Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 1 888 fois
  • 2 J'aime
  • 0 Commentaire

Premiere experience avec une pro

Chapitre 1

Trash

Je suis DL ( j’adore porter des couches) depuis quelques années mais je vis cette passion cachée en moi et dès que l’occasion ce présente, j’en profite j’enfile une couche et je me laisse aller.

Chez moi, c’est quasi impossible d’en porter, je suis marié et j’ai des enfants. Et lors de mes déplacements professionnels j’en profite pour glisser depuis la cachette quelques protections dans mes bagages.

Lors du dernier séjour en Asie, j’ai mis une couche « flex » ( c’est un peu comme un change bébé sauf qui a une ceinture a mettre autour de la taille, l’arrière de la couche y est fixé et une fois de la ceinture est fixé il ne suffit plus que de remonter l’avant qui ce colle par des velcro à la ceinture) après une dure journée de travail, j’avais beaucoup bu mais comme il faisait très chaud j’ai plus transpiré que remplis ma vessie, pour aller me promener dans les grandes avenues de cette grande ville.

Je me suis fais aborder à plusieurs reprises, en anglais, pour aller boire une bière et papoter avec des jeunes femme, or un ami m’avait prévenu de ne jamais faire cela car les prix affichés des boissons on l’air honnête, mais en fait ils sont en millilitre et la moindre boisson deviens très vite très cher en plus multiplié par le nombre de jeunes femmes qui vous disent bonjour, vous dépasser très rapidement des centaines d’euros, tout en marchant j’en ai profité pour me soulager un peu dans ma couche…

Mais dès que j’avais quitté cette avenue pour rejoindre l’hôtel, j’ai été surpris par des sons bizarres, le premier réflexe était « un singe » lorsque je me suis tourné c’tait plutôt une guenon, en fait une femme, plus âgée que ceux vu précédemment, qui poussait des cris (relativement discrètement) telle une guenon, et simulant avec ses mains un rapport sexuel genre homme prenant en levrette madame, je fus vraiment surpris.

Elle continua à marcher à cote de moi en insistant sur les sons et les gestes : d’une main elle faisant un cercle avec le pouce et l’index et faisait des va et vient avec l’autre index dans ce cercle, ou sucé son index.

Elle ne parlait pas anglais mais réagissait au mot sexe, ass (cul), how many (combien), money ( argent),fuck, hotel : les basics !!

Dans ma tête j’ai rigolé, et me suis dit là pauvre femme obligée de vendre son corps, elle m’a proposé 50€ un simple geste de ma tête et le prix ce réduisait par tranche de 10€, le best price était de 20€ pour une gâterie, pour m’amuser j’ai demandé le reste des tarifs, et toujours par geste j’ai compris que pour 50 je pouvais avoir le droit de visiter les orifices, et la aussi finalement pour 20 je pouvais me servir.

Cette discussion a eu lieu tout en marchant, et de feux rouge en feu rouge j’ai eu tous les détails, en plus je pensais à ma couche je me suis dit, tu vas en avoir une surprise si tu baisses mon slip !

J’ai à plusieurs reprises refusé ses avances car contre mes principes mais bon je me suis dit que plus jamais je n’aurai une telle occasion l’offre à 10 pour la gâterie m’a fait hésiter.

J’ai finalement dit Ok pour 10, ne voulant pas l’emmener dans mon hôtel, j’ai préféré aller dans un coin entre 2 immeubles (bien que pas trop rassuré).

Elle m’a demandé le billet, heureusement que j’ai toujours une petite somme d’argent dans une poche, pour ne pas montrer la totalité de mes liquidités.

Je suis donc resté debout, elle s’est dépêchée de me déboutonner ( « time is money » je suppose).

Elle a baissé mon slip et déjà la elle était surprise de voir quelque chose dépasser et aussi de trouver un slip filet, elle a juste levé le regard, d’un signe de la tête j’ai dit « ben, alors » elle a continué et baisser les 2 slips jusqu’à mi cuisse. Me voila en couche bien humide devant elle, j’ai juste défait un velcro pour l’ouvrir à moitié. Là j’ai vu a son regarde qu’elle a hésité, re signe de ma tête « alors ? », je suppose qu’elle a pensé à l’argent et elle a pris le sexe en main, pour me masturber, elle a un peu approché la bouche et mis le gland entre ses lèvres, je lui est ôté sa main de mon sexe car j’avais payé pour une gâterie pas un branlette et je les ai placées sur mes hanches, je la regardé faire son menton frôler la ouate absorbante de ma couche, malgré tous les efforts de cette professionnel j’ai eu de mal à avoir une érection encore moins de jouir, par contre l’odeur de mon urine était perceptible même pour moi et donc pour elle

Elle je supposais aussi car elle a arrêter pour me proposer une autre position ( tjrs en simulant la guenon et en faisant les gestes très explicite, avec ses doigts elle m’a bien montré son sexe et fait comprendre que pour 40, 30, 20, de plus je pouvez goûter au joie d’une pénétration, faisant mine de pas être intéressé elle a relevé sa jupe, j’ai pu voir sa culotte ( rien d’affriolant, juste une culotte noir avec des petit pois blancs) la aussi j’ai redemandé le prix, toujours a 20 de plus, je me suis baissé pour mieux voir sa culotte, elle a à nouveau relevé sa jupe et un peu baissé l’avant de sa culotte la par contre je n’ai eu aucun doute, le fond était tapissé de blanc, elle aurai mieux fait de porter une couche car je pense qu’elle aurai pus garantir la survie de l’espèce avec toute la semence de sa culotte ( la il faut pas me dire qu’il n’y a pas de IST dans ce pays !)

Je me suis dépêché de trouver une capote dans mon porte feuille et me masturber un minimum pour l’enfiler et la je lui ai redemander de ce baisser pour continuer la stimulation buccale, je lui ai dégagé entièrement ma « flex » sur l’avant, j’ai constaté qu’elle était bien pleine du moins plus que je ne pensais, elle n’est maintenu que par la ceinture et l’avant repos sur mes slips toujours à mi cuisse, avec regret elle a repris la besogne, de plus elle a tout du recommencer, car à force de discuter c’est retombé.

Au bout de quelques minutes, je lui ai pris la main pour qu’elle me caresse les bourses, avec le dos de la main elle a baissé un peu la couche et a commencer à caresser les testicules tout en s’employant à me faire jouir, je lui ai retirer l’autre main deux fois car elle tenté de me branler systématiquement pour finalement placer son index a la hauteur de mon petit trou, elle a titillé ma rosette et très rapidement elle a mis son index dans sa bouche pour y ajouter un peu de salive, pour le replacer à l’entrée de mon trou j’ai juste un peu appuyé dessus pour lui faire entrer 1 ou 2 phalange la j’ai commencer a pousser des petits cris de plaisir pour la stimuler.

Au bout du compte j’ai quand même réussit a balancer la sauce, et a remplir une partie da la capote, a son grand soulagement aussi je suppose.

Je remonte ma couche bien en place (mais froide) remis pardessus mon slip filet et mon slip classique.

Je lui ai proposé un peu de gel désinfectant pour les mains, elle c’est servi ensuite elle c’est bien raclée la bouche et a craché (très glamour…) pourtant je n’ai pas éjaculé dans sa bouche…

Après ça je suis retourné à l’hôtel.

Diffuse en direct !
Regarder son live