Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Lue 983 fois
  • 2 J'aime
  • 0 Commentaire

Prelude au vent...

Chapitre 1

Divers
2
1

Nous allions souvent marcher dans cet enorme ilot de nature au milieu de Montreal, loin du bruit, entoures de calme et de ce vert estival vivant et ensoleille...Ce soir, le coucher du soleil etait admirable...des lambeaux de rose vif reposaient sur le bleu intense du ciel qui, vers l’horizon,etait eclaire d’abord d’un vert delicat parseme de quelques filaments mauve puis, plus bas, juste avant d’embrasser la terre, ce bleu s’illuminait d’une vive lueur doree et pourpre. Le souffle doux et tiede du vent caressait notre peau et animait le feuillage d’un delicat murmure. Les passants se faisaient de plus en plus rares. Je sentais ses doigts entre les miens, me caressant doucement la main. Il avait 19 ans, moi 16. On ne parlait pas, savourant la moelleuse ivresse du moment. Quelque part sur l’herbe, nous nous sommes arretes quelques instants et nos regards se croiserent. Je le pris dans mes bras. Je sentais de son corps se degager une energie enchanteresse. Lentement, nos visages se trouverent. Sa joue frola la mienne et nos levres s’effleurerent un court instant. Puis vint un autre contact qui decoula en un baiser langoureux et tendre. Nos bouches se savouraient et se caressaient delicatement. Mes genoux flechissaient. En quelques instants nous nous sommes retrouves sur le sol, enlaces. Je sentis ses levres se deposer sur mon cou extremement sensible. Un frisson me parcourut toute entiere. Mes mains, animees par un elan de tendresse, se lancerent a l’exploration de son corps. ...Voici son dos...ses fesses fermes...son epaule....son cou...sa joue soyeuse...ses levres...qui saisirent mes doigts pour les couvrir de baisers. Je sentis aussitot ses levres se deposer partout sur mon bras et sa main affamee se glissa silencieusement sous mon chandail, eveillant mon desir de ses doigts habiles. J’empoignai ses fesses rondes et l’attirai vers moi...je sentis quelque chose de ferme se presser contre mon bassin...je fus un peu embarassee sur le coup mais je souris aussitot, fiere. Sa main descendait de plus en plus bas sur mon dos pour aller se deposer sous mes pantalons. L’envie de lui montait en moi, melee de gene et d’apprehension a l’idee d’une eventuelle etreinte qui serait ma premiere...mais l’excitation prit le dessus et chassa rapidement toutes les pensees de mon cerveau. Je me laissais prendre par sa tendresse passionnee. Les boutons de ma chemise s’ouvraient sous ses mains agiles, laissant le vent embrasser ma poitrine. Jaloux, il s’empressa de l’imiter et posa ses levres sur le dernier tissu qui recouvrait mes seins. AAhhhhh quelle delicieuse sensation...des frissons m’envahissaient. Il libera enfin ma poitrine de ma brassiere et caressa longuement mes seins, s’attardant sur mes mamelons, les embrassant, les sucotant, me faisant me cambrer d’excitation. Mon etre vibrait sous ses gestes. Prudemment, ma main se deposa sur son sexe que je sentis aussitot reagir et s’agiter a ma caresse....grrrrrrrr....j’ai le gout de lui! Je descends vers son ventre et libere delicatement son membre, l’emprisonnant aussitot entre mes doigts incertains...un rale de plaisir s’echappa de sa bouche. J’embrassai doucement son gland puis fis courir mes levres sur toute la longueur de sa verge ferme. Du bout de la langue, je l’explorai alors toute entiere. Il me prit par la taille et me debarassa rapidement de mon jeans. Il se pressa contre moi, me caressant les fesses et mon intimite que je sentais extremement humide et enflammee a travers le tissu, puis l’ota et posa ses mains sur ma peau...aaaaahhhhhhhhhh...ce contact est si doux et si electrisant...une vibration intense part de mon ventre pour se deverser dans tous mes membres...chacune de ses caresses intensifient ces vagues de desir, m’arracheant la respiration. Je me surprends a bouger sur ses doigts que je sentis glisser en moi. Je n’avais jamais ressenti de sensations aussi fortes auparavant. En un soubresaut de plaisir, je l’attirai contre moi et le serrai fort. Sentant subitement sa verge dressee contre mon ventre, j’eus envie de lui murmurer quelque chose a l’oreille mais il ne s’echappa de mes levres qu’un souffle chaud.... Je sentis la peau de son gland contre mon ventre desormais offert a lui...il entra lentement en moi, me procurant un nouveau plaisir qui m’etourdit...pour un moment, je ne vis que du noir...j’eus un peu mal mais ce ne fut rien. Nous restames soudes ainsi durant un long moment, sous les etoiles, etreints par le vent et l’obscurite, avant d’entamer un mouvement de va-et-vient delicieux. Je le trouvais si beau en cet instant, me faisant l’amour... Il m’avait pris par les hanches et nos bassins s’entrechoquaient dans une quete epoustouflante de plaisir...C’etait merveilleux de le sentir en moi, sa verge explorant tous les recoins de mon ventre, se logeant au plus profond de mon etre, mon intimite emprisonnant la sienne dans une etreinte intense. Nous n’etions plus qu’un torrent de sensations et d’emotions. Vibrant ensemble de plus en plus rapidement, j’ai senti une vague monter en moi.


Soudain, tout s’arreta.


J’avais presque perdu connaissance. Je n’etais plus qu’une pulsion. Tout avait explose et tout a coup, je ne vis plus rien. Mon corps etait chaleur et vibration intense partant du ventre vers tout mon etre. ... Les contractions incontrolables de mon corps ont provoque des giclees chaudes et abondantes de liquide accompagnees de soubresauts semblambles a l’agonie de sa part. Nous restames enlaces longtemps, berces par le murmure du feuillage. Heureux et epuises, nous nous sommes endormis sur l’herbe, blottis dans nos bras...


Delphine.

Membre XStorySnap du jour
Flamme -
Suiveur -
Snap
Chatter avec
Webcam XStory du moment
Regarder