Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 44 516 fois
  • 366 J'aime
  • 3 Commentaires

Première fois avec une lesbienne

Chapitre 1

La découverte des plaisirs de Sara

Hétéro

Cette histoire est une sorte de spin-off de ma première histoire "Vacances au camping entre jeunes". Vous risquez de retrouver Sophie dedans dans un prochain épisode :) Bonne lecture !



***



Durant mes années de fac, je partageais un petit appartement avec mon amie Sophie. Elle dormait dans la chambre et je dormais dans le salon qui avait été transformé en chambre.


Nous étions très proches et bien que nous ne fussions pas en couple, il nous arrivait régulièrement de coucher ensemble. Nous y prenions beaucoup de plaisir et cela nous permettait de coucher avec n’importe qui d’autre.

Sophie était une très belle fille. Blonde aux yeux bleus, elle venait du nord et avait une très jolie paire de seins assez gros et était normalement constituée ce qui lui faisait de très belles fesses.


Un soir, alors que nous regardions la télévision dans mon lit, sa meilleure amie Sara, qui habitait à quelques rues décida de venir passer la soirée avec nous.


"Hello ! Ca va ?" dit-elle en nous serrant dans ses bras.

"Ouiii et toi ? Viens t’installer, on est posés avec Max", lui répondit Sophie.


Sara s’installa entre Sophie et moi, ce qui me permit de l’admirer. Elle était lesbienne et ça se voyait avec ses cheveux courts. Elle était très fine et avait peu de seins ; ce qui faisait qu’elle pouvait ne pas porter de soutien-gorge comme ce soir.

Elle avait néanmoins de jolies fesses pas trop fines malgré sa morphologie.


Nous commençâmes à discuter et rapidement le sujet dévia sur ses conquêtes.


Sophie lui demanda :


— Alors tu t’es enfin trouvé une meuf ?

— Non rien du tout, c’est le calme plat.

— Sérieux ? Mais c’est trop triste ! Tu n’es pas trop en manque ?

— Bah si quand même, c’est pas facile - sourit-elle.

— Mais du coup tu arrives à prendre du plaisir en te masturbant ?

— Nope, toujours pas.


Je savais déjà par Sophie que Sara avait du mal à se trouver une fille et que d’autant plus elle n’arrivait pas à se masturber correctement.


— Max peut t’aider si tu veux, dit Sophie en me faisant un clin d’œil, "il est expert".

— "Expert, je sais pas, mais je me débrouille" répondis-je.


Sara hésitait. On pouvait sentir qu’elle en avait envie, mais qu’elle n’osait pas franchir le pas.


— Laisse-toi faire Sara, ça va te faire du bien, ajouta Sophie

— Bon d’accord, répondit Sara comme si elle était forcée mais avec une pointe d’excitation.


Je laissai glisser ma main sur sa cuisse et après quelques allers-retours pour la chauffer un peu, je déboutonnai son pantalon et glissai ma main dans sa culotte.

Je fus agréablement surpris de sentir qu’elle était chaude et qu’elle mouillait. Elle se laissait faire et se touchait les seins les yeux fermés.


Je commençai une lente masturbation qui après quelques instants lui fit accélérer sa respiration.

De l’autre côté, Sophie avait commencé à se masturber et proposa que nous nous déshabillions.


Aucun de nous ne se fit prier et je repris.


Je faisais coulisser mes doigts le long de sa fente et remontais à chaque fois tout doucement sur son clitoris que je venais caresser de plus en plus.

Sa respiration s’était accélérée et lorsque je sentis que chacun de mes passages la soulevait de plus en plus je décidai d’accélérer et de ne pas lâcher son clitoris.


Sara ne tint pas longtemps à ce rythme-là et je lui déclenchai un très gros orgasme lui arrachant des cris de bonheur.

Évidemment, même si Sara était lesbienne, ma bite ne put s’empêcher de bander encore plus fort.


À côté, Sophie jouit aussi rapidement après et les deux se regardèrent.


Sophie commença :


— Tu vois, je t’avais dit, avec un sourire complice

— Oh putain, j’ai décollé c’était tellement bon, merci beaucoup Max


Elle enchaîna :


— Mais tu n’as jamais vu de bite en fait ?

— Non jamais, répondit Sara gênée

— Alors, tu en penses quoi ?

— C’est beaucoup plus gros que ce que je pensais !

— Tu veux la toucher ? Je suis sûre que Max ne dira pas non


Je continuai :


— Ça me dérange pas, vas-y ! lui dis-je avec un clin d’œil


Sara me regarda et approcha lentement sa main et agrippa mon sexe bandé. Intuitivement, elle commença à faire quelques mouvements de va-et-vient.


— Purée, vous en avez de la chance quand même les mecs, c’est super simple ! dit-elle presque émerveillée par le sexe de Max.


Elle continua lentement jusqu’à ce que Sophie demande :


— Tu n’as pas envie d’essayer ?

— Comment ça ?

— Je sais que tu es lesbienne mais tu n’as pas envie d’essayer de te faire baiser ? Je pense que tu pourrais prendre du plaisir et après tout c’est une expérience.


Sara semblait très perturbée et hésitante.


— Je ne sais pas trop...

— Au pire commence par sucer Max, lui te fera un cunni en échange et tu vois après

— Max, ça te gêne pas ? Me demanda Sara.

— Non pas du tout ! Répondis-je curieux


Sara approcha sa bouche de mon sexe bandé et me demanda :


— Comment je suis censée faire ?

— Fais seulement, découvre et explore, lui dis-je pour la rassurer.


Elle me prit en bouche et commença à faire des allers-retours. On sentait que c’était sa première fois mais elle se débrouillait plutôt bien.


Sara semblait apprécier cela et essayait de faire de son mieux en variant l’intensité.


— Tu sais tu peux aussi jouer avec ta langue, je lui ajoutai.


Elle s’exécuta et la fellation devenait de plus en plus agréable. Sa bouche était bien chaude et elle s’appliquait pour tenter de donner du plaisir.


Un moment, lorsqu’elle se retire pour la reprendre en entier dans la bouche je lui dis :


— Si tu continues comme ça tu vas me faire jouir, tu avales ?

— Pourquoi pas, dit-elle avec un grand sourire


Motivée à fond, elle accéléra la cadence et faisait rouler sa langue autour de mon gland pendant qu’elle faisait des allers-retours.


Pendant ce temps, une de mes mains était dans les cheveux de Sara pendant que l’autre s’occupait du clito de Sophie toujours aussi excitée.


Rapidement, j’éjaculai de longues giclées dans la bouche de Sara qui surprise se retira après en avoir avalé deux et reçut le reste dans la figure.


Sophie éclata de rire en voyant la tête de Sara complètement abasourdie par ce qu’il venait de passer.


— Et bah dis donc tu auras eu la totale comme ça, dit-elle entre deux rires.


Sara mit quelques secondes à reprendre ses esprits et je lui donnai un mouchoir.


— Mais tu éjacules toujours autant ? Me demanda-t-elle.

— Oui pourquoi ?

— Je m’attendais pas à tout ça, sourit-elle, en tout cas ça a bon goût, je m’attendais à pire.

— Allez allonge-toi, je lui dis, c’est à moi de te faire kiffer maintenant.


Sara se coucha sur le dos et écarta grand les jambes.


Je commençai par des bisous le long de ses cuisses en faisant exprès de ne pas m’approcher tout de suite de son vagin. Je sentais la chaleur s’en dégager. Rapidement après, tout aussi excité, je plonge entre ses cuisses.


Je commence par lécher et jouer avec son clito et je sens qu’elle apprécie par sa respiration qui accélère. Pour lui faire durer le plaisir, je descends avec ma langue sur sa fente et je lèche doucement ses petites lèvres avant de lécher son intérieur. J’alterne entre son clitoris et sa vulve. En remontant une dernière fois sur son clito, je sens son corps se soulever sous mes coups de langue jusqu’à ce qu’elle jouisse dans un cri bruyant.


— Alors tu as aimé ?

— Oh c’était tellement bon, wow.

— Tu vois, je t’avais dit, rajouta Sophie, et maintenant le meilleur arrive, ajouta-t-elle.


Ma bite était déjà complètement bandée et Sara mouillait toujours autant.


— Tu veux que je le fasse, demandai-je à Sara.

— Oui, s’il te plaît, prends-moi


***



La suite dans le prochain chapitre...

Si vous voulez la suite, likez :)

Diffuse en direct !
Regarder son live