Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Lue 6 565 fois
  • 4 J'aime
  • 0 Commentaire

Pour mon anniversaire

Chapitre 1

Avec plusieurs hommes

Voici le récit que j’ai composé en souvenir de mon cadeau d’anniversaire, plus tôt cette année. J’espère qu’il suscitera des commentaires et qu’il saura vous exciter autant que cette soirée a été excitante pour moi. Je vous laisse à la lecture.


Pour mon anniversaire


L’homme Noir est nu, étendu sur le dos. Son pénis en érection est si rigide qu’il ne tombe même pas sur son ventre. Sa verge doit bien faire huit pouce de longueur et est très large, immense objet. Ma femme me sourit en enfourchant l’homme, lui empoigne le pénis et fléchit les genoux en écartant les jambes jusqu’à ce que les lèvres de son sexe ouvert soit en contact avec le gland de l’homme. Elle me dit, d’une voix mielleuse, de bien observer la verge noire se perdre dans son intimité. J’ai affirmé à tellement de reprises que j’aimerai la voir faire l’amour à un Noir, comme l’étaient tous ses anciens amants, qu’elle a décidé de m’offrir ce cadeau aujourd’hui.


Le sexe de ma femme s’écarte sous la poussée du pénis qui s’insère en elle pendant que je masturbe le mien, doucement. L’inconnu pose deux mains noires sur les hanches de ma belle pour l’aider à s’exécuter. J’ai tellement fantasmé à cette scène depuis quelques années que je suis étourdi de la voir se réaliser devant moi. Le Noir relève les hanches doucement et son membre disparaît, enfoui au plus profond du ventre de ma blanche Geneviève, qui a d’ailleurs l’air d’éprouver beaucoup de plaisir elle aussi.


Ma femme me tend les mains et m’invite à m’approcher. Elle couche doucement son dos sur la poitrine de l’homme et invite celui-ci à la caresser tendrement. Les mains du Noir vont et viennent sur le corps de Geneviève, caressant ses seins, son ventre, son sexe et son visage. Ses jambes sont écartées, offrant à ma vue l’image troublante du pénis d’ébène enfoui dans son petit sexe. Je m’approche un peu plus et commence à lui embrasser le ventre en lui pétrissant les cuisses, les mains noires s’attardant sur ses seins dressés d’excitation, Elle gémit de plaisir, sous nos douces caresses, me murmurant le plaisir immense que lui procure encore aujourd’hui d’être prise par un homme Noir, comme avant.


Je lèche son ventre en me rapprochant de sa menu toison, mon sexe veut exploser. Je m’apprête la embrasser le sexe de ma femme alors que le pénis d’un Noir y est enfoui profondément et qu’il s’y active doucement. J’ai souvent, en insérant ma langue dans son vagin, pensé à toutes les verges noires qui y ont jouit avant moi mais la réalité dépasse la fiction aujourd’hui. Je vis un fantasme et j’ espère ne pas me réveiller avant la fin. Le pénis laboure plus rapidement son sexe alors que je suce son clitoris et qu’elle se tord de plaisir. Elle jouit presque instantanément, tremblant et hurlant le plaisir que nous lui procurons.


Geneviève se laisse tomber sur le coté, gardant l’immense pénis en elle. J’approche mon visage du sien, elle prend ma tête entre ses mains et m’embrasse fougueusement. Je ressent les coups de plus en plus raides que l’homme lui donne au bas du ventre. J’hésite, puis demande à ma femme de sucer le sperme hors de cette verge noire. Elle m’embrasse à nouveau alors que l’homme gémit plus fort et vide sa semence dans le sexe de ma petite femme adorée. Trop tard...


Le Noir glisse son pénis hors du vagin de Geneviève et il ferme les yeux en reprenant son souffle, étendu sur le dos. Ma femme fait de même et je continue de caresser ses épaules, ses seins, son corps merveilleux. Je vis un rêve que j’ai fait des dizaines et des dizaines de fois. Elle m’invite à lui faire l’amour à mon tour. Je me place à genoux entre ses jambes ouvertes et je regarde avec beaucoup d’excitation son vagin ouvert et offert, duquel coule le sperme du Noir inconnu étendu à ses cotés. J’y glisse facilement mon pénis et m’étend sur le corps de ma femme en lui léchant la nuque et les oreilles. Nous nous retournons et elle s’assied sur mes hanches en bougeant langoureusement. Le Noir se place derrière elle et lui masse la poitrine. Le sexe fraîchement baisé de ma femme est chaud et glissant.


Geneviève pose ses lèvres sur les miennes et relève tes fesses, laissant couler nos liqueurs mélangées sur mon ventre. Le Noir aime lui aussi ce qu’il voit car son sexe est tout dur encore une fois. Ma femme se retourne vers lui et fait glisser l’immense pénis dans sa bouche experte. Je relève la tête pour voir et j’assiste à une fellation interraciale aux premières loges. J’admire ma femme bien aimée, à la peau si blanche, qui suce avidement un pénis noir énorme, qui le fait briller de sa salive. J’aime vraiment cette femme, son passé m’excite incroyablement mais jamais comme son présent, ce présent qu’elle offre aujourd’hui à nos souvenirs. L’homme va jouir, sa respiration en témoigne. Il retire son sexe de la bouche de ma femme et des jets de crème blanche sont projetés sur son visage et sa poitrine alors qu’elle tente d’en aspirer quelques gouttes.


* * *


Geneviève est étendue sur le lit, son corps maculé de sperme et de sueur. L’homme Noir se lève et s’habille. Elle me demande de régler la note, me disant qu’une enveloppe est posée sur le bureau. Je la remet à l’homme qui nous fait un salut de la main et qui quitte notre chambre à coucher.


Je commence à enfiler un pantalon lorsque ma belle me demande de revenir prêt d’elle, nu. Ce n’est pas terminé pour toi, qu’elle ajoute. Elle prend ma main et la pose sur ses seins que je masse doucement, les tartinant avec le sperme de son inconnu. Elle se retourne vers moi et pose des lèvres sur les miennes. Je l’embrasse en pensant à la verge noire qui était dans sa bouche il y a quelques minutes à peine et mon pénis se dresse à nouveau. Je goutte le sperme de l’homme sur son visage et ses seins. Ma femme tremble d’excitation. Elle me dit combien elle a aimé cette expérience de faire l’amour à deux hommes en même temps, combien elle a été excitée de se faire à nouveau baiser par un immense pénis Noir, de voir ces mains à la couleur si contrastantes lui caresser les seins et le ventre.


Se disant, elle pousse mon visage entre ses jambes et me force à nettoyer son sexe avec ma bouche. Les arômes qui s’en dégagent, puissants et doux à la fois me rendent fou. Son vagin est tout ouvert suite au passage du gros pénis d’ébène et la léchant, je ne pense qu’à y retourner moi aussi. Je remonte vers elle en l’embrassant et mon sexe est aspiré à l’intérieur du sien. Nous faisons l’amour doucement, tendrement, pendant de longues minutes. Je ne sais comment la remercier pour cette soirée mémorable. Elle sait que j’ai souvent imaginé tout cela en lui faisant l’amour, elle sait que je suis excité et fasciné par son passe de femme blanche avide de chair noire. Elle le sait et c’est pourquoi elle m’a offert ce superbe cadeau ce soir.


Photographe

Diffuse en direct !
Regarder son live