à pointer. Je décale le bonnet pour pouvoir y goûter. Ma langue les fait rouler, ma bouche les aspire. Pour plus de confort, je lui dégrafe son soutien-gorge et libère sa poitrine. Alessia a des seins magnifiques et naturels qui défient la loi de la gravité.


Ma tête remonte pour permettre à nos bouches de se rencontrer. Un baiser tendre du bout des lèvres est échangé puis nos langues se lancent dans une dance sensuelle et exaltante.


Ma main part à la découverte de son abricot lisse au travers du petit bout de tissu tâché par son excitation. Lui écartant un peu plus les jambes, je me place à genoux devant elle et rapproche son bassin du bord du sofa. Ma langue parcourt sa vulve, écartant ses lèvres et le capuchon entourant son clitoris. Je me délecte de son odeur et de sa liqueur.


Tel un écolier souhaitant s’accorder les faveurs de sa maîtresse je m’applique à lui prodiguer le meilleur des cunnilingus. Le corps d’Alessia ondule, se cabre. Ses mains entourent ma tête et appuient parfois dessus. Entre deux gémissements, elle me demande de ne surtout pas arrêter. Deux de mes doigts la pénètrent sans peine et cherche à stimuler la zone de son point G. En levant mes yeux, je constate que la belle se caresse la poitrine d’une main. Sa respiration est saccadée. Nos regards se croisent.


Je bande comme un fou mais je ne veux pas la prendre tout de suite. Je pense à son plaisir. Le mien viendra plus tard. Un troisième doigt vient en renfort des deux premiers. Alessia me demande d’aller plus vite et repousse un peu ma tête pour pouvoir caresser elle-même son clitoris. Mes doigts s’activent, ses cris se font plus fort. Soudain, son corps se cabre. Elle jouit puissamment et je sens un jet impressionnant de liquide entre mes doigts. Je les retire étonné et je prends un second jet en plein visage.


Alessia, un peu gênée me dit que ça lui arrive parfois et qu’elle ne l’a pas senti venir. Je lui explique brièvement que c’est la première fois que je tombe sur une femme fontaine et que j’ai adoré. Pour la rassurer et lui montrer que cela ne me pose aucun problème, je repose ma bouche sur sa chatte pour me délecter des dernières goûtes de son nectar.


A côté de nous, Janete prend toujours du plaisir sous les vibrations de l’œuf commandé par Marta. A quatre pattes sur le lit, elle offre sa croupe aux caresses de Fabrice tout en lui prodiguant une fellation. Sa chatte est très humide et son partenaire de jeu ramène un peu de mouille sur son anus pour le caresser.


Marta s’est positionnée à califourchon sur le visage de Fabrice. Elle le branle d’une main et continue à torturer Janete à distance en jouant avec l’intensité des vibrations de son œuf. Régulièrement, elle laisse s’écouler un filet de salive sur la queue gonflée pour éviter la surchauffe.


Quant à Sara, elle est empalée sur le pieu de Louis. Je ne les distingue pas bien mais à l’entendre, je pense qu’il doit être en train de la sodomiser. Les mains de Louis giflent sa menue poitrine et ses doigts tordent ses tétons dardés. Ma belle en veut plus. Elle lui ordonne de la baiser fort.


Les ventilateurs ne suffisent pas à aérer la pièce. L’odeur est particulière mais pas désagréable. Ça sent le plaisir. Le plaisir partagé dans le respect des envies et des limites de chacun. La musique est rendue inaudible par les soupirs, les gémissements et les cris.


Les deux mains d’Alessia autour de mon visage me ramènent à la réalité. Elle m’attire vers elle pour m’embrasser goulument et me remercie de l’avoir fait jouir ainsi. Je la remercie à son tour et ajoute que j’ai sincèrement adoré ma douche improvisée.


Lové derrière elle sur le sofa, elle se positionne et dirige ma queue vers l’entrée de son puit d’amour. Trempée comme elle est, il ne lui faut aucun effort pour la glisser en elle. Nos mouvements sont lents, comme si nous avions peur de casser cet instant hors du temps. A chaque fois qu’elle tourne la tête, nos langues reprennent leur danse sensuelle. Ma main parcourt sa poitrine et je lui tire quelques petits cris en lui pinçant délicatement le bout des seins.


Ma seconde main titille son clitoris alors que nos mouvements demeurent lents mais profonds. Je sens que le plaisir monte et je fais tout pour retarder l’inévitable. Alessia accélère les caresses sur son bouton et jouit une seconde fois. En se dandinant, elle fait ressortir ma queue de sa chatte. Quelques secondes de plus et j’aurai joui à mon tour. La belle s’en excuse presque et me susurre à l’oreille qu’elle a envie de me faire jouir avec sa bouche.


Partant du principe que « qui ne tente rien n’a rien », je lui réponds que j’en serai très heureux mais que cela serait criminel de ne pas me branler entre ses deux magnifiques seins. Avec un grand sourire, elle retire mon préservatif puis déverse un peu de lubrifiant sur ma queue. Le contact avec ce liquide froid est saisissant. Tout en se déplaçant pour se mettre à devant moi, elle me branle délicatement. Enfin en place, elle dépose ma queue entre ses seins et l’emprisonne pour mon plus grand bonheur. Elle ne me laisse pas bouger ; c’est elle qui a le contrôle. La sensation divine est exacerbée par la vision du traitement qu’elle me réserve. Les jets de spermes se succèdent entre ses seins.


Dans la pièce principale, Janete, couchée sur le dos avec les jambes relevées encaisse les coups de reins de Kevin. A quatre pattes à côté d’elle, Marta lui lèche goulument les seins alors que Fabrice la sodomise.


Un peu plus loin, Sara et Louis, reprennent leurs esprits autour d’un verre et d’une cigarette. Alessia et moi les rejoignons. J’embrasse tendrement Sara et m’assure que tout va bien. Elle est aux anges et a de la peine à croire que ceci est bien réel.


Louis nous fait remarquer avec satisfaction que sa copine, qui n’est pas bisexuelle, n’a pas repoussé les caresses de Marta. En effet, la belle rousse est toujours occupée à caresser et lécher les seins de la belle Janete.


Le quatuor est magnifique à regarder. Les quatre partenaires d’un jour prennent beaucoup de plaisir et en donnent tout autant. Janete est la première à jouir. Kevin n’a plus aucune retenue et la pilonne profondément alors qu’elle caresse frénétiquement son clitoris. Il n’en faut pas plus pour qu’il jouisse en elle.


Marta s’est redressée et se trouve maintenant à genoux devant Fabrice qui continue de la prendre par le cul. Il s’accroche à ses seins magnifiques seins siliconés et fait rouler ses tétons entre ses doigts. Tandis que la belle rousse jouit, Fabrice retire sa capote et vient finir sur ses fesses.


Cela fait maintenant plus de deux heures que nous coquinons ensemble. Deux heures hors du temps, hors de toute contrainte. La fatigue commence à se faire sentir et l’excitation retombe un peu. Nous nous installons sur les canapés pour nous rafraichir et chacun de nous passe par la douche.


Alors que j’entre dans l’étroite cabine de douche, je sens une présence derrière moi. En me retournant, je constate avec plaisir qu’Alessia m’a suivi. Avec un grand sourire, elle me fait dit sa déception de ne pas m’avoir fait jouir avec sa bouche. Ces simples paroles me redonnent un semblant d’énergie et ma queue reprend de la vigueur lorsqu’elle pose sa main dessus.


Avant que j’aie le temps de répondre la belle est à genoux devant moi. Après avoir déposé un peu de salive dans sa main, elle commencer à me caresser en me fixant droit dans les yeux puis approche sa bouche pour entourer mon gland. Elle le lèche, le suce et le tète en creusant ses joues. En prenant appui sur mes fesses avec ses mains, elle pousse mon sexe au fonds de sa bouche jusqu’à la base. Ma queue entre et ressort ainsi plusieurs fois. Quelques rires provenant de la pièce principale sont assurément le résultat des bruits de sucions et de mes râles qui raisonnent dans la petite pièce d’eau.


La fellation prodiguée par Alessia est divine. Je sens que ma jouissance sera rapide si elle ne baisse pas la cadence. J’essaye de la ralentir un peu mais la coquine semble très bien savoir ce qu’elle fait. Ne tenant plus, la première giclée de sperme termine sur sa bouche ouverte. La seconde frappe son menton et la troisième le sommet de sa poitrine. Tout en continuant à me fixer, elle laisse s’échapper un mélange de sperme et de salive de sa bouche, lequel coule entre ses seins. En se relevant, elle vient déposer sa bouche sur la mienne et me roule une pelle profonde où se mélange nos liquides.


La soirée touche à sa fin. Une fois rhabillés, nous discutons autour d’une dernière coupe et échangeons nos impressions. Tout le monde semble très heureux et serein. Rapidement, l’idée de se revoir est évoquée.


Plusieurs rencontres se déroulent durant les mois suivants et une certaine complicité s’est installée entre nos 4 couples.


Quelques mois après, l’idée de partir en vacances une semaine et de louer une grande maison est évoquée.


La suite de cette histoire prochainement si vous le souhaitez.


Diffuse en direct !
Regarder son live