Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Lue 3 317 fois
  • 40 J'aime
  • 0 Commentaire

plaisirs solitaires (vrais)

Chapitre 1

Divers

Je suis marié, 50 ans, père, sérieux et discret et.... secrètement obsédé par le sexe. Parfois je me livre à des jeux solitaires un peu "hors norme"


Pour tout dire je travaille parfois seul dans un site d’une administration ouvert au public avec une fermeture entre midi et 14hoo.


Voici une journée un peu "hot" tel que cela m’arrive parfois.


Arrivé sur mon lieu de travail, j’enlève mes vêtements et je me mets un string léger et des bas noirs(le tout offert par mon amie). J’adore la sensation de l’élastique entre mes fesses. Je deviens "femme" en enfilant doucement les bas, avec cette chaleur douce qui envahit mes cuisses.

En dessous féminin je remets mes vêtements, excité pour ouvrir la porte aux usagers.

Toute la matinée je reçois les gens avec la chaleur des bas, la raie violée par le string.

Je me régale à regarder les femmes, certaines avec des seins lourds d’autres menus parfois sans soutien-gorge (ça arrive).

Je pense que je porte les mêmes dessous. Je rêve de voir leurs petites culottes, leur string, leur chatte de feu.

A leur départ je mate sans gêne leurs jambes, leur joli cul, imaginant leur petit œillet serré. Pendant la matinée des idées cochonnes plein la tête, je me caresse parfois la main dans le string dès que je suis seul. Pour peu qu’un joli noir bien monté passe la porte, me voila fantasmant me faire prendre sur le bureau en dessous féminin, me faisant violer le cul par une belle bite noire longue et raide du genre à me faire dire "baises moi profond"


Vite à midi porte fermée, seul, la verge à l’étroit dans mon string et le cul bien chaud, je me retrouve bien vite en string et bas noirs avec une envie tenace et charnelle.



Salope comme personne je lubrifie ma raie épilée et mon petit trou et je mets ...un gode improvisé avec un bout bien rond d’un bon diamètre et plus mince sur la longueur pour mieux le garder en moi.


Instant divin : mon anus cède devant la pression exercée par l’objet.

Je me caresse ensuite la verge, en faisant des aller et retour avec le gode dans l’anus .


Alors sortent de ma bouche des paroles salaces " cochonne, grosse salope, enculée", tandis que je gémis, l’objet en moi, entre mes fesses au plus profond de mon cul des ondes de plaisirs et de jouissance me gagnent.

Je me fixe sur cette "queue" que m’encule doucement et après de longues minutes de jeu et de plaisirs ma semence sort et gicle en saccade.


J’enlève ensuite le gode et je mets mes doigts dans mon anus bien dilaté (trois doigts en général explorent mon intérieur).


Jouir en se masturbant le sexe en même temps que mon cul est pris est pour moi un plaisir et ensuite se glisser les doigts entre les fesses pour sentir cette "petite porte" bien ouverte miam!!!


Le travail de l’après-midi se passe en tenue normale avec quand même mon œillet et les fesses bien chauds.



Mon amante connait tous de mes fantasmes et quand cela m’arrive je l’excite en lui racontant.


J’aime écrire sur ce site, bien modeste amateur que je suis j’aimerais que mon récit soit publié, c’est cru mais vrai le sexe c’est cela aussi : goûter à tout.


J’attends les critiques et avis


J’ai plein de choses à dévoiler sans pudeur avec l’âge on accumule les expériences et fantasmes


Alors si cela vous tente

à bientôt

Diffuse en direct !
Regarder son live