Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Lue 13 721 fois
  • 7 J'aime
  • 0 Commentaire

Ma première sodomie

Chapitre 1

Hétéro

Depuis mon 43ième anniversaire, je me suis promis de me faire plaisir et de me laisser vivre mes envies et fantasme. J’ai fait la découverte de l’amante la plus fantastique qui soit et je désire vous faire-part de ma première sodomie.


Je ne comptais plus les heures et les minutes qui me séparent d’elle. J’attends impatiemment ses douces mains et sa bouche sur mon corps. Elles savent si bien me faire vibrer.


Nous nous sommes donnés rendez-vous dans un centre commercial pour notre point de rencontre. J’y étais arrivé tôt pour que tu n’y sois pas encore arrivée. Après quelques minutes, je vois le contour de ta voiture se dessiner à l’horizon. Je peux voir tes yeux étincelants de passion qui ne me quittent pas du regard au fur et à mesure que tu t’approches et que tu te gares.


Rapidement, tu me rejoins toute souriante. Nous ne perdons aucun instant, nous nous enlaçons, nous nous embrassons comme si demain n’existait pas.


Mes mains cherchent ton corps, ta peau, ta féminité. Je crois que ces caresses qui se précisent sur ton corps te font un effet fou.


Ce fût d’abord ton visage, ta nuque pour glisser rapidement sur tes seins qui vibrent. Je les sens se raffermir. Au même moment, ta main évalue mon désire pour toi. Tu n’as aucun doute. Tu commences à masser ma queue au travers ma culotte alors que moi ma main guider comme par un radar se dirige tout droit sur ta cuisse. Je remonte ta jambe attirée vers ton sexe si invitant. Ma main découvre un secret que seul toi et moi savons, il n’y a aucun tissus dans le chemin.


Mes doigts découvrent tes lèvres, les écartent doucement pour passer au travers de ce canal d’amour. Je trouve ton clito tout tendu attendant ma caresse. Je lui rends hommage, je le masse d’avant en arrière faisant une pause pour te pénétrer. J’en sors pour caresser en mouvement circulaire ton clito. J’accélère le rythme, ton corps se cambre, tu me cris ’mon amour’ et je sens le déchaînement du plaisir dans tout ton corps. Tu as de belles couleurs, le souffle court et calineuse comme jamais.


Je comprends à ton regard que tu veux me rendre la pareille mais le stationnement est trop indiscret. Je démarre le moteur et je nous dirige vers notre nid d’amour. Je goûte mes doigts enduit de ton nectar. Que j’ai hâte de te savourer !


Aussitôt arrivé à l’hôtel et la porte barrée derrière nous, tu m’enlaces, ta bouche saisit mes lèvres, parcours mon visage, ma nuque alors que tes mains s’affairent à défaire mes culottes. Je me recule et te demande de prendre ton aise sur le lit.


Tu me regardes surprise! Tu comprends vite, je commence à me déshabiller lentement, sensuellement. Je balade mes mains sur mon corps encore habillé. Tu peux y voir cette bosse dans mon pantalon qui indique toute mon excitation.


Je déboutonne mon chandail, le soulève légèrement glisse mes mains en dessous, tu devines que je me caresse mes seins. Tu lis dans mon visage ce bien être.


Je me déshabille en strip-tease pour la première fois pour une femme. Je retire mon chandail, mes seins sont dur et excité et mes mains caresse mon ventre en direction de la fermeture éclair de mon pantalon. Je la descends, ouvre mon jean. Tu vois le contour de mes petites culottes au haut. J’y glisse une main pour libérer mon sexe. Tu me vois le caresser en te regardant. Tu es ma source d’inspiration.


Mes culottes tombent au sol et je les enlève. Je retire mes bas en t’exposant mes fesses nues. Tu constates le moulage que le string apporte.


je le descend en t’en montrant un coin de mon sexe à la fois. Tes yeux sont rivés dessus. Je te vois savourer ce spectacle et le désir de recevoir ma queue en toi.


Je m’approche de toi. Tes mains s’empressent de la saisir et de l’approcher de ta bouche. Tu la prends, l’aspire de toute sa longueur. Je commence un va et viens, tu la prends et ta bouche me fait l’amour. Tu es heureuse du plaisir que tu me donnes et tu sens l’excitation en toi monter de plus en plus. D’ailleurs, je constate qu’une de tes mains est déjà affairée à te caresser. L’autre main commence à me branler m’indiquant ton désir que je jouisse. Je désire te faire partager tout ce plaisir aussi.


Tu te retourne et te place à 4 pattes sur le lit, je relève ta jupe et je glisse ma queue directement dans ta chatte toute humide. J’entends un son étouffé de complaisance. Je débute un va et viens. Je me place plus haut de façon à ce que ma queue frotte sur ton point G. J’accélère le mouvement. Chaque fois que je fais une pause pour ne pas jouir, tu t’empresses à reprendre le mouvement. Tu en veux encore plus.


J’humecte généreusement mon index de ma salive et je lubrifie ton anus. Tu sens mon doigts presser l’entrée arrière au rythme de ma queue en toi. Un doigt glisse en toi avec aisance. Je te laisse le temps de relaxer de l’accepter puis je commence un va et viens au rythme de mon corps. Ton plaisir monte, tu butes avec force contre mon ventre émettant de petits cris de jouissance.


Tu me demandes de te prendre, de te sodomiser. Je me retire de toi, je prends ce petit gode flexible et le lubrifiant.


Je me rapproche de toi, tu guide ma queue dans ta chatte et je recommence à te prendre. Je relubrifie ton anus en le massant doucement, le pressant et le pénétrant à l’occasion. Je saisis le gode. Il est très effilé à l’extrémité s’élargissant jusqu’à ma taille. Je le lubrifie et glisse en toi la pointe sans difficulté. Tu en veux plus encore car tu te pousse contre moi. Je le glisse jusqu’à sa base. J’accélère le rythme, du gode et de ma queue. Cela semble te plaire énormément si je me fie à ton souffle court et tes gémissements. Tu ne cesses pas de me demande de te prendre.


Je me retire de toi ainsi que le gode. Je lubrifie bien ma queue car je désire que ces moments soient parmi les plus excitant de ta vie et de la mienne, je la place sur ton anus que je masse du gland. J’augmente la pression doucement afin de te laisser la chance de me prendre en toi tout en douceur. Finalement, mon gland passe, d’une main je cherche ta chatte pour la caresser et découvre tout ton excitation. Je pousse un peu plus en toi cm par cm puis commence mon va et viens. Doucement au début mais au fur et à mesure de ton excitation, j’accélère le rythme. Tes légers murmures de plaisirs font place à des cris de plaisirs, un torrent de plaisirs. Que c’est étroit, chaud, tes mouvements et tes gémissements si excitants ont vite eu raison de mon plaisir qui se déchaîne sans retenu. Je laisse en toi les traces de toute mon excitation et de mon plaisir.


Je demeure enfouis en toi et mes mains ne cessent de te caresser montrant toute ma gratitude pour ce premier plaisir en sodomie.

Diffuse en direct !
Regarder son live