Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Histoire vraie
  • Lue 75 594 fois
  • 128 J'aime
  • 3 Commentaires

Première expérience lesbienne

Chapitre 1

Lesbienne

Je ne peux pas me qualifier de nymphomane, mais disons que je suis très portée sur le cul... J’ai eu souvent de torrides aventures avec des amants qui ont su me faire jouïr jusqu’à ce que j’en frémisse de tout le corps. Mais bien que cela puisse paraître étrange, malgré que j’eus toujours été satisfaite à volonté dans la vie, mon aventure la plus excitante a été une aventure lesbienne.

Tout a commencé bien banalement... Je passait par les portes pour ramasser des fonds pour un certain organisme. Je frappai à la porte d’une maison et ce fut très long avant que quelqu’un ne vienne répondre. J’étais sur le point de m’en aller quant une femme est venue ouvrir... Qu’elle ne fut pas mon étonnement de voir une femme d’environ 25-26 ans répondre (moi qui en a 18) et qui portait une robe de chambre attachée assez lâche pour que je puisse voir la courbe de ses seins et son triangle de poils bruns foncés. La chose qui m’étonna plus encore fut de constater que ma chatte était exitée et mouillée.La femme m’invita à entrer chez elle... J’étais tellement bouche bée que je l’ai suivit s’en rien dire jusqu’à son salon. Mal à l’aise, je commençai à lui

expliquer le but de ma visite. Elle s’emblait ne pas tellement s’y intéresser et pendant que je radottais inutilement, elle défit complètement sa robe de chambre et commença à se flatter. J’ai cessé de parler. Elle comprit sûrement que j’étais exitée juste à voir surement comment je la fixais et comment je me tortillais sur le divan. Elle me dit de me déshabiller sur un ton chaud mais autoritaire. Ce que je fis. Elle s’approcha de moi, et sans hésitation, elle alla directement d’une main sur ma chatte humide, et de l’autre, elle commença à pétrir mes seins avec force. Elle commença à tracer des cercles sur mon clitoris avec trois de ses doigts. Les cercles étaient de plus en plus rapide et elle mettait de plus en plus de pression. Déjà je croyais m’évanouir tellement que j’étais excitée. Mais ça ne s’arretait pas là...Toujours en me pétrissant le clito de sa main experte, elle amana sa langue vers mon minou au comble de l’excitation. Je respirait très fort et poussait de petits cris. Elle léchait sans plus s’arrêter et mon vagin en entier vibrait à chaque coup de langue qu’elle me distribuait. Avec mon pied je lui chatouillais le minou et elle aussi je voyais bien qu’elle en raffolait. Ma timidité commençait à fondre complètement. Je lui pressait la tête tellement j’étais excitée et là, j’ai eu le plus bel orgasme de ma vie.Je lui ai offert de lui rendre l’appareil et sans rien répondre, elle s’est étendue en s’écartant les jambes pour me laisser voir sa petite langue rose qui ne demandait qu’à être embrassée. Nous ne parlions pas beaucoup, nous étions bien trop occuper à jouïr ou lécher... Je la lichais et le jus que sa chatte produisait ne m’écoeurait même pas...Au contraire. Après qu’elle aille crier de plaisir à son tour, nous avons essayer un autre truc...

Chatte contre chatte, nous avons commencée à nous frotter ensemble. Le contact de son poil frisé sur le mien m’électrisait. Elle me massait les seins avec vigueur et puis tout d’un coup elle s’est levée brusquement me laissant là, toute mouillée et excitée... Heureusement elle est vite revenue avec quelque chose à la main. C’était un vibrateur tout en relief. Du genre parfait pour faire jouïr à la mort. Elle a commencé à me le pénétrer dans des mouvements lents de va et viens. Je lui disait d’aller plus vite, étant trop pressée de venir une nouvelle fois, mais elle ne m’écoutait pas et faisait prolonger mon plaisir. Elle faisait tourner levibrateur en dedans de moi, et je sentais les relief du plastique qui me chatouillait. Elle commença soudainement à aller plus vite et de l’autre main, elle me branlait encore le clito. J’ai été très étourdis et je crois que j’ai vu noir un moment... Elle me lâcha un peu et se masturba devant mes yeux avides de spectacles avant de recommencer à me licher de nouveau.Les émotions remis, je me r’habillai et alla regagner ma piaule en repensant à cette aventure incroyable. Tout avait été trop bon et je ne regrettais rien. Je n’ai jamais eu après d’autres relations avec cette femme (qui ne m’a jamais dit son nom) ni avec aucune femme d’ailleurs. Je ne suis pas lesbienne mais je ne regrette en rien cette expérience. Souvent, ou même présentement seulement en écrivant cette histoire, je me flatte, me branle le clito en repensant à cette licheuse de minou qu’aucun gars n’a réussit à battre jusqu’à maintenant...

J’espère que vous ferai de même en lisant mon histoire, comme j’ai fait de même en lisant les vôtres.

Diffuse en direct !
Regarder son live