Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 4 158 fois
  • 10 J'aime
  • 0 Commentaire

En plein été !

Chapitre 1

Gay

J’ai vingt ans je viens d’arriver en vacances et je descends sur la plage. Il est onze heures et je vais retrouver la cabine de bains familiale . La plage est encore déserte mais en arrivant devant la cabine, allongé, à l’ombre, devant la porte, un garçon de mon âge est très beau et très blond, est assoupi. Le boxer descendu sur les cuisses et la main encerclant sa queue à demi bandée et de très belle taille, le gland à demi décalotté et avec une petite goutte translucide qui coule des petites lèvres roses de son méat . Un peu gêné j’hésite à la réveiller dans la position où il se trouve, alors je fais semblant de tousser, il sursaute et se réveil en plaquant une main mise en coquille sur son sexe.. Je lui explique qu’il est devant ma cabine et que je voudrais bien y entrer. Il se lève un peu confus et me laisse le passage. J’entre dans la cabine qui sent bon le sable chaud le bois blanc chauffé par le soleil , le goudron et les maillots mouillés pendus le long de la paroi. Je retrouve là mon ambiance familière. Mais La vue du garçon tout nu m’a troublé et je sens que mon sexe est entrain de changer de volume dans mon boxer que je voudrais retirer pour enfiler mon string de bains! Bien sûr je n’ai qu’à fermer la porte de la cabine , mais le fait d’avoir vu le garçon nu me donne l’envie de me montrer nu, moi aussi, en me souvenant des soirées passées dans cette cabine, tout nu avec plusieurs copains, sous prétexte de "bains de minuit" et d’y rester jusqu’au milieu de la nuit. J’hésite un instant, puis je me décide à retirer mon boxer en me mettant face au garçon et je me décalotte en tirant sur mon prépuce pour montrer mon gland déjà luisant. Le garçon me regarde, comprend mes pulsions et se décalotte lui aussi, en dévoilant, ainsi un gland luisant et cramoisi.

Je tends la main vers lui pour l’inviter à entrer et il le fait en me disant:-"Je suis Jean-Paul, en vacances à l’hôtel, je lui dis que je m’appelle Marc et suis en vacances chez mes parents. Nous nous trouvons face à face, à demi bandés et très proches l’un de l’autre! L’instant est émouvant et Jean -Paul fait un pas, m’enlace et pose ses lèvres sur les miennes qui s’entrouvrent toutes seules. Le baiser est intense alors que nos ventre se touchent et nos queues sont collées l’une contre l’autre. Nos mains se croisent et se posent sur la bite de l’autre pour un début de caresse accentué par l’intensité du baiser!


La je me bouge pour fermer la porte de la cabine, restée ouverte, puis nous reprenons notre étreinte dans un début de masturbation commune et, presque aussitôt je m’accroupis entre les cuisses de Jean-Paul pour prendre sa queue entre mes doigts puis je la butine avant de la décalotter pour la prendre entre mes lèvres. Elle a le goût salé de son liquide transparent.

Je ferme les yeux pour mieux profiter de cette première caresse et de la délicieuse odeur de sa bite qui augmente mon plaisir!

-"Tu sens bon tu sais?" -"Oui je sais, mais je l’entretiens chaque matin!"-" Et toi, tu sens bon aussi,?" Je me redresse pour lui tendre ma queue qui bande maintenant et qui est toute luisante. Il la hume longuement et se met à la sucer de bas en haut avec un ":hmmm!" de contentement. Puis il reprend sa caresse et me suce en me branlant en même temps en accélérant la cadence! :-"Attention Jean-Paul, à ce train là tu vas me faire jouir tout de suite!" Il secoue la tête en accélérant et l’inévitable se produit. Ma bite tressaille et je ne peux retenir mon jaillissement blanc et odorant qui lui fuse entre les lèvres et sur le visage. Il se lèche les doigts et le visage et entreprend aussitôt de me faire le même traitement : Il enfourne sa bite dans ma bouche, se branle vigoureusement et m’inonde de son sperme jusqu’au fond de la gorge! L’odeur de nos deux spermes se mêle dans la cabine et nous nous sentons les jambes un peu molle.


Oh! que c’était bon me dit Jean-Paul, mais nous pourrions commencer les vacances ensemble et, ce soir au début de la nuit, tu viendrais me rejoindre dans ma chambre d’hôtel?" Mon cœur se mit à battre en le regardant et en sentant que j’étais entrain de tomber amoureux de Jean-Paul !

Diffuse en direct !
Regarder son live