Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 14 646 fois
  • 197 J'aime
  • 6 Commentaires

La possession de Succubus

Chapitre 2

Inceste

Le lendemain, retour à l’université, il est 9h je suis en plein cours d’anglais. Nous avons tous un casque sur les oreilles afin d’étudier pendant 1h l’analyse d’une intervention chirurgicale à propos de laquelle nous devons faire un résumer.

Alors que je suis plongée dans mon écoute, mon bas ventre commence à devenir chaud...


Putain pas maintenant !


Je sors mon téléphone, oublie le cours et cherche mes symptômes sur internet : sensation de chaleur, excitation soudaine, contrôle involontaire de mes gestes... Pas grand-résultat.

La chaleur quant à elle, continue de grandir en moi et je ne peux pas me permettre de sortir maintenant.


Je continue mes recherches espérant trouver pourquoi je... Une page attire instantanément mon intention. Site web : “ange et démon”. Titre de l’article : “Quand le démon Succubus prend possession de ses victimes”.


Je trouve ça complétement débile, mais désespérée j’ouvre le lien et lit en diagonal l’article de plusieurs pages : “Il vous attise de sa douce chaleur”... “Vous apaise instantanément”...”Prend possession de votre corps”...


Je suis stoppée net par ce nouveau souffle chaud caressant mon corps. J’aspire un grand coup d’apaisement. Je me sens bien, calme, sereine et j’ai surtout très envie de me toucher. Habillée d’un grand pull, je retire discrètement ma manche droite, passant ma main sous celui-ci, venant déboutonner en toute sécurité mon jean.


A cet instant précis, mes gestes ne sont plus les miens. Je glisse ma main sous ma petite culotte, venant jouer de nouveau avec mon doux clitoris dur.


C’est bon ! Je reste étrangement discrète et calme au vu du plaisir que je me procure. Ma culotte mouillée, j’insère un doigt... Puis deux... Puis trois... à l’intérieur de moi. Mmmmhhhh.


J’en veux plus ! Alors que je j’essaye de me pénétrer avec un quatrième doigt, la fin du cours me fait sortir de mes esprits. Je regarde autour de moi terriblement gênée, visiblement personne n’a l’air d’avoir remarquée ma petite escapade. Je range mes affaires et rentre chez moi rapidement... Sans Marina et Sarah.



Dix-huit heures, retour à la maison, nous dinons en famille et je file dans ma chambre étudier. J’essaye de faire abstraction de ce qui m’arrive en ce moment. Je refuse de croire à cette histoire sordide de Succubus, préférant être rationnelle pensant qu’il s’agit plutôt d’une poussée d’hormones violente qui pourrait s’expliquer par le fait que je n’ai jamais eu de relation sexuelle avant ça.


Vingt-deux heures, tout le monde au lit ! …


Minuit, impossible pour moi de trouver le sommeil. Le site internet défile dans ma tête...


-    Mais... Non c’est impossible...


Je me tourne, me retourne, me retourne de nouveau, rien à faire mon corps refuse de dormir.

J’entends du bruit en bas, surement mes parents regardants un film tranquillement. Je me décide à les rejoindre afin de me changer les idées.


Je sors de ma chambre, descend l’escalier et me dirige vers le salon. J’écarquille les yeux en voyant mon père sur le canapé, dos à moi, devant un petit porno se masturbant énergiquement.


Décidément cette famille à l’esprit pervers... Je ne sais pourquoi mais je reste dans l’encadrement de la porte, regardant cette scène obscène. Me donnant envie de...


-    Non arrête Elodie. Me dis-je à moi-même


Je commence à faire demi-tour vers l’escalier, je ne vais quand même pas... Je suis stoppée net, la douce chaleur me caressant le ventre. Mmmmhhh... J’ai terriblement envie de plus...


Je retourne dans l’encadrement de la porte. Peut-être que je pourrais juste...

Je retire ma petite culotte, glisse ma main dans mon jardin intime et me touche en regardant mon père prendre son petit plaisir solo devant cette petite teen prise en sandwich par deux males virils.


-    Mmhhh


La scène est terriblement excitante et plus je me touche, plus mon excitation augmente, à un tel point que mon corps tremble d’envie. IL M’EN FAUT PLUS !


De la cyprine coule sur mes cuisses, j’ai envie de me faire prendre... je DOIS me faire prendre la et maintenant !

A cet instant précis, la petite prude que j’étais est bien loin derrière moi, mon seul objectif... assouvir mon désir, et pourquoi pas avec mon propre père ? Mais comment faire...


Je regarde autour de moi et vois sur la table une serviette en coton. Parfait ! Je la prends et marche sur la pointe des pieds jusqu’au canapé. Me retrouvant debout juste derrière lui, la main sur son pénis dur.


J’appose rapidement la serviette sur les yeux de mon père.


-    MAIS QU’EST CE QUE... !


-    Chuuuttttt. Dis-je en susurrant dans le creux de son oreille


-    Wow tu m’as fait peur chérie ! Dit-il rassuré


Je ne dis pas un mot de plus, gardant ma couverture en sécurité. Je serre le nœud bien fermement à l’arrière de son crâne et fait le tour du canapé me mettant à genoux juste devant son pénis. A cet instant, un grand frisson parcourt mon corps, mon cœur bat terriblement vite. Je suis excitée comme jamais !


-    Je suis désolé j’avais trop envie de...


Sans lui laisser le temps de se justifier, j’enfourne son pénis chaud dans le fond de ma gorge, venant pomper celui-ci sans retenu.


-    Mhhhhhhh putain c’est bon ! Dit-il


De ma main droite, je viens pénétrer deux de mes doigts, caressant vigoureusement mon point G.


-    Mmhh putain j’ai trop envie de te prendre ! Dit-il en venant placer ses mains sous mes aisselles


Mon père est plutôt costaud et il me soulève dans une facilité déconcertante, telle une poupée de chiffon, me mettant à califourchon sur lui.


On y est ! OUIII ! Je prends le pénis de mon père, le frotte contre ma vulve chaude et m’empale sur lui comme pour me libérer de l’emprise de mon désir.


-    Ohhh ouiiiiii ! Dis-je un peu trop fort


-    Quoi ?! Mais qu’est-ce que... ! Dit mon père en retirant son bandeau


-    ELODIE ! Mais qu’est ce qui te prend ! Dit-il complément choqué


J’agrippe son cou fermement, l’empêchant de se retirer de moi et actionne de doux mouvements de bassin.


-    Mais tu ne peux pas... C’est... Mmhhh


-    Chut... C’est un rêve, laisse-toi faire, je sais que tu aimes ça.


Son corps se relâche doucement sous mon déhanché. Prenant cela comme une approbation, j’entame des va-et-vient, de plus en plus grands. Dilatant toujours plus fort mon vagin.


-    Mmhhh ! Prends-moi, prends-moi ! Dis-je  


Il agrippe mes hanches, me plaque contre lui et me pénètre énergiquement, venant claquer ses cuisses contre mon cul.


-    MMHHHHH OH OUIII PUTAIN C’EST BON !! DEFONCE MOI !


Ses mouvements s’accélèrent, mon corps tremble de plaisir, je suis en transe !


-    Je vais venir ! Dit-il essayant de se retirer de moi


-    NON ! Continue ! Vient en moi ! Dis-je en prenant le relais de ses mouvements


-    MMMHHHHHH


Il jouit en moi en me donnant de violents coups de bassin, me déclenchant un orgasme terriblement puissant.


-    MMHHHH OOUIIIII !!


Des spasmes parcourent l’intégralité de mon corps, tandis que mon père, complétement vidé de son énergie reste sans bouger, affalé sur le canapé.


Après quelques secondes, je reprends doucement mes esprits, me relève le retirant de moi en laissant couler une grosse quantité de sperme.


-    Je... Je... dit-il cherchant ses mots


-    Merci papa ! Dis-je en repartant vers l’escalier d’un air enjoué et satisfaite



Je retourne dans ma chambre, le sourire aux lèvres. Comblée et assouvit... Merci Succubus...



 Si cette histoire vous a plu, merci de mettre un j’aime avec, si vous le souhaitez, un commentaire. A bientôt

Diffuse en direct !
Regarder son live