Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 31 746 fois
  • 53 J'aime
  • 4 Commentaires

Ma première fois avec un mec

Chapitre 1

Gay

Bonjour à vous, je vais vous raconter comment s’est déroulé ma première fois en tant qu’homosexuel. Tout d’abord, une petite présentation : je m’appelle Vincent, j’ai 21 ans et je suis puceau. A mon âge, ca me dérange sacrément, et je le lie souvent au fait que je suis timide, et que je ne sors pas trop. Physiquement, je pense n’être pas trop mal : 1m84, 85 kg, un petit peu de ventre mais j’ai une forte carrure (un peu genre rugbyman), cheveux bruns, pas trop courts, et des yeux noisettes. Je ne suis pas un adonis mais je ne suis pas moche non plus, et je suis même sorti avec quelques filles, mais pour des raisons de caractères différents, cumulées à ma timidité, je n’ai jamais été jusque dans un lit avec l’une d’entre elles.



    Comment en suis-je arrivé à coucher avec un mec, alors que je n’y avais jamais songé jusque là, affichant simplement une tolérance envers les hommes et femmes homosexuelles (ils ne m’ont rien fait et ne me dérangent pas, ce sont des gens comme les autres)? Vous vous doutez bien que mes échecs avec la gente féminine y ont contribué, je me sens plus ouvert avec quelqu’un du même sexe que moi. La réponse vient d’Internet, et de ses vidéos pornographiques, ainsi que des annonces en ligne pour des rencontres. En cherchant quelques annonces pour remédier à ma virginité, j’ai découvert que des couples étaient disponibles mais qu’il fallait être bi pour pouvoir espérer les rencontrer. Je n’étais sincèrement pas motivé par le fait de devoir passer par un homme pour accéder à une femme. Je laissais donc un peu tomber, puis en regardant des vidéos sur le net, je me suis pris à regarder un peu plus les sexes des hommes que celui des femmes. L’idée s’était insérée en moi et mon cerveau l’a travaillé. Régulièrement, je fantasmais sur des sexes d’hommes, ainsi que sur le plaisir qu’une femme devait en retirer.



    L’étape suivante fut la découverte de vidéos montrant des femmes équipées de godes ceintures qui prenaient la place habituelle du mec dans du sexe classique, et qui sodomisaient joyeusement ces messieurs. Cela m’excitait particulièrement, et je m’imaginais être pris par le gode d’une petite amie. Je ne sais plus exactement comment j’en suis arrivé à regarder des vidéos gays, notamment les scènes de sodomies entre mecs (qui étonnamment sont toujours musclés et épilés, jamais un mec un tant soit peu « banal »)



    Au bout d’un moment, je me suis décidé à voir s’il y avait des hommes gays ou bisexuels dans mon département. A cette fin, j’ai rejoint deux tchats sur Internet. Première surprise, tout le monde est équipé d’une webcam et souhaite me montrer sa bite. Deuxième surprise, des mecs d’Algérie veulent que je vienne les voir (sacrée distance quand même) après m’avoir expliqué qu’ils veulent que je devienne leur pute, et qu’ils me baiseront devant ma mère. Enfin, il semblerait que très rares soient ceux qui ont la volonté d’écrire correctement et de délaisser le langage sms. Bon, je ne suis pas si naïf, je me doutais un peu de ce que j’allais y trouver. Je ne trouve personne dans mon département, et je me décide de réessayer quelques heures plus tard. Là, mon initiative est couronnée de succès et je trouve quelqu’un de 35 ans, dans ma ville, qui a l’air sympa et qui veut bien me dépuceler. J’accepte donc un rendez-vous. Pourtant, avant de se quitter, une peur m’assaille, et je n’ose pas aller le rencontrer. N’étant pas un mufle et ne voulant pas passer pour un poseur de lapins (même si c’est un peu ça, sur le coup), je lui envoie un émail où je lui dis que ca ne sera pas possible, tout en m’excusant platement. Cet homme si compréhensif m’envoie en réponse un mail peu sympathique et me demande de ne plus le recontacter. Finalement, ma peur a peut-être eu du bon, mais je me dis quand même que ce n’est pas très sympa de ma part. L’expérience m’a refroidi et j’oublie cet « épisode » gay de mon esprit, et je reviens à des fantasmes plus « hétéros ».



    Quelques mois s’écoulent, durant les vacances, alors que je ne bosse pas, je m’ennuie ferme et je tombe à nouveau sur des vidéos gays. Mes fantasmes précédents reviennent vite en mémoire, et comme je dispose de temps, je les étaye encore plus. Là, je délaisse les tchats et j’essaye un site de petites annonces, qui dispose d’une rubrique « rencontres ». Comme je suis assez excité sur le coup, je me dépêche d’en passer une, où je me présente de façon honnête. Bingo, les réponses affluent. Là, je suis obligé de trier et de répondre négativement à ceux qui ne savent pas lire, et qui me contactent alors qu’ils habitent deux départements plus loin (j’ai une voiture mais je suis étudiant, et l’essence, c’est cher), ou alors qu’ils ont la cinquantaine bien passée (là, c’est purement psychologique, ca me rappellerait trop mon père, donc refus catégorique).

Deux mecs m’intéressent, parmi ceux qui m’ont répondu. L’un a l’air très gentil mais m’explique clairement qu’il refuse de me sodomiser si l’envie s’en fait ressentir, pour des raisons assez obscures. Là, il me faut préciser mes envies. J’avais envie d’être plutôt passif, sans exclure un essai en tant qu’actif, et notamment de sucer et de me faire enculer (le tout dans un respect de l’hygiène et des protections, je ne suis pas fou). Je refusais simplement d’embrasser. C’est un peu paradoxal vu que j’acceptais le reste, mais bon, je préfère malgré tout les filles, et embrasser un mec, ca ne me dit rien.



    Le second type est ouvert à tout, et recherche de la discrétion (comme moi. Je n’assume pas ma bisexualité et ne veux pas me montrer comme aiment les mecs, le contexte n’étant pas très favorable avec les homosexuels). Il reçoit, et est équipé de préservatifs, de gel intime, etc … Il habite un plus loin que le premier type, mais a une tête plus sympathique, de même qu’un physique plus sympa. Le choix est vite fait, je réponds poliment au premier que j’ai trouvé quelqu’un mais que je veux bien rester en contact si jamais ca ne se fait pas. Quand au second, en discutant sur msn, je le préviens qu’il m’est arrivé une fois de me défiler, et je le prie de m’excuser si jamais cela devait arriver. Il me comprend et me rassure en disant qu’il n’y a pas de soucis.



    On pourrait croire que je cherche à me défiler, mais non. Après la prise d’un rendez-vous dans un lieu un peu central de ma ville, en soirée pour se trouver plus facilement, je me montre à la webcam pour qu’il voie mon visage. Ça y est, ce soir, je ne suis plus puceau avec les mecs, si tout va bien. J’ai un peu de temps avant qu’on se voie, et je décide de le mettre à profit pour me préparer : douche, coupage d’ongles, rasage du visage et rafraichissement du pubis. Je laisse mes papiers et mon téléphone portable chez moi, et je vais au point de rendez-vous d’un pas décidé. Je me rends compte en marchant que j’angoisse malgré tout. Je n’ai pas envie de me défiler, je continue.



    Ça y est, j’y suis. La rue est presque déserte. Je me donne une contenance en fumant une cigarette, qui m’aide aussi à me déstresser. Un homme s’approche, et je reconnais mon contact d’internet. Comment le qualifier ? D’ami, d’amant, de chéri, … ? Il n’y a pas de sentiment et je ne le connais pas assez pour le qualifier d’ami. Amant semble un terme plus adapté à la situation. Mon amant s’appelle en réalité Michael. Il a 27 ans, mesure 1m86, pèse 70 kg, est fin sans pour autant être musclé, et possède un visage sympathique. Je l’aurais croisé dans la rue auparavant, je n’aurais jamais dit qu’il était gay mais hétéro (il n’est même pas bisexuel). Comme quoi, les préjugés, ca n’apporte rien de bon … Il me salue et me serre la main, comme si on était des amis de longue date qui se retrouvaient avant d’aller boire un verre. Nous ne sommes pas allés dans un bar, mais nous avons marché un petit peu jusqu’à son appartement. La conversation se résuma à une brève présentation, le vif du sujet ne fut abordé qu’une fois chez lui.



La suite sera pour plus tard, je reconnais que pour l’instant, je n’ai pas du intéresser énormément de monde vu que je ne suis pas encore entré dans le vif du sujet, mais l’aspect pré-sexe me parait très important et aiguillera peut-être des lecteurs. Ne vous inquiétez pas, la suite sera plus excitante. Je veux bien des commentaires, svp.


Merci.

VincenteCascador

Diffuse en direct !
Regarder son live