Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 48 420 fois
  • 309 J'aime
  • 6 Commentaires

Première rencontre à l’anniversaire de ma belle mère

Chapitre 1

Hétéro

Écrite avec la collaboration de Yanos :


Me voilà de retour pour vous raconter une nouvelle petite histoire comme je les aime. Enfin, il s’agit plus d’une anecdote que d’une histoire parce qu’elle est bel et bien réelle cette petite aventure.


J’ai un petit copain depuis quelques semaines. Nous sommes en couple et nous sommes très heureux. Il s’appelle Diego, 23 ans et il est tout à fait à mon goût tant physiquement que mentalement. Ce jour-là, nous sommes chez ses parents pour fêter l’anniversaire de sa mère. Il y a donc ses parents, ses grands-parents ainsi que ses sœurs. Tout ce petit monde est tranquillement installé au salon. Ça discute et ça rigole un peu dans tous les sens. Le moment fatidique de l’ouverture des cadeaux ne va pas tarder et celui de Diego est à l’étage, dans son ancienne chambre. Il explique alors qu’il faut qu’il aille chercher le présent et on lui signifie qu’il faut qu’il se dépêche à y aller parce que d’ici un gros quart d’heure sa maman ouvrira ses paquets. Mon chéri me demande de l’accompagner. Comme je n’y vois aucun inconvénient, je me lève pour le suivre. Nous sortons du salon et nous nous rendons, dans le vestibule, la pièce dans laquelle se trouve l’escalier qui mène à l’étage supérieur.


Nous sommes en plein été indien, début octobre, ce qui fait qu’il fait plutôt beau, le ciel est dégagé et la température très douce pour la saison. Tout ça pour vous dire que je suis vêtue plutôt léger, comme j’aime : une jupe mini sans être outrancièrement courte et un simple mais joli t-shirt à manches longues et présentant un superbe décolleté. Avec mes seins imposants, ça offre un très hypnotisant spectacle, je vous le garantis. Mon mec me laisse passer devant dans l’escalier. Je monte donc devant lui mais, ma tenue affriolante doit vraiment lui plaire parce que : alors que nous arrivons dans la moitié haute des marches, je sens sa main s’infiltrer sous ma jupe pour venir se poser tranquillement sur mon cul. Sa main se balade sur ma fesse dénudée et ce contact m’émoustille direct. Je pensais qu’il allait s’arrêter là mais pas du tout, il semble avoir vraiment envie d’aller plus loin… Et moi aussi d’ailleurs, maintenant que nous avons commencé autant aller au bout. Enfin essayer. Parce que la situation est tout de même risquée. Ma belle famille est là, toute proche, en train de fêter l’anniversaire de la mère de mon mec.


Ce dernier d’ailleurs semble avoir oublié cette fête, il est plus concentré sur l’envie de me faire la mienne. Il me fait me pencher en avant jusqu’à ce que je pose les mains sur les marches les plus hautes et, soulevant ma jupe, il saisit mes hanches et plonge son visage entre mes cuisses pour venir me lécher le minou. Je suis déjà bien trempée donc il peut rapidement passer à la vitesse supérieure et il le fait en enfonçant deux doigts dans ma minette gourmande. Il joue ainsi à me doigter pendant quelques instants et je sens que ça l’excite de plus en plus. Je commence à bien le connaître. Je lui annonce alors :


— Si tu veux vraiment faire ça maintenant, il va falloir faire vite !


Une poignée de secondes plus tard, il retire ses doigts et se place juste derrière moi, debout. J’ai les jambes bien écartées, attendant la suite avec impatience ; j’entends le bruit de sa braguette qui s’ouvre. Il sort son sexe que je sais gonflé et dur. Il ne perd pas de temps et me pénètre directement et profondément. Ça va être bon et sauvage, je le sens. Il faut savoir que dans notre position et vu la disposition de la pièce, si quelqu’un rentre, nous ne le verrons pas avant qu’il soit tout proche de l’escalier. Bref, on serait forcément grillés quoi. Mais on ne pense pas vraiment à ça pour le moment… enfin pas seulement en tout cas. Diego se met à me baiser plus fort, avec plus d’énergie et il me tire les cheveux en plus. C’est tellement bon ! Je suis obligée de mettre la main sur ma bouche pour faire taire les gémissements qui s’en échappent.


— J’en avais trop envie ! Tu es tellement excitante dans cette tenue ! Me murmure-t-il.


Il me prend avec force et s’agrippe d’une main à ma longue chevelure brune tandis qu’il s’appuie sur le mur avec l’autre. Cette baise puissante, rapide, sauvage (je m’en doutais) et risquée, vu la situation, me rend folle et après quelques minutes je suis prise par un orgasme fulgurant. J’intensifie la pression de ma main sur ma bouche pour ne pas crier mon plaisir. Diego semble avoir bien senti que je viens de jouir parce qu’il se retire de moi. À ce moment-là, je me dis qu’il en a terminé avec moi mais pas du tout. D’abord, il passe ses mains sous mon t-shirt et le saisit pour le remonter au-dessus de ma poitrine. Puis il positionne sa queue toujours aussi dure contre mon anus et il pousse jusqu’à l’insérer totalement en moi. Pour finir, il se penche sur moi et prend mes seins qu’il vient de libérer, trouvant ainsi une nouvelle et délicieuse prise et un nouvel emplacement pour ses mains. Ses mains ne peuvent attraper entièrement ma grosse (et superbe) poitrine mais il les tient avec fermeté tandis qu’il démarre son œuvre. Il me sodomise avec application, il adore ça, et par chance, je suis plutôt cliente du plaisir anal moi aussi. Je sens bien son sexe coulisser dans mon fondement et il sait y faire je vous assure. Je suis toujours aussi excitée par la situation en plus. Si un membre de sa famille débarque et qu’il voit Diego tranquillement en train d’enculer sa copine dans l’escalier, ça risque de lui faire bizarre.


— Dépêche toi à jouir, je pense que ma mère s’est installée sur le canapé qui est tout contre la paroi d’en face me murmure-t-il.


Après quoi il accélère le rythme et la puissance des va-et-vient. Ça plus ces derniers mots, le tout ajouté à ses mains qui empoignent mes seins et je m’envole vite vers un nouvel orgasme aussi fort que le premier. Je jouis au point que cette fois encore je suis obligée de m’écraser littéralement la bouche avec ma main. Quand mon corps se relâche enfin, mon homme se retire. Je ne l’ai pas senti jouir en moi donc je me retourne et je m’assois sur la marche tandis qu’il reste debout devant moi, son sexe faisant face à mon visage. Je jette un regard coquin à Diego pour lui faire comprendre que c’est à son tour de prendre son pied. Je prends son sexe en main, je le masturbe avec force et je le suce pour le faire venir encore plus rapidement. La scène est indécente et diablement excitante. Je sens le corps de mon mec se tendre alors j’accélère encore ma masturbation tout en dirigeant sa belle queue vers mes seins, toujours dénudés. Il se met à gicler puissamment et arrose copieusement ma poitrine fièrement offerte de sa semance épaisse et abondante.


Quel bonheur ! Nous avons tous les deux adoré ce moment de plaisir rapide et intense. Mais maintenant, il va falloir qu’on se dépêche, ma belle-famille doit se demander ce qu’on fait et nous attendre pour l’ouverture des cadeaux. Je file à la salle de bains pour me nettoyer vite fait et me rhabiller correctement pendant que Diego se dépêche d’aller chercher le cadeau de sa maman. Nous nous retrouvons quelques minutes après en haut de cet escalier qui vient d’être le témoin de nos coquineries. Nous nous sourions, nous embrassons et nous descendons ensemble rejoindre la famille. Comme si de rien n’était.



P.S : je tenais à vous remercier de tout ces j’aime que vous laissez merci beaucoup à vous


Diffuse en direct !
Regarder son live