Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 8 535 fois
  • 68 J'aime
  • 2 Commentaires

Première fois et réelle!

Chapitre 1

Orgie / Partouze

Je voulais raconter ici une soirée qui s’est réellement passée dernièrement.

Karim est maghrébin et on l’avait déjà rencontré avec ma femme pour un trio qui s’est très bien passé. Respectueux et avenant, il a su nous mettre en confiance et donner beaucoup de plaisir à madame.

Quelques mois plus tard, au détour d’une discussion avec lui sur le chat où l’on s’était rencontré, il me confia qu’il était bi, plutôt actif.

Une envie me prit de le rencontrer avec ma femme afin d’en profiter à mon tour, surtout que je me rappelle de sa queue, un bel engin qui donne envie.

Rendez-vous fut pris pour une soirée chaude.

Ponctuel, il arriva à la maison et ma femme déjà sur le lit attendait nos caresses dans notre chambre à la lumière de quelques bougies. Elle savait que j’avais envie d’un homme bi et allait donc tout faire pour que j’en profite. On s’est vite trouvé nus tous les trois et les caresses rythmaient les gémissement de ma femme qui appréciait la présence de deux hommes pour elle.

A un moment de nos ébats, et pendant qu’elle le suçait je rapprochait ma bouche de la sienne, très très près de cette belle queue. Avec une adorable complicité et générosité elle la fit glisser vers la mienne. J’avais alors cette queue en bouche que j’engloutis littéralement. Elle était agréable et bonne, je me régalais de la sucer, de la faire entrer et sortir de ma bouche. Je comprenais alors le plaisir de ma femme à sucer ses amants. Je suçait vigoureusement et je me suis même surpris à l’engloutir profond dans ma gorge. C’était vraiment bon, très bon. Je ne voulais rien rater de ce moment divin. Je rendis la bite à la bouche de ma femme qui se mit à la lécher en même temps que moi. Dans notre chambre silencieuse on n’entendait que les râles de Karim qui apparemment prenait beaucoup de plaisir à se faire lécher par deux bouches en même temps.

La soirée continuait dans nos jeux où chacun donnait du plaisir à l’autre. Il entreprit de prendre ma femme et de lui donner un orgasme bruyant qu’elle apprécia, vu le nombre de pelle qu’elle lui roula après!...

Après ça elle prit le choses en main, me mit en levrette, le cul ouvert et, avec notre amant, elle commençait à me préparer mon petit trou en me doigtant doucement et caressant mes fesses. Elle avait même prévu le lubrifiant en cachette. J’ai eu cette sensation froide quand elle m’en appliqua autour et dans mon trou. Immédiatement après elle présenta Karim dans mon dos et je la soupçonne même d’avoir guidé sa queue entre mes fesses. Moi j’étais là, docile, cambré et lubrifié et prêt à accueillir en moi cette belle queue. Je me disais juste "pourvu qu’elle rentre". Mais il était doux et délicat et y allait par petits à-coup, c’était parfait. Je reconnaissait les sensation de plaisir que je connaissait quand c’est ma femme qui me godait. Une fois en moi je me sentais plein et rassasié. J’étais content et heureux d’offrir mon cul à un homme en présence et avec la complicité de ma douce moitié qui, avec ses mots, montrait qu’elle prenait aussi beaucoup de plaisir dans cette nouvelle expérience. Les gémissement de notre amant rajoutaient à l’excitation ambiante. Ses va-et-vient langoureux montraient son respect et son envie de me donner ce plaisir pour cette première fois.

Au bord de son orgasme je le retirais afin de profiter autrement de son éjaculation. En effet je voulais vivre pleinement ces moments de plaisir bi!

Une fois hors de moi, il alla enlever son préservatif et se nettoyer. A son retour ma femme se mit à le sucer vigoureusement, il était au bord du plaisir. A la dernière limite je m’intercalais entre eux et pris sa queue pour le masturber et le sucer. Ma femme en face de lui approchait sa poitrine prés de mon visage et quand les cris de Karim trahissaient l’arrivée de son éjaculation, je le masturbais encore plus vite vers les seins de ma femme. Quelques secondes ont suffi à faire cracher cette belle bite en direction des tétons de Mme qui se délectait de ce sperme abondant et chaud sur sa peau. J’aurais voulu le recevoir en bouche mais quelques préjugés encore présents ne m’en ont pas donné le courage! Ma femme se rapprochait enfin contre lui avec sa poitrine et faisait glisser sa queue entre ses seins plein de sperme; la vue était fabuleusement excitante. Je m’allongeais et elle se pencha sur moi et me suçait sous le regard et les caresses de notre complice pour m’emmener vers mon plaisir, choses qui arriva rapidement, vu mon état d’excitation.

L’histoire est réelle, et je tenais à la partager avec vous.

Merci de m’avoir lu!

Diffuse en direct !
Regarder son live