Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 11 372 fois
  • 57 J'aime
  • 0 Commentaire

Priscilia, cette nympho...

Chapitre 3

Hétéro

« Ahahahahahahahaha…. Elle doit être en train de dormir, le voyage a dû la fatiguer. Faire une journée de route en voiture c’est fatigant pour une jeune. Laisse-la dormir un petit peu encore, elle est en vacances, elle peut profiter ! » Voilà ce que j’ai entendu en me réveillant ce matin. Mon père était en train de discuter avec ma mère dans le jardin, je ne sais pas quelle heure il était mais il devait surement être sur la terrasse pour prendre le petit déjeuner.


Je me retourne dans le lit, je prends mon téléphone que j’avais posé sous mon oreiller. Je regarde l’heure, il est midi et demi ! Déjà ! En même temps, je me suis endormi il était quatre heures du matin. J’ai quelques souvenirs en tête de ma nuit, ce qui s’est passé. Je reste quelques minutes dans le lit pour me réveiller tranquillement, je fais un petit tour sur tous les réseaux sociaux, Instagram, Twitter, Facebook et je finis par Snap. En allant sur ce dernier, dans mes stories, je vois que pas mal de mes ami(e)s sont tous en vacances au soleil, Île Maurice, Espagne, Italie, Argentine,… pendant que moi je suis en France, près de Perpignan… mais je suis en vacances, je ne vais pas me plaindre.


Je sors de mon lit, j’ouvre les volets et j’aperçois mes parents sur les chaises longues à côté de la piscine dans le jardin. Je leur fais coucou depuis ma fenêtre. Je descends, je les rejoins. En arrivant près d’eux, ils arrêtent de parler, comme si je les gênais dans leur sujet de conversation. Ce n’est pas grave, je fais la bise à ma mère qui a le sourire aux lèvres, surement dû aux vacances. Je fais le tour de la chaise longue et je vais voir mon père pour le saluer également, lui aussi un grand sourire se fait voir sur son visage.


Ils ont l’air vraiment heureux d’être là, dans ce magnifique jardin aux couleurs multiples ! Des parterres de fleurs partout dans le jardin, des roses, des magnifiques roses rouges et blanches poussent partout dans le jardin. Autour de la piscine, les propriétaires ont installé du sable, des palmiers, des chaises longues où sont mes parents à cette heure-ci. J’ai vraiment l’impression d’être au bord de plage. Quant à la piscine, ils ont fait faire une piscine naturelle avec une petite cascade, avec des plantes aquatiques qui nettoient la piscine. C’est vraiment un coin très agréable pour se reposer et profiter pleinement des vacances.


Mes parents me coupent dans mes pensées et m’avertissent que nous allons prendre un apéritif d’ici une dizaine de minutes et que j’avais le temps d’aller à la douche en attendant qu’ils préparent tout ça. Je ne me fais pas prier, je remonte dans ma chambre pour prendre un maillot de bain. Cette après-midi, au programme c’est séance bronzage !! Je vais à la douche, elle se trouve au fond du couloir entre ma chambre et celle de mes parents. Je ferme la porte et rentre dans la douche, une douche italienne avec une baie semi-transparente. Je fais couler l’eau, je savoure ce moment. Je retombe dans mes pensées, pas celles du jardin, celles de cette nuit ou je me fais prendre par mon sex-friend. On l’a déjà fait chez lui dans sa douche, il m’a déjà sodomisé dans sa douche. C’était une sensation différente que quand on le fait dans son lit, parce qu’il s’amuse avec le jet d’eau pendant qu’il me pénètre le cul.


Mon cerveau part dans un autre univers, je suis seule dans cette douche et j’ai très envie de me faire prendre, de me faire démonter. J’ai la chatte en feu à cause de ces idées ! Je n’ai qu’une seule solution, je rentre des doigts dans ma chatte. Pas besoin de commencer doucement, je suis trempée, trois doigts pour commencer ! C’est tellement bon, je les sens bien au fond de moi. Les va-et-vient se font intenses, je sens que ça monte en moi mais je sais aussi que ce n’est pas ce que mon corps désire. Il désire autre chose mais surtout dans un autre endroit, il veut que quelque chose soit dans mes fesses ! Je préférerais que ce soit une bite mais je n’en ai pas sous la main malheureusement. Le seul moyen de combler ce vide qui se trouve dans mon orifice, mes doigts !!


Je sors mes doigts de ma chatte et je les dirige vers mon petit trou. Je change de position, je me penche en avant, je prends appui avec ma main sur le mur de la douche. Je suis dos à la baie. Si une personne rentrait à ce moment-là dans la salle de bain, elle aurait une vue imprenable sur mes fesses et mes doigts qui rentre dans mon cul ! Elle me verrait me doigter et surtout prendre mon pied en solitaire. Mon index rentre tout seul dans mon cul, il est tellement trempé par ma cyprine. Je pousse mon majeur pour qu’il rentre également, me voilà avec deux doigts dans les fesses. C’est tellement bon !! Ça faisait trop longtemps que je n’en avais pas pris ! Le plaisir monte à une vitesse en moi, je sens que je ne vais pas faire long feu dans cette position ! Quelques secondes suffisent à me faire gémir sous la douche… je savoure pleinement.


Je me pose, je me mets assise dans la douche et profite de la douche, de l’eau chaude ! La baie est pleine de buée. Quand j’entends toquer à la porte, ma mère me demande si tout va bien, elle m’a entendu crier comme si quelque chose n’allait pas. Je lui dis que tout va bien, que j’ai juste glissé et que j’ai eu peur mais que tout allait bien. Elle me répond de faire attention et qu’ils m’attendaient en bas pour prendre l’apéro et trinquer. Je lui réponds OK que j’arrive. Je finis de me doucher, je me sèche et enfile mon maillot de bain deux-pièces. Je descends dans le jardin avec ma serviette, je passe devant mes parents toujours avec un sourire sur le visage. Je vais mettre ma serviette sur une chaise longue pour la faire sécher. Je ne sais pas pourquoi mais je sens comme une présence, un regard sur moi et mon corps… Je ne fais pas plus attention que ça mais en revenant à table, le regard de mon père à changer.


Ma mère également à changer de regard, elle me dit qu’elle revient, qu’elle aussi veut se mettre à l’aise. Elle part quelques secondes et revient en maillot de bain. Un maillot de bain rouge, deux pièces également. Ma mère est toujours aussi belle et je sais d’où je tiens mes formes généreuses et mon corps. Mon père nous regarde toutes les deux et nous dit que nous sommes toutes les deux, deux femmes très belles et qu’il est heureux d’être avec nous aujourd’hui ! Et sur cette phrase, il nous a tendu deux verres et nous avons commencé le premier apéro des vacances.


Diffuse en direct !
Regarder son live