Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 11 934 fois
  • 40 J'aime
  • 0 Commentaire
  • Corrigée par l'équipe

Le prince des mers

Chapitre 1

Gay

Il était une fois, au royaume de Khaalis, vivait un jeune prince répondant au nom de Bastien. Il avait les cheveux courts et bruns, ses yeux étaient marron, il portait de beaux habits bleus clairs, il avait 26 ans. Un jour, il s’installa à la fenêtre de sa chambre et regarda au loin, perdu dans ses pensées.

Il rêvait de vivre le grand amour ainsi que de grandes aventures comme dans les livres de la bibliothèque royale contant les récits des aventures et exploits d’aventuriers.

On frappa à la porte de sa chambre et entra, c’était le chambellan.


— Votre Altesse, dit-il, votre père le roi demande à vous voir.

— J’arrive, soupira Bastien.


Arrivé à la salle du trône, le prince constata qu’encore une fois ses parents ont fait venir une nouvelle prétendante. Cette princesse avait de beaux cheveux blonds, les yeux couleur d’azur, sa robe était élégante, mais elle ne lui plaisait pas.


— Je suis sûre que vous allez vous plaire à Khaalis, l’accueillit la reine.

— Et en espérant que les préparatifs de votre mariage vous conviennent, fit le roi avec enthousiasme.

— Il me tarde d’y être, dit la princesse, et puis votre fils est en effet très beau garçon.

— Hé bien, tu es déjà du succès mon fils, fit son père.


Bastien était consterné, cette fois ils n’ont pas pris la peine de le laisser choisir, il sera obligé de se marier avec une prétendante imposée.


— Je suis flatté très chère, dit le prince à l’attention de sa promise, mais je ne suis pas intéressé.

— Pourtant il va bien falloir t’y faire, fit la reine mécontente.

— Cesse un peu tes caprices tu veux ! fit le roi, en voilà assez ! tu te marieras avec la princesse de Fadora que tu le veux ou non !


Le roi fit ensuite appeler des gardes et leur donna l’ordre de conduire le prince dans sa chambre. Bastien en eut assez, cette fois, il était décidé! ce sera ce soir ou jamais et il devra passer le reste de sa vie avec une princesse qu’il ne connaît pas et qu’il n’aime pas.


La nuit venue, Bastien ouvrit la fenêtre et accrocha une corde puis descendit le mur. Une fois au sol, il se précipita vers la sortie en longeant les murs, il contourna les gardes et put sortir du château par la porte secrète de la chambre des domestiques.

Il était enfin sorti de sa prison dorée, "Enfin libre ! pensa-t-il", il partit donc en direction de la ville et l’explora un peu. Quelle expérience de s’aventurer là où vivent ses sujets ! Il passa près du port et admira les navires. Il aperçut deux gardes et courut vite se cacher dans les ruelles.

Il regarda discrètement et constata qu’ils ne l’avaient pas vue, ils étaient, semble-t-il, trop occupés à faire la cour à un couple de passants.


— Serais-tu perdu petit prince ? fit une voix derrière lui.


Bastien sursauta et se retourna et découvrit la personne qui l’avait surpris : Il s’agit d’un jeune homme d’à peu près son âge, avec les cheveux courts et bruns, de magnifiques yeux verts, il portait d’assez beaux vêtements dont un col assez plongé qui laissait entrevoir son torse, il était un peu plus grand que le prince. Bastien en eut les joues qui rougirent légèrement à sa vue.


— Je... je...

— Sois pas timide, je vais pas te manger, dit le bel inconnu d’un ton rassurant après avoir gloussé un peu.

— Je... je cherche à m’enfuir loin d’ici.

— Tu es donc en fuite ? Et les gardes ne s’en sont pas rendu compte ? Pourtant avec tes beaux habits royaux, tu passes difficilement inaperçu, c’est un peu dangereux par ici, tu sais ?

— Dans ce cas, accepterais-tu de m’aider ?

— Bien sûr, mon navire est à ta disposition.

— Tu as ton navire ?

— Un héritage de mon père, suis moi.

— Comment tu t’appelles ?


Le jeune homme ôta son chapeau et lui fit la révérence en se présentant :


— Gaspard.

— Enchanté, moi c’est...

— Bastien, à moins que le roi et la reine aient eu un autre fils, je ne pense pas me tromper.

— N... Non en effet.


Bastien suivit Gaspard jusqu’à son navire, il le trouva superbe, exactement comme dans les livres d’aventures. Une fois à bord, l’ancre fut déjà levée, Gaspard le prit dans ses bras et lui attrapa le menton. Le prince fut émoustillé, il se demanda ce qui allait suivre juste après et se surprit un court instant à se mettre à fantasmer sur une nuit de sexe passionnée avec lui.


— Bienvenue à bord petit prince, dit Gaspard.


Bastien sortit de ses pensées en entendant le beau jeune homme et lui dit :


— Merci.


Gaspard le retourna brusquement dos à lui et lui empoigna les bras et se mit à appeler ses hommes qui sortirent de leurs cachettes et saisirent le prince.


— Mais qu’est-ce qui se passe ? fit Bastien.

— Décidément, les gardes de tes parents sont vraiment nuls, se moqua Gaspard, et toi tu vas m’être utile.

— Vous êtes donc des pirates ?

— Tout juste ! et tu n’as pas n’importe qui en face de toi, je suis le capitaine Gaspard, fils du roi des pirates et d’une sorcière des mers.


Bastien se mit à se rendre compte dans quel pétrin il vient de se retrouver, et ça ne lui présageait rien de bon.


— Conduisez notre invité royal dans la cale, ordonna le capitaine.


Ses hommes entraînèrent le prince dans la cale et l’y enfermèrent. Il se mit à s’assoir sur un lit et désespéra.


— Si ça se trouve il va demander une rançon à mes parents et ensuite ? songea-t-il, soit ils ne paieront pas, car ils en ont rien à faire de moi, soit ils paieront, car tiennent à ce mariage qui permettrait d’unir leurs royaumes avec un autre pour gagner en puissance et tant pis si leurs fils n’est pas heureux.


Il ne voulait pas revenir à Khaalis, il voulait partir loin de ses horribles parents qui ne l’avaient jamais aimé.

Diffuse en direct !
Regarder son live