Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Lue 43 401 fois
  • 147 J'aime
  • 0 Commentaire

Pour une contravention

Chapitre 1

Erotique

Julienne était une étudiante parisienne. Belle comme le soleil , avec des formes dévoilées par ses habits légers à faire bander les mecs a chaque coin de rue , elle pensait qu’a 23 ans il fallait encore s’amuser pendant qu’elle en avait encore l’occasion. Elle sortait donc souvent en boite de nuit. Elle était du type a coucher dés le premier soir, a baiser comme une salope et a jeter le mâle pour un autre la nuit suivante. Dans son université sa réputation de salope n’était plus a faire. Elle adorait les queues et ne s’en privait pas. Mais ce soir la elle n’avait pas trop le coeur a ça. S’étant concocter la veille un plan a trois avec deux beaux hommes elle était épuisée coté sexe et préférait se défouler en dansant. Alors qu’elle allait chercher sa voiture pour rentrer chez elle après s’être bien amusée , elle remarqua au loin un flic qui foutait des contraventions. A une heure du matin faut vraiment qu’il n’ait rien a foutre. Seulement il semble a julienne que c’est justement sa bagnole qu’il verbalise. Elle se précipite donc a sa rencontre et en effet il vient juste de mettre la contravention sur le par brise. Essayant de sauver son fric et jouant de ses charmes , la belle cherche a éviter ce genre de problème -monsieur l’agent attendez j’allait justement partir. Vous pouvez pas me faire ça.

-désolé mademoiselle mais la loi c’est la loi vous étiez en infraction vous êtes donc puni comme il se doit , lui répondit poliment le représentant de la loi.

. mais vous pouvez bien faire une exception.

. Ah oui et en quel honneur ? Elle hésite , observe le policier, un jeune homme âgé sans doute de 30 ans , baraqué selon les normes de son métier et plutôt beau gosse. Elle pense a la contravention qui va encore amaigrir son maigre compte en banque d’étudiante et se lance

. je vous taille une pipe et on oublie tout.

Le flic en reste éberlué tant il ne s’y attendait pas.

-vous êtes sérieuse. Vous me feriez une fellation pour échapper a la punition.

-je suis tout ce qu’il y a de plus sérieuse. Allons dans cette ruelle si ça vous tentes.

Sur ces mots elle se dirige vers la ruelle en question tandis que lui ne sait ce qu’il doit faire. Avant de s’engouffrer dans la ruelle elle se retourne et lui lance un petit sourire malicieux puis disparaît dans le noir. Décidé l’homme se jette a son tour dans la ruelle. Elle est la et l’attend. Il se rapproche d’elle et elle l’embrasse a pleine bouche mêlant sa langue a la sienne. Apres ce baiser elle s’entreprend a réaliser ce qu’elle a promis pour se faire pardonner.

Elle s’agenouille , baisse sa braguette et va piocher au fond de son pantalon pour en sortir sa queue. Une belle queue d’ailleurs qui fait naître un peu d’envies chez julienne qui se ressaisit malgré tout pressée de rentrer chez elle pour dormir. Elle décalotte son pénis déjà tendu vers sa bouche ,comme la priant de lui faire connaître le plaisir de la fellation , tâche qu’elle débuta a remplir en faisant tournoyer sa langue autour du gland .Elle engouffra alors la queue au fond de sa bouche et commença son va et viens. Pendant qu’elle suçait avec tout ses talent de fellatrice elle sentait son entre jambe dépourvu de culotte , comme elle en avait pris l’habitude , commencer à s’humidifier. Le flic était au anges et la situation excitait de plus en plus julienne qui ne put s’empêcher de porter l’une de ses mains a sa chatte. Elle se doigta puis s’enfila un deuxième doigt. Elle sortit ses seins et lui fit pendant un temps le plaisir d’une branlette espagnole alors qu’il lui malaxait les tétons. Plus elle regardait cette bite coulisser entre ses seins plus elle avait envie de se faire sauter comme une pute. Sentant la bite du policier se cambrer elle ouvrit sa bouche, tira la langue et présentant son visage au gland du sexe en le branlant furieusement. Elle sentit alors le liquide chaud se projeter sur son front puis une autre giclée se déposer sur sa langue qu’elle rabattit immédiatement. Elle avala toute sa semence. Elle était une grande mangeuse de sperme et ses fellations n’étaient jamais terminée tant que la queue n’était pas propre. Elle s’appliqua donc a aspirer tout les zones recouverte de foutre , caressant parfois son gland sur son cou. Mais il commençait à rebander et alors que julienne se levait il lui dit

-attend un peu petite salope je vais te baiser maintenant.

. quoi mais on avait parler que d’une pipe.

. eh bien maintenant je te baise. Sinon c’est la contravention.

Malgré ses semblants de protestation julienne espérait cette requête. La fellation l’avait tellement excitée et le morceau était si beau qu’il fallait qu’elle se le fourre dans sa chatte en feu.

Elle cessa alors de jouer les jeunes filles naïves et lui dit franchement

-Tu as raison je suis une belle salope.

Elle leva sa robe dévoilant sa chatte toute rasée , se plaqua contre le mur la croupe en arrière et lui cria - tu m’as trop excite alors enfonce moi ta belle grosse queue. Il ne se fait évidemment pas prier et enfonce d’un solide coup de rein sa bite au fond de julienne. Quel soulagement pour julienne quand elle sentit cette intrusion dans sa chatte. Il commença a la ramoner et à la traiter de salope de chienne. Elle adorait tout cela sentir une queue se déchaîner sur son petit minou tout en se faisant injurier de tout les noms. Et elle l’encourageait par des ’ oui oui défonces moi comme la salope que je suis. rentres la jusqu’au bout que je la sente bien. OUIIIIIIII........ ’ il s’activait de plus en plus dans sa chatte. Mais le degré d’excitation avait atteint son paroxysme chez julienne.

— je veux que tu me la mette dans le cul . encule moi bien a fond mon salaud.

Intéressé par une telle proposition le flic la laisse se mettre a quatre pattes puis commence a forcer sur son anus. Mais tellement de queues et pas des moindres sont passées avant lui, que la sienne s’engouffre d’un coup dans son cul. Pour elle c’est encore meilleure dans ses fesses. Il lui bourre tant les fesses qu’elle en arrive a jouir deux fois de suite. Lui ,sentant son orgasme arriver se retire de son cul et lui rétorque -avale moi ça comme tout a l’heure sale chienne puisque tu as l’air d’aimer ça. Et je veux qu’elle soit propre. Elle prend sa queue en bouche et quelque minute plus tard sent sa bouche inonde de sperme. En bonne salope elle avale tout une nouvelle fois et le flic se casse après lui avoir laisse la contravention et son double. Elle s’essuya la figure de son pull , se rhabilla et rentra chez elle. Elle pris un bon bain et se masturba en songeant a cette fin de soirée. Baiser avec un flic: C’était un fantasme auquel elle n’avait pas pensé et pour une fois elle devait avouer que se choper une contravention pouvait avoir du bon.

Diffuse en direct !
Regarder son live