Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 17 140 fois
  • 83 J'aime
  • 2 Commentaires

Ma premiere histoire

Chapitre 1

Zoophilie

Je m’appelle Christina, ai 50 ans et vie très simplement, étant seule, de rencontres variées et diverses qui font de ma vie, une routine comme bien des gens je suppose. On me dit une belle femme mature et je plais aux hommes autant qu’aux femmes car je n’écarte rien dans ma vie sexuelle. J’ai un ami régulier qui viens de temps en temps, mais rien de bien torride. Je pense très sincèrement que je ne suis pas satisfaite sexuellement J’étais à mille lieux de pouvoir penser ce qui allait m’arriver ces prochains jours.

Mes voisins devant s’absenter, me demandèrent si cela ne me dérangerait pas de donner à manger à leur chien et de jeter un œil de temps en temps, ils seront absent durant huit jours.

En leur présence, je fis connaissance de « Malou » un superbe berger, qui m’accepta aussitôt.

Je resta donc à dîner le soir chez eux, et me mis tout à coup à penser que lorsque je reviendrai chez eux, je serais seule en présence de Malou. Tu es folle ma fille, à quoi tu penses ! Je pensais et j’avais raison de le faire, car quand je suis arrivée le lendemain soir, le chien me fit la fête et tournait autour de moi jusqu’à vouloir me sentir mon intimité. Je n’y prêta pas attention, mais un sentiment très troublant m’envahie. Je fit ma mijaurée et me sentait toute bizarre, pourquoi cette réaction en venant donner à manger au chien de ses voisins ? Et c’est là que tout va se compliquer, Malou mange et moi je m’assoie sur le canapé deux minutes, et voit le chien s’approcher de moi en voulant me lécher sous ma jupe, n’ayant pas le temps de réagir, je suis surprise par ma réaction, et me laissa faire. Il me laboura la chatte sous ma culotte et mon collant que j’en fus trempée de sa mouille, mais je m’aperçus que j’étais également trempée de la mienne.

Je décida alors de m’en aller, un peu excitée quand même, Malou n’était pas content comme si, il attendait autre chose de moi ! Et je me demandant si cela était normal d’avoir eu cette réaction. Une fois à la maison, seule, je repensais à ce moment excitant ou l’interdit est présent mais le vice aussi. Alors je décidai ce soir de devenir une chienne, oui, cela peut paraître bizarre mais ces pulsions sont là ! Je me fis belle comme si j’allais voir mon copain.

Sauf que là c’est à côté, il est tard, et je veux être rapidement disponible alors je suis en tenue très légère, J’ai mis des cuissardes très hautes un string très fin et me suis recouverte d’un peignoir comme si de rien n’était ! Et là je ne sais pas pourquoi, je me sens attirée par le fait de retourner là-bas, que vais-je faire, comment vais-je me comporter, c’est une première pour moi, mais lui aussi ! Et prenant mon courage à deux mains, je décida de partir, marchant dans le noir, je marchais en sentant mes entrailles m’appeler, je n’ai que quelques mètres à faire, mais je sais que quelque chose de nouveau allait m’arriver. J’étais dans un état d’excitation que je ne me connaissais pas. Et là une fois arrivée, il me reconnue et je me dressa devant lui, ôtant mon peignoir pour lui faire voir mon corps de femelle, alors je décida d’éteindre la lumière, et nous nous retrouvâmes tous deux dans le noir, je sentais sa présence imminente et tomba à genoux, il me tournait autour, sentant certainement mon odeur de femelle, et je pu un moment le sentir, il me lécha en roulant une grosse pelle, alors je passa ma main sur son sexe, caressant son fourreau pour faire sortir sa queue, horreur, je ne pensais pas qu’un chien pouvait être aussi bien pourvu, je n’aurais jamais pensée çà ! Ça y était ! J’allais faire l’amour avec un chien, c’était trop tard, il fallait y aller maintenant !

Malou se coucha près de moi alors là je ne sais pas ce qui m’a prise, j’ai pris son sexe entre mes mains et commença à le masturber, puis le sentant grossir, je le pris en bouche pour une bonne fellation. Je le léchais de tout son long insistant sur sa petite pointe. Quel plaisir de baiser sur un interdit, je suçais cette bite comme une folle cette odeur forte ne faisait que m’attirer, je recevais déjà quelques giclées de sperme, j’étais dans la perversion la plus totale, mais heureuse et comblée. Je le sentais remuer comme s’il fallait passer à autre chose, et moi je me sentais vouloir me retourner, vais-je vouloir le faire ?

Il bouge, c’est maintenant, il faut y aller sa queue était gonflée, alors je me tourne les fesses en l’air ! Me tapotant les fesses comme pour appeler ma sentence, ce que je désirais au plus profond de moi.

Malou ! Viens me baiser, dépêches-toi, je sentais ses coups de langues me ravager chatte et anus, puis sans prévenir, je sentis ses pattes sur moi me serrant fortement la taille, je sentais son sexe se frotter contre moi cherchant sa délivrance, et d’un seul coup son sexe me trouva et me pénétra violemment par des coups de buttoirs, Ah sa queue était quand même grosse !

Ah Malou, baise-moi bien, je me sens chienne avec toi. Je me sentais dans un état second, comme sur une autre planète ne m’appartenant plus, au mains d’une bête qui était en train de m’envoyer en l’air. Je savourais ces va et vient, me labourant, cette puissance fougueuse de baise ! Cette brutalité m’excitait terriblement, je sentais cette bite grossir et grossir et je savais que je resterais collée quand il jouirait Ah oui, encore au fond, son sexe devenait de plus en plus gros et arriva le moment que je ne connaissais pas il se colla contre moi au fond, et je sentis son sexe gonfler et ne pouvant plus nous désaccoupler, il me tenais serrée et je sentie en moi une décharge de semence chaude m’envahir le ventre, puis une seconde et une troisième il était en train de jouir en moi, et je connue le plus grand orgasme de ma vie à ce moment là, peu de temps après, son sexe se dégonfla et il me libéra, j’étais trempée de bonheur, et voulue le remercier en suçant nos jouissances respectives par une fellation. Il me remercia en éjaculant une dernière fois sur mon visage. Je me sentais épuisée et heureuse et nous avons fait l’amour encore plusieurs fois, et je suis rentrée comblée de bonheur, fatiguée, mais heureuse.

Je vous raconte la suite plus tard !

Diffuse en direct !
Regarder son live