Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 7 333 fois
  • 49 J'aime
  • 1 Commentaire

premier emploi

Chapitre 3

Voyeur / Exhibition

En une heure j’en avais appris plus sur mon père que durant toute ma vie!

Mais je n’avais pas commencé ma vie active que je regrettai le lycée.

Enfin je faisais confiance à ma mère et par rapport à ce Karim, je pensais à ma copine qui avait quitté son ami européen pour fréquenter un arabe et elle m’avait racontée qu’au lit il était extra, que les garçons de chez nous ne savaient pas y faire comme eux!

Elle m’avait parlé de ses orgasmes hyper fort, de ses préliminaires excitants etc...

Moi qui était vierge je la jalousai énormément.

Après le repas, ma mère me proposa de boire un thé afin de m’expliquer cette histoire entre mon père et cette rencontre avec Karim.

Voilà j’étais souvent seule à la maison car ton père rentrait tard de chez ses conquêtes et j’avais dit que moi aussi j’aimerai travailler car je m’ennuyai.

Une après midi, il est rentré plus tôt que prévu avec Chantal, tu sais tata Chantal et bien c’était une de ses maîtresses, elle était avec une mini jupe très courte et un petit bustier si transparent qu’on voyait ses seins, car elle n’avait pas mis de soutien gorge.

Il est entré en cuisine avec elle et m’a dit:

"Chantal est là pour garder la petite! il parait que tu t’ennuies alors je t’ai trouvé" du boulot!"

Il m’a dit que j’allai bosser dans une boutique de fringues chez son copain Karim et qu’il venait me chercher pour me présenter.

Je lui ai dit que j’allai mettre mes chaussures mais il s’est emporté et m’a dit:

" Tu crois pas que tu vas y aller comme ça ma petite!"

Et il a dit à Chantal:

"Tu vois pourquoi je préfère être avec toi ma chérie! Elle s’habille comme une vieille! T’as pas envie de bander avec ça!"

J’ai éclaté en sanglots, il m’a demandé d’arrêter puis m’a giflé à deux reprises et a dit:

"Voilà maintenant tu as une raison pour braire! tires tes fringues!"

Et j’ai pas attendu car je savais qu’il pouvait être très violent, j’ai tiré mon jean et mon tee-shirt et il a dit à Chantal:

"Donne lui ta jupe et ton bustier, ici c’"est que des habits de vieilles!"

Elle a éclaté de rire et a enlevé sa mini et son haut, elle n’avait qu’un string sur elle, il lui a caressé les seins, a embrassé un téton en me disant:

"Ceux de Chantal ont bons goûts!"

J’étais comme paralysée, muette puis il s’est approché de moi et a dit:

"Tires moi ton soutif et ça!"

Et il a arraché ma culotte d’un coup sec d’un côté et me l’a fait enlever et m’a dit:

"Tu vas mettre le strind de Chantal !"

Elle l’a vite retiré et lui a donné, puis il a ouvert son slip, l’a reniflé et m’a dit en me le frottant sur la bouche:

"Tiens y’a encore un peu de mon sperme dessus, suce le, t’auras eu ses restes comme ça !"

Ils ont rigolé tous les deux, puis m’a forcé à mettre sa jupe et son haut et son slip et m’a dit:

"Voilà tu vas plaire à Karim comme ça! on va aller à pieds jusque là!"

Puis il s’est tourné vers elle et lui a dit:

"Tu restes comme ça toi ma Chérie, dès mon retour tu viendras au lit avec moi!"

On est parti très vite, j’étais gênée car on a croisé plein de monde en route et il m’empêchait de cacher ma poitrine en me tenant la main, on est arrivé chez Karim, il m’a présenté comme si j’étais une marchandise et là m’a humiliée de façon inhumaine en disant:

"La voilà! tu crois qu’elle fera l’affaire? Je l’ai relooké comme j’ai pu mais tu l’arranges à ta façon!

Tu veux la voir épluchée?"

Karim a répondu:

"Ben t’en qu’à faire, j’aimerai bien voir la marchandise déballée!"

Et là, ton père a enlevé d’un coup sec mon haut et m’a tenu les bras fermement serrés et a dit:

"Voilà ses seins, vous les arabes vous aimez les poitrines bien fournies!"

Puis m’a dit ,en m’embrassant dans le cou:

"je lâche tes bras et tu vas montrer ton petit cul à Karim comme une grande fille! Allez tires ta petite jupette!"

J’étais obligée tu sais, j’ai tiré ma jupe et il m’a tourné pour me mettre dos à Karim et sans hésiter a d’un coup sec abaissé mon string à mi cuisse en lui disant:

"Voilà ses fesses Karim ,du moins le côté pile! tu veux voir le côté face?"

Et là, il m’a dit tout bas à l’oreille:

"Toi tu tires ta culotte et tu te tournes vers Karim!"

J’ai enlevé mon string et me suis mise face à lui et j’ai baissé ma tête tant j’étais gênée en regardant à terre puis ton père m’a fait marcher de long en large et ils me regardaient en se chuchotant. Puis ton père m’a appelé vers lui, il s’est assis dans le fauteuil et m’a couché sur lui comme s’il allait me donner une fessée mais m’a calée au niveau des reins et m’a dit:

"Bouge pas, laisse toi faire, la visite est bientôt finie! tu montres ta foufoune à Karim qu’il voit ta profondeur et ton petit clito et basta!"

Il a écarté mes fesses pour ouvrir ma vulve, j’ai voulu me lever quand j’ai senti que Karim mettait ses doigts dans mon vagin et les bougeaient à l’intérieur puis ton père m’a dit:

"Maintenant tu vas t’asseoir sur moi et tu vas écarter tes jambes bien en l’air et décalotte toi, sors ton clitoris qu’il le voit bien rouge et bien dur!"

Diffuse en direct !
Regarder son live